Programme de surveillance des interviews sur place assistées par ordinateur

Résumé de l’évaluation des facteurs relatifs à la vie privée

Introduction

Nous sommes à mettre en place un nouveau programme de surveillance des interviews que tiennent les intervieweurs sur place de Statistique Canada dans le cadre des enquêtes‑ménages. Le programme de surveillance des interviews sur place assistées par ordinateur (IPAO)

  • facilitera l’évaluation de la qualité des données des enquêtes réalisées auprès des ménages ainsi que du rendement des intervieweurs;
  • permettra de mieux définir les besoins de formation des intervieweurs sur place de façon générale de même que leurs besoins particuliers par rapport à des enquêtes individuelles; et
  • repérera plus facilement les problèmes éventuels relatifs à l’outil de collecte ou au questionnaire lui‑même, comme les questions qui suscitent des réponses incorrectes ou inexactes.

Objectifs

On a réalisé une évaluation des facteurs relatifs à la vie privée en ce qui concerne le programme de surveillance des IPAO de Statistique Canada pour déterminer si le programme présentait des problèmes par rapport au respect de la vie privée, à la confidentialité et à la sécurité et, le cas échéant, pour formuler des recommandations en vue de leur règlement ou atténuation.

Description

Il existe depuis maintes années au bureau central et dans les bureaux régionaux de Statistique Canada un programme de surveillance des enquêtes menées par téléphone. Le programme prévoit l’écoute de l’interview par les surveillants et l’évaluation subséquente du rendement de l’intervieweur en fonction de certains critères.

Il n’a pas été possible de disposer d’un programme similaire dans le cas des intervieweurs sur place qui réalisent des interviews directes dans les ménages des répondants. Le principal moyen utilisé pour recueillir des renseignements permettant d’évaluer la qualité des interviews a consisté jusqu’à maintenant à réaliser une nouvelle interview auprès des répondants ou à charger un intervieweur principal d’accompagner l’intervieweur dans le foyer du répondant pour observer le rendement de l’intervieweur. La tenue d’une seconde interview auprès des répondants s’avère toutefois une approche lourde comportant de nombreux désavantages : elle accroît le fardeau des répondants en les soumettant à l’interview une seconde fois; les répondants ont tendance à répondre aux questions d’un point de vue subjectif plutôt qu’en fonction de critères précis; et finalement, dans nombre de cas, les répondants peuvent ne pas se rappeler les réponses précises qu’ils ont fournies auparavant. Quant au programme d’observation, il accroît substantiellement le coût d’exécution de l’enquête.

Par conséquent, le programme de surveillance des IPAO utilisera un programme d’ordinateur qui réalisera un enregistrement sonore des interviews pendant que l’intervieweur introduira les réponses du répondant dans son ordinateur portatif. L’enregistrement servira de moyen d’évaluation de l’interview en fonction des objectifs susmentionnés après sa tenue.

Comme l’enregistrement renferme des renseignements recueillis en vertu des pouvoirs que confère la Loi sur la statistique, les dispositions de la Loi relatives à la confidentialité s’appliquent. Toutes les modalités et mesures de sécurité visant à protéger la confidentialité des renseignements sont par conséquent en place. Pour régler des problèmes connexes touchant le respect de la vie privée, on a instauré des mesures supplémentaires, par exemple des éclaircissements sur l’utilisation et la conservation de ces dossiers.

Conclusion

Cette évaluation du programme de surveillance des IPAO n’a relevé aucun risque ne pouvant être géré au moyen des mesures existantes de protection des données d’enquête confidentielles ainsi que de la mise en place de mesures de sécurité supplémentaires propres à ce programme.

Date de modification :