Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Profils et déterminants du sentiment d'appartenance des immigrants au Canada et à leur pays d'origine, 1980 à 2012

Diffusion : 2016-10-18

En 2013, près de 7 immigrants sur 10 qui se sont établis au Canada entre 1980 et 2012 avaient un fort sentiment d'appartenance à la fois au Canada et à leur pays d'origine.

Dans la nouvelle étude intitulée « Profils et déterminants du sentiment d'appartenance des immigrants au Canada et à leur pays d'origine », on examine la répartition des immigrants parmi quatre combinaisons d'appartenance, à savoir un fort sentiment d'appartenance à la fois au Canada et à leur pays d'origine, un fort sentiment d'appartenance au Canada seulement, un fort sentiment d'appartenance à leur pays d'origine seulement, et un faible sentiment d'appartenance aussi bien au Canada et qu'à leur pays d'origine.

L'étude est fondée sur un échantillon représentatif à l'échelle nationale d'environ 7 000 immigrants de plus d'une centaine de pays qui se sont établis au Canada entre 1980 et 2012.

Environ 69 % des immigrants avaient un fort sentiment d'appartenance à la fois au Canada et à leur pays d'origine, et 24 % avaient un fort sentiment d'appartenance au Canada et un faible sentiment d'appartenance à leur pays d'origine. Très peu d'immigrants (3 %) avaient un fort sentiment d'appartenance à leur pays d'origine, mais un faible sentiment d'appartenance au Canada, et très peu (4 %) avaient un faible sentiment d'appartenance aussi bien au Canada qu'à leur pays d'origine.

Comparativement aux immigrants qui avaient un fort sentiment d'appartenance tant au Canada qu'à leur pays d'origine, plusieurs facteurs entraient en jeu chez les immigrants des trois autres groupes. En effet, les immigrants ayant un fort sentiment d'appartenance au Canada seulement étaient plus susceptibles d'être arrivés au Canada à un plus jeune âge, d'avoir résidé au Canada pendant de nombreuses années, et de venir de pays se caractérisant par des niveaux plus faibles de libertés civiles et de satisfaction à l'égard de la vie, tels que mesurés dans des sources de données internationales.

Pour leur part, les immigrants ayant un fort sentiment d'appartenance à leur pays d'origine seulement avaient tendance à avoir immigré à un âge plus avancé, à avoir résidé au Canada pendant moins d'années, et à être venus de pays où la satisfaction à l'égard de la vie était élevée. Ils ont également déclaré avoir vécu plus de discrimination au Canada.

Quant aux immigrants ayant un faible sentiment d'appartenance au Canada ainsi qu'à leur pays d'origine, ils étaient surreprésentés parmi ceux qui n'avaient pas d'emploi, qui avaient un revenu très faible ou qui n'avaient jamais été mariés.

Produits

Le document de recherche « Profils et déterminants du sentiment d'appartenance des immigrants au Canada et à leur pays d'origine », qui fait partie de la série Direction des études analytiques : documents de recherche (Numéro au catalogue11F0019M), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec René Morissette au 613-951-3608 (rene.morissette@canada.ca), Division de l'analyse sociale et de la modélisation.

Date de modification :