Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête annuelle sur les industries manufacturières, 2015

Diffusion : 2016-12-23

Revenus des biens fabriqués – Canada

614 milliards de dollars

2015

-1,3 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – T.-N-L.

5,7 milliards de dollars

2015

-9,7 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Î.-P.-É.

1,7 milliard de dollars

2015

7,9 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – N.-É.

7,5 milliards de dollars

2015

2,5 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – N.-B.

16,7 milliards de dollars

2015

-10,9 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Qc

145,4 milliards de dollars

2015

0,2 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Ont.

290,1 milliards de dollars

2015

1,8 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Man.

18,3 milliards de dollars

2015

2,0 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Sask.

14,2 milliards de dollars

2015

-14,5 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Alb.

69,6 milliards de dollars

2015

-12,1 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – C.-B.

45,2 milliards de dollars

2015

0,8 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Yn

0,0 milliard de dollars

2015

-4,0 % 

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – T.N.-O.

x

2015

x

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Nt

x

2015

x

(variation annuelle)

Le revenu total du secteur de la fabrication au Canada a diminué de 0,9 % par rapport à 2014 pour se chiffrer à 657 milliards de dollars en 2015, alors que le revenu tiré des biens fabriqués a diminué de 1,3 % pour s'établir à 614 milliards de dollars.

Le revenu tiré des biens fabriqués représentait 93 % du revenu total. L'écart de 43 milliards de dollars entre le revenu total et le revenu tiré des biens fabriqués correspond au revenu tiré des placements financiers, de la vente de biens achetés pour la revente (tels quels) et d'activités commerciales non liées à la fabrication, comme les activités du commerce de gros.

Les dépenses totales ont diminué de 0,7 %, principalement en raison d'un recul de 3,6 % du coût des matières et des fournitures, alors que les salaires et traitements totaux ont augmenté de 4,4 %. Le coût des matières et des fournitures représentait 63 % des dépenses totales et les salaires et traitements totaux, 14 %. La valeur ajoutée du secteur de la fabrication a atteint 229 milliards de dollars en 2015, en hausse de 2,7 % par rapport à 2014.

La fabrication de produits du pétrole et du charbon est à l'origine du recul global

Une diminution de 26 milliards de dollars (-30,6 %) de la fabrication de produits du pétrole et du charbon en 2015 explique la baisse du revenu tiré des biens fabriqués et reflétait une baisse de 22,3 % de l'Indice des prix des produits industriels de ce sous-secteur. Des reculs ont également été observés dans les sous-secteurs de la première transformation des métaux, de la fabrication de machines, de la fabrication de produits chimiques, de la fabrication de vêtements et des usines de textiles.

En excluant la fabrication de produits du pétrole et du charbon, le revenu tiré des biens fabriqués aurait augmenté de 3,3 %. La hausse la plus marquée a été enregistrée dans le sous-secteur de la fabrication de matériel de transport, qui a affiché une augmentation de 12 milliards de dollars (+10,4 %), suivi des sous-secteurs de la fabrication de produits en plastique et en caoutchouc (+7,8 %) et de la fabrication d'aliments (+2,4 %), qui ont tous deux affiché une augmentation de 2 milliards de dollars.

Structure de l'industrie manufacturière

Parmi les 21 sous-secteurs faisant l'objet de l'étude, 4 représentaient plus de la moitié (54 %) du revenu total tiré des biens fabriqués : celui du matériel de transport (21 %), celui des aliments (15 %), celui des produits du pétrole et du charbon (10 %) et celui des produits chimiques (8 %). Après avoir affiché un important recul, le sous-secteur de la fabrication de produits du pétrole et du charbon a vu sa part du total du secteur de la fabrication diminuer pour passer de 14 % en 2014 à 10 % en 2015. La part du sous-secteur de la fabrication de matériel de transport a crû pour passer de 19 % à 21 %, tandis que les parts des sous-secteurs de la fabrication d'aliments et de produits chimiques ont peu varié.

Bien que la part des dépenses de chacun des sous-secteurs ait suivi de près leur part du revenu total tiré des biens fabriqués, il n'en était pas ainsi pour les parts des salaires et traitements. Les sous-secteurs qui comptaient les plus importantes parts des salaires et traitements étaient ceux du matériel de transport (15 %), de l'alimentation (11 %), des produits métalliques (11 %) et des machines (10 %). De 2014 à 2015, les parts de chaque sous-secteur par rapport aux salaires et traitements totaux ont peu varié.

L'Ontario, le Québec et l'Alberta représentent la majorité du revenu tiré des biens fabriqués

Trois provinces représentaient plus de 80 % du revenu total tiré des biens fabriqués : l'Ontario avec 290 milliards de dollars (47 %); le Québec avec 145 milliards de dollars (24 %); et l'Alberta avec 70 milliards de dollars (11 %).

Lorsque l'on compare les données de 2015 à celles de 2014, les reculs affichés en Saskatchewan (-14,5 %), en Alberta (-12,1 %), au Nouveau-Brunswick (-10,9 %), à Terre-Neuve-et-Labrador (-9,7 %) et au Yukon (-4,0 %) au titre des revenus tirés de la fabrication ont plus que contrebalancé les hausses affichées par l'ensemble des autres provinces et territoires. La plus forte augmentation en pourcentage a été observée à l'Île-du-Prince-Édouard (+7,9 %).

Ontario

En Ontario, la fabrication était concentrée dans les sous-secteurs de la fabrication de matériel de transport (100 milliards de dollars), d'aliments (33 milliards de dollars) et de produits chimiques (22 milliards de dollars). Ensemble, ces trois sous-secteurs représentaient 54 % du revenu de 290 milliards de dollars tiré des biens fabriqués dans cette province en 2015.

De 2014 à 2015, le revenu tiré des biens fabriqués a augmenté de 1,8 %. Tous les sous-secteurs ont affiché des hausses, sauf ceux de la fabrication de produits du pétrole et du charbon, de la première transformation des métaux, de la fabrication d'aliments, de la fabrication de produits chimiques et les usines de textiles. Le recul de 8 milliards de dollars (-32,9 %) observé dans le sous-secteur de la fabrication de produits du pétrole et du charbon a été plus que compensé par l'augmentation de 10 milliards de dollars (+10,6 %) du sous-secteur de la fabrication du matériel de transport, qui était attribuable en grande partie à la fabrication de voitures et de véhicules automobiles légers. Les sous-secteurs de la fabrication de produits en plastique et en caoutchouc et de la fabrication de machines ont chacun apporté 1 milliard de dollars à l'augmentation provinciale de 5 milliards de dollars.

Québec

Contrairement à celui de l'Ontario, le secteur de la fabrication au Québec n'est dominé par aucun sous-secteur en particulier. Au Québec, la fabrication d'aliments et la fabrication de matériel de transport ont chacune apporté 22 milliards de dollars au secteur de la fabrication. La première transformation des métaux a apporté 19 milliards de dollars, et les produits du pétrole et du charbon, 12 milliards de dollars. Ensemble, ces quatre sous-secteurs représentaient près de 52 % du revenu total tiré des biens fabriqués de la province.

De 2014 à 2015, le secteur de la fabrication a enregistré une hausse de 0,2 % au Québec. La plupart des sous-secteurs ont enregistré des hausses, mais celles-ci ont presque totalement été contrebalancées pas des baisses dans les sous-secteurs de la fabrication de produits du pétrole et du charbon (en baisse de 4 milliards de dollars ou de 26,4 %), de la fabrication de produits chimiques (en baisse de 916 millions de dollars ou de 9,5 %), de la première transformation des métaux (en baisse de 417 millions de dollars ou de 2,1 %), de la fabrication de vêtements (en baisse de 191 millions de dollars ou de 15,7 %) et de la fabrication de produits informatiques et électroniques (en baisse de 61 millions de dollars ou de 1,9 %).

Les plus fortes augmentations ont été observées dans la fabrication de matériel de transport (en hausse de 2,2 milliards de dollars ou de 11,1 %), d'aliments (en hausse de 869 millions de dollars ou de 4,1 %) et de produits en bois (en hausse de 762 millions ou de 11,5 %).

Les Prairies

Dans les Prairies, 56 % du revenu tiré des biens fabriqués était attribuable à trois sous-secteurs qui représentaient des parts très semblables du total de 102 milliards de dollars : la fabrication d'aliments (21 milliards de dollars), la fabrication de produits chimiques (18 milliards de dollars) et la fabrication de produits du pétrole et du charbon (17 milliards de dollars).

Les sous-secteurs de la fabrication de produits du pétrole et du charbon (en baisse de 10 milliards de dollars ou de 35,9 %) et de la fabrication de machines (en baisse de 3 milliards de dollars ou de 24,5 %) ont été à l'origine du recul global de 10,2 % dans le secteur de la fabrication dans les Prairies. La baisse enregistrée dans le sous-secteur du pétrole et du charbon a été la plus importante au pays dans ce sous-secteur. Abstraction faite de ces deux sous-secteurs, le revenu tiré des biens fabriqués a augmenté de 1,2 % ou de 919 millions de dollars. Alors que le revenu des biens fabriqués a diminué en Saskatchewan (-14,5 %) et en Alberta (-12,1 %), il a crû de 2,0 % au Manitoba.

Colombie-Britannique

En Colombie-Britannique, trois sous-secteurs comptaient pour 48 % des revenus totaux tirés de la fabrication : celui des produits en bois (10 milliards de dollars ou 22 % du total), celui des aliments (7 milliards de dollars ou 15 % du total), et celui du papier (5 milliards de dollars ou 11 % du total).

De 2014 à 2015, le revenu tiré de biens fabriqués en Colombie-Britannique a augmenté de 0,8 % pour se situer à 45 milliards de dollars, la fabrication d'aliments venant en tête (en hausse de 427 millions de dollars). La plupart des sous-secteurs ont affiché des hausses, mais six d'entre eux ont régressé de manière à presque neutraliser les augmentations. Le sous-secteur de la fabrication de produits du pétrole et du charbon a eu la plus forte incidence, suivi du sous-secteur de la fabrication de produits en bois, qui a diminué de 175 millions de dollars ou de 1,7 %. Ensemble, les sous-secteurs de la fabrication de produits du pétrole et du charbon, de produits minéraux non métalliques, de produits chimiques, de vêtements et de produits métalliques ont réduit le total de 859 millions de dollars.

Région de l'Atlantique

La région de l'Atlantique est la région canadienne où les sous-secteurs de la fabrication de produits du pétrole et du charbon et de la fabrication d'aliments représentaient les plus importantes parts de l'ensemble du secteur. Ensemble, ils représentaient plus de la moitié des activités du secteur de la fabrication.

De 2014 à 2015, le revenu tiré des biens fabriqués a baissé au Nouveau-Brunswick (-10,9 %) et à Terre-Neuve-et-Labrador (-9,7 %), le sous-secteur de la fabrication de produits du pétrole et du charbon ayant exercé la plus forte pression à la baisse. Les activités du secteur de la fabrication ont augmenté de 7,9 % à l'Île-du-Prince-Édouard, la hausse étant en grande partie attribuable aux sous-secteurs des produits chimiques, du matériel de transport, et du matériel, des appareils et des composants électriques. La Nouvelle-Écosse a également affiché une augmentation (+2,5 %), en raison de la vigueur du sous-secteur de la fabrication de matériel de transport.

Territoires

Dans les trois territoires, les activités du secteur de la fabrication étaient principalement concentrées dans les sous-secteurs de la fabrication de produits chimiques et d'aliments, lesquels représentaient ensemble plus du tiers du secteur de la fabrication.

De 2014 à 2015, le revenu tiré des biens fabriqués a diminué de 4,0 % au Yukon.

  Note aux lecteurs

Des changements ont été apportés à la méthodologie de l'Enquête annuelle sur les industries manufacturières et de l'exploitation forestière à partir de l'année de référence 2013. Les utilisateurs doivent donc faire preuve de prudence lorsqu'ils comparent les données courantes aux données historiques antérieures à 2013. Pour obtenir plus de renseignements sur les changements apportés à la méthodologie, consultez le document Programme intégré de la statistique des entreprises accessible à partir de la rubrique À la base des données de notre site Web.

Les données pour 2014 ont été révisées.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :