Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Feuillet d'information de l'environnement : Traitement de l'eau potable par les ménages canadiens, 2015

Diffusion : 2017-05-01

Pourcentage des ménages canadiens ayant traité leur eau avant de la consommer

51 %

2015

En 2015, la moitié des ménages canadiens ont traité leur eau potable. La raison la plus fréquemment évoquée pour traiter l'eau était l'amélioration de son goût, de son odeur ou de son apparence (raison évoquée par 45 % des ménages traitant l'eau). La technique de traitement de l'eau la plus commune était l'utilisation de pichets avec filtres. Ceux-ci étaient utilisés par 25 % des ménages canadiens.

Les ménages de Terre-Neuve-et-Labrador (65 %) étaient les plus susceptibles de traiter leur eau potable avant de la consommer, tandis que ceux du Québec (39 %) étaient les moins nombreux à le faire. Parmi les régions métropolitaines de recensement (RMR) qui représentent les grandes régions urbaines, ce sont les villes de Winnipeg (73 %), de Barrie (68 %) et de Calgary (65 %) où les ménages étaient les plus susceptibles de traiter leur eau. Au contraire, dans les RMR de Windsor (42 %), de Québec (35 %) et de Sherbrooke (25 %), les mêmes pratiques étaient moins répandues.

De manière générale, les ménages ayant un membre propriétaire de leur logement étaient plus susceptibles de traiter leur eau (55 %) que les non-propriétaires (38 %). De même, 56 % des ménages avec enfants traitaient leur eau alors que ceux sans enfants le faisaient dans 48 % des cas. Les ménages ayant un revenu annuel total de plus de 100 000 $ traitaient leur eau dans 58 % des cas alors que ceux avec un revenu sous la barre des 60 000 $ étaient 43 % à le faire. Finalement, les ménages ayant une habitation construite avant 1995 étaient moins nombreux (47 %) à traiter leur eau que ceux avec des maisons plus récentes (62 %).

Parmi les 10 % des ménages qui ont reçu un avis d'ébullition de l'eau en 2015, 60 % ont traité leur eau en la faisant bouillir, 65 % se sont mis à consommer de l'eau en bouteille et 12 % ont réagi en filtrant leur eau.

L'histoire du Canada racontée en chiffres; #EnChiffres

Dans le but de souligner le 150e anniversaire du pays, Statistique Canada propose des instantanés de notre riche histoire statistique.

La création du Canada concorde avec de nombreux changements dans le monde de l'hygiène publique. En 1880, la découverte des bactéries et de leurs impacts sur la santé s'impose progressivement et provoque des améliorations dans les infrastructures d'assainissement des eaux. Ces transformations des systèmes d'égouts, de filtration et de traitement des eaux ont eu un impact direct sur l'amélioration de la qualité de vie des Canadiens.

En 1911 et 1912, plus de 2 365 cas déclarés et 174 décès avaient été associés à une épidémie de fièvre typhoïde à Ottawa, une maladie dont la transmission est associée à une eau impure. De même, cette maladie provoque la mort de 533 personnes à Montréal en 1927. Grâce au traitement efficace de l'eau potable, entre autres, la fièvre typhoïde est aujourd'hui quasiment disparue au Canada.

Sources : Nobelprize.org. 2014. "Robert Koch - Biographical". Nobel Media AB. En ligne. Consulté le 28 mars 2017. http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/medicine/laureates/1905/koch-bio.html.

"Report of the Committee on Public Health of the Commission of Conservation on the Ottawa Typhoid Edidemic", Public Health Journal, vol. 2 (août 1911): pp. 372-373.

"Typhoid in Montreal", Public Health Journal, vol. 18 (mars 1927): pp. 149-150.

Bhutta Zulfiqar A. 2006. "Current concepts in the diagnosis and treatment of typhoid fever", BMJ Publishing Group Ltd., vol. 14 no 5 : pp. 266 à 272.

Produits

L'article « Traitement de l'eau potable par les ménages canadiens, 2015 » est maintenant offert dans la publication Feuillets d'information de l'environnement (Numéro au catalogue16-508-X).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :