Objectif 2020 : 2016

Date : 1er décembre 2016

Destinataire : M. Michael Wernick, greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet

Expéditeur : Anil Arora, statisticien en chef du Canada

Objet : Résultats de Statistique Canada à l'égard du renouvellement de la fonction publique pour 2016

J'ai le plaisir de vous faire part du cheminement de Statistique Canada à l'égard du renouvellement de la fonction publique. La raison d'être de Statistique Canada est de veiller à ce que les Canadiens aient accès à une source fiable de statistiques sur le Canada pour répondre à leurs besoins les plus prioritaires.

La pierre angulaire de cet engagement a toujours été et sera toujours un effectif novateur, motivé, représentatif et professionnel, inspiré par une culture organisationnelle solidement ancrée et stimulante. L'innovation est un important catalyseur sous-jacent aux efforts de Statistique Canada à l'égard de la modernisation et du renouvellement de la fonction publique dans le cadre d'Objectif 2020. La voie de l'innovation, notre outil d'externalisation ouverte, continue de favoriser la mobilisation et la créativité chez nos employés.

Faits saillants

  • Milieu de travail respectueux : Le Passeport de la santé mentale, initiative qui a remporté un prix, a été mis en œuvre en tant que pratique exemplaire. Nous avons reçu des commentaires positifs par le truchement du Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux (SAFF), selon lesquels Statistique Canada est un excellent milieu de travail.
  • Recrutement et intégration : Nous avons simplifié les processus de recrutement. Nous avons déployé des efforts afin de joindre les talents ciblés, y compris par la création d'une nouvelle vidéo visant à attirer des économistes et des sociologues. Nous avons simplifié le processus d'intégration pour les nouveaux employés.
  • Consultation, ouverture et collaboration accrues : La campagne de communications novatrice qui a été menée dans le cadre du Recensement de la population de 2016 à en faire un des recensements les plus efficaces.

Résultats à l'égard du renouvellement de la fonction publique : Statistique Canada
Résultats et incidence de notre travail au sein de l'organisme et au service du gouvernement et des Canadiens

Milieu de travail respectueux

Avancement et incidence du Plan d'action en matière de santé mentale

Au cours des dernières années, la santé mentale a joué un rôle croissant dans notre compréhension de la santé et du bien-être en général. À Statistique Canada, le bien-être général des employés demeure une priorité essentielle et l'organisme a fait en sorte qu'elle réponde au mieux aux enjeux liés à la santé mentale parmi les employés de Statistique Canada.

Selon les résultats du Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux (SAFF) de 2014, les employés de Statistique Canada sont très satisfaits de l'organisme en tant que lieu de travail. Toutefois, nous croyons pouvoir mieux faire; l'organisme doit continuer à fournir aux employés un environnement de travail qui favorise le bien-être et un bon équilibre de vie, et dans lequel le harcèlement et la discrimination sont exclus.

À Statistique Canada, le Comité sur le mieux-être au travail poursuit ses progrès. Le Comité communique les initiatives en matière de mieux-être au personnel et étudie, surveille et promeut les programmes et les pratiques exemplaires en matière de mieux-être dans l'ensemble de l'organisme.

Le Passeport de la santé mentale du Groupe de travail sur la santé mentale du Comité sur le mieux-être au travail qui a remporté un prix demeure accessible aux employés et a été mis en œuvre en tant que pratique exemplaire par d'autres ministères et organismes. Pendant la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales en octobre, le Groupe de travail sur la santé mentale a offert deux journées d'activités visant à enseigner aux employés des techniques de gestion du stress, de réduction de l'anxiété et de relaxation dans la vie quotidienne.

En 2016, l'organisme a également œuvré à créer un milieu de travail qui prévient le harcèlement et la discrimination en offrant aux employés des séances d'information et du matériel sur le Programme d'aide aux employés et les Services de gestion informelle des conflits. Nous avons également rendu le cours Création d'un milieu de travail respectueux de l'EFPC obligatoire pour tous les employés en septembre 2016.

Afin d'évaluer les résultats de ces initiatives et d'identifier davantage les améliorations à apporter,  octobre 2016, le statisticien en chef a invité tous les employés à participer à une courte enquête sur la santé mentale en octobre 2016, Dans l'ensemble 58 % des employés de StatCan ont participé à l'enquête. Une fois que nous aurons analysé les résultats de cette enquête, ceux-ci nous fourniront une vue d'ensemble précise de la santé mentale dans notre milieu de travail et nous aideront à déterminer ce que nous pouvons davantage faire pour favoriser le santé mentale au milieu du travail.

La gestion tient également à améliorer le bien-être mental en milieu de travail. Les gestionnaires ont déclaré qu'il était nécessaire d'élaborer des outils et des stratégies efficaces afin d'intervenir de façon appropriée dans les situations de crises et d'appuyer les employés qui ont des problèmes de santé mentale. Leurs préoccupations, conjuguées aux résultats de la courte enquête sur la santé mentale, formeront la base de l'élaboration d'un plan d'action visant à traiter des situations liées à la santé mentale.

En 2016, l'organisme a pris des mesures afin de fournir un aperçu plus complet de la santé mentale au Canada en publiant des statistiques significatives sur la santé mentale, y compris des données sur la satisfaction à l'égard de la vie, les troubles de l'humeur, le stress perçu dans la vie et la L'organisme a également publié un certain nombre d'études analytiques approfondies sur la santé mentale, lesquelles portent sur divers aspects de la santé mentale et de l'incidence des problèmes de santé mentales dans les collectivités canadiennes.

L'organisme a également publié un certain nombre d'études analytiques approfondies sur la santé mentale, lesquelles portent sur divers aspects de la santé mentale et de l'incidence des problèmes de santé mentales dans les collectivités canadiennes. Les sujets abordés dans les études comprennent les pensées suicidaires parmi les Premières Nations, l'incidence des problèmes de santé mentale sur les membres de la famille ainsi que la santé mentale et les contacts avec la police.

Statistique Canada poursuit ses travaux afin d'examiner plus en profondeur les enjeux liés à la santé mentale dans la fonction publique et au Canada. Des questions supplémentaires sont en cours d'évaluation pour inclusion dans le SAFF de 2017, pour le compte du Secrétariat du Conseil du Trésor. L'organisme est aussi en train d'élaborer l'Enquête canadienne sur la santé des enfants et des jeunes, laquelle portera sur des sujets pertinents comme les enjeux liés à la santé mentale dans les groupes d'âge plus jeunes. La version pilote de cette enquête est en cours d'élaboration et la diffusion des résultats à l'échelle nationale est prévue pour 2017.

Recrutement et intégration

Recrutement de nouveaux employés de diverses cultures et origines

À Statistique Canada, la majorité des nouveaux employés des principaux groupes (EC, MA, CS, PE et FI) sont embauchés par le truchement de programmes de recrutement postsecondaire, de mécanismes d'intégration d'étudiants et de processus de dotation collective.

Plusieurs initiatives ont été mises en œuvre cette année afin de simplifier le processus de recrutement. Nous avons créé des bassins de candidats présélectionnés afin d'offrir aux gestionnaires un accès plus rapide à du personnel compétent. L'intégration d'étudiants devient de plus en plus courante, et permet aux gestionnaires de nommer rapidement des étudiants qui se révèlent prometteurs. Nous avons également mis à jour les études et les compétences requises afin d'harmoniser les exigences de l'organisme avec celles qui sont prévues dans les ententes de rendement de la fonction publique. Cela permettra à Statistique Canada de recruter des candidats qui possèdent l'expérience et les compétences adéquates selon le poste à doter et de faciliter l'avancement professionnel de ses employés.

Statistique Canada mène aussi des activités de sensibilisation ciblées afin de recruter de nouveaux employés. Ces activités comprennent des visites annuelles dans les établissements d'enseignement postsecondaire, une participation régulière aux salons des carrières universitaires ainsi que l'établissement de partenariats avec des établissements d'enseignement postsecondaire visant à influencer l'élaboration des programmes. Nous avons également mis à jour notre contenu de recrutement sur le Web afin d'attirer les membres de la génération Y, y compris l'ajout d'une nouvelle vidéo qui fait la promotion du travail d'économiste et de sociologue. Nous cherchons activement de nouveaux talents locaux, encourageons les gestionnaires à doter des postes dans les régions et élargissons les possibilités de travail à distance pour nos employés existants.

De plus, dans le cadre de notre approche intégrée de sensibilisation à l'acquisition de talents, nous ciblons des secteurs précis qui font l'objet d'une pénurie de ressources. Tout récemment, nous nous sommes concentrés sur l'embauche de personnes ayant des compétences en science des données. À l'été 2016, nous avons mené un projet pilote d'embauche d'étudiants, qui fait actuellement l'objet d'une évaluation et d'une mise à l'échelle dans le cadre d'une stratégie d'embauche à l'échelle de l'organisme visant à recruter un plus grand nombre de scientifiques spécialistes des données. Nous analysons aussi les lacunes au chapitre des compétences afin de cerner les principaux secteurs à risque.

En 2016, l'organisme a poursuit ses travaux sur la création d'un milieu de travail inclusif et diversifié, en s'assurant que la diversité et l'inclusion sont des composantes clés de toutes les activités de dotation à Statistique Canada. La Section de l'équité en matière d'emploi et de la diversité assure un suivi régulier des processus de dotation collective et formule des recommandations afin de favoriser l'inclusion. De plus, la méthode de présentation de candidatures aux gestionnaires tient compte de la diversité des bassins de candidats. Statistique Canada a récemment mis à jour son cadre d'approbation de la dotation conformément à la Nouvelle orientation en dotation, afin que celui-ci prévoie la nomination de membres des groupes désignés au titre de l'équité en matière d'emploi au moyen de processus de nomination non annoncés.

Nous avons aussi tiré parti du Programme fédéral de stage pour les nouveaux arrivants d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. À ce jour, plusieurs entrevues ont été effectuées et, selon les commentaires des clients, la qualité des candidats est excellente. Nous continuons de promouvoir le Programme à titre d'option de dotation.

Bien que nous ayons réalisé des progrès sur le plan de l'accroissement de la diversité de notre effectif, nous traitons maintenant des enjeux devant être améliorés. Cette année, nous avons mis un accent particulier sur l'accroissement de la représentation de membres des Premières Nations et de membres de groupes de minorités visibles au sein des groupes EX, EC et CS. Parmi les stratégies que nous avons adoptées pour veiller à l'équité de notre processus d'embauche, nous avons mené des activités de sensibilisation à des établissements d'enseignement postsecondaire sélectionnés, analysé des bassins de candidats obligatoires pour les postes EX et EX moins 2, examiné les outils utilisés dans le cadre des processus de sélection, veillé à la diversité au sein des jurys de sélection et consulté des membres des groupes désignés au titre de l'équité en matière d'emploi afin de connaître leur avis sur les façons d'améliorer davantage les processus.

Accueil et intégration des nouveaux employés afin de les aider à contribuer dès leur arrivée

En juin 2016, Statistique Canada a lancé un processus innovateur qui facilite une intégration plus efficace des nouveaux employés. Ce processus vise à donner aux nouveaux employés tous les outils dont ils ont besoin pour commencer à travailler dès leur première journée de travail. Cette approche a mené à la création d'une passerelle unique pour l'intégration des nouveaux employés, ce qui améliore l'efficacité du processus d'intégration pour les superviseurs et les gestionnaires responsables de l'embauche, qui doivent maintenant donner leur approbation une seule fois plutôt que plusieurs fois. Ce nouveau processus avantage les employés au bureau central et dans les régions, ainsi que les intervieweurs des centres d'appels, les entrepreneurs et les personnes réputées être employées. En outre, nous pouvons maintenant mesurer le rendement en fonction de normes de prestation de services établies.

Les nouveaux employés reçoivent souvent une très grande quantité de renseignements lors de leur première journée à Statistique Canada. Cette année, nous avons fait en sorte que leur première journée soit moins intense. À leur première journée, les employés reçoivent un courriel de bienvenue contenant un lien vers le Guide du nouvel employé, lequel contient de l'information sur le travail à Statistique Canada. Le Réseau des jeunes professionnels de Statistique Canada (RJPS) joue également un rôle important dans l'intégration des nouveaux employés. Les nouveaux employés reçoivent les coordonnées du RJPS dans leur lettre d'offre et sont encouragés par leur superviseur à s'inscrire à la liste d'envoi du RJPS. Les membres du RJPS leur offrent ensuite de les rencontrer afin de répondre aux questions qu'ils pourraient avoir, de leur fournir des renseignements sur les ressources et les personnes-ressources à leur disposition ainsi que sur les événements de réseautage et de les aider à s'adapter à la culture organisationnelle de Statistique Canada.

Statistique Canada prévoit apporter d'autres améliorations à la manière dont il accueille les nouveaux employés. Le cours d'orientation en ligne de Statistique Canada, qui se veut un complément au Guide du nouvel employé, fait actuellement l'objet d'un remaniement afin de fournir aux nouveaux employés d'importants renseignements organisationnels. Nous améliorons le contenu actuel (p. ex. l'histoire de Statistique Canada, le rôle de l'organisme sur la scène nationale et internationale) et élaborons du nouveau contenu afin que le cours aborde des sujets tels que les principaux principes et valeurs de Statistique Canada ainsi que la présence dans les médias sociaux et les défis actuels de l'organisme.

Transfert de connaissances à la prochaine génération de leaders

L'apprentissage et le perfectionnement professionnel ont toujours figuré au nombre des priorités de Statistique Canada, mais s'assurer que tous les employés reçoivent la formation dont ils ont besoin peut représenter un défi. Dans le cadre du FASS de 2014, 3 employés de StatCan sur 10 on dit ne pas avoir reçu la formation nécessaire pour effectuer leurs tâches de travail. Pour combler cet écart, nous avons élaboré de nombreuses ressources et organisé des activités afin de promouvoir l'utilisation des produits et services de l'École de la fonction publique (EFPC) et de soutenir le perfectionnement de nos employés.

En janvier 2016, Statistique Canada a tenu sa première Semaine de l'apprentissage et du perfectionnement en partenariat avec l'EFPC. Au cours de cette semaine, des représentants de l'EFPC ont présenté un aperçu de leur nouvelle approche en matière d'apprentissage et des nombreuses ressources et activités offertes par l'École. En tant que complément à la présentation de l'École, Statistique Canada a tenu un kiosque d'information afin de promouvoir ses nouvelles ressources de soutien à l'apprentissage. Ces ressources incluent les suivantes :

  • Accès aux produits d'apprentissage de l'École de la fonction publique du Canada : guide de navigation et d'inscription
  • Foire aux questions : tout ce que vous devez savoir à propos de l'apprentissage.

À l'occasion de la Semaine de l'apprentissage et du perfectionnement, nous avons aussi inauguré la Salle d'apprentissage virtuel. Il s'agit d'un espace où les employés de Statistique Canada qui travaillent dans la région de la capitale nationale peuvent accéder à des ressources et à des outils d'apprentissage en ligne et les utiliser à leur propre rythme, y compris le cours « Orientation à la fonction publique » et la « Série des essentiels ». Les employés peuvent également utiliser cette salle pour suivre des programmes d'apprentissage en ligne s'ils n'ont pas un accès à Internet à leur poste de travail, ou s'ils préfèrent suivre leur formation à un endroit autre que leur poste de travail.

Tout au long de l'année, Statistique Canada a utilisé le Réseau des communications internes pour promouvoir la Salle d'apprentissage virtuelle, les événements à venir à l'EFPC ainsi que les cours internes.

Gestion des talents, mentorat et transfert de connaissances

En 2016, Statistique Canada a mis à l'essai un processus de mise en correspondance des talents afin d'établir des stratégies de développement des talents appropriées pour les directeurs adjoints. Nous avons offert aux directeurs une formation, des outils et une orientation afin qu'ils sélectionnent des employés en fonction de leur rendement et de leur potentiel, et déterminent ensuite des activités de perfectionnement et d'enrichissement professionnel pertinentes. Ce processus visait à aider les employés à exceller et à fournir aux gestionnaires une approche concrète leur permettant de reconnaître les leaders en devenir potentiels et de veiller au développement des talents. Ce processus peut aussi contribuer à faciliter la planification de la relève.

Après avoir examiné le processus pilote, Statistique Canada a décidé de l'intégrer à son processus de gestion des talents. Ce processus sera utilisé à titre de pratique courante pour les directeurs adjoints.

Le mentorat est aussi un appui essentiel à l'apprentissage et à la promotion du principe de transfert des connaissances au sein de l'organisme. C'est un rôle que jouent les gestionnaires chevronnés à l'extérieur de l'axe hiérarchique fonctionnel et c'est aussi un élément fondamental des programmes de perfectionnement de l'organisme depuis nombre d'années.

En 2016, Statistique Canada a mis en œuvre la deuxième phase de son programme pilote de mentorat axé sur le leadership de trois ans, amorcé en 2014-2015. Ce programme vise à soutenir un effectif professionnel, compétent et durable qui aidera l'organisme à atteindre ses objectifs stratégiques. Le programme, qui cible les membres des groupes de relève des cadres supérieurs, contribue aux stratégies de planification de la relève de Statistique Canada. Les mentorés rencontrent leur mentor mensuellement pendant un an afin d'améliorer leurs connaissances des activités et de la culture de l'organisme, de discuter des réalités des EX, d'examiner leurs possibilités de carrière et de perfectionner leurs compétences en leadership transférables (p. ex. l'influence, la gestion et la prise de décisions).

Les mentorés qui ont participé à la première phase du programme ont indiqué que leur mentor les a encouragés à sortir de leur zone de confort pour envisager de nouvelles façons de gérer les défis qui se présentent dans le cadre de leur travail. Les mentors ont transmis aux mentorés des leçons apprises ainsi que des principes pour veiller à leur réussite. Certains mentors ont recommandé des formations précises à leurs mentorés, tandis que d'autres encourageaient leurs mentorés à miser sur leurs forces professionnelles et à se concentrer sur leurs points à améliorer. Tous les mentorés ont indiqué que leur relation de mentorat a fait croître leur niveau de confiance en eux.

Le programme en est actuellement à sa deuxième phase. Selon les résultats préliminaires des évaluations de mi-exercice, les commentaires sont positifs. Les mentorés ont indiqué qu'ils ont établi une relation de confiance avec leur mentor et que leur ouverture quant aux points de vue, aux conseils et aux suggestions de leur mentor s'est accrue depuis le début du programme.

Dans le but d'élargir davantage l'accès au mentorat dans l'ensemble de l'organisme, Statistique Canada élabore actuellement une application de mentorat « libre-service » qui automatisera le processus d'appariement pour tous les employés qui souhaitent participer au programme à titre de mentor ou de mentoré.

Dans le cadre de leurs activités de transfert de connaissances, plusieurs programmes de l'organisme misent sur l'encadrement en cours d'emploi pour former les employés et les recrues. Les cadres supérieurs offrent des séances d'encadrement aux nouveaux employés et aux recrues qui viennent de se joindre à leur division. Cette pratique a récemment été adoptée en tant que pratique recommandée dans le programme de recrutement et de perfectionnement des PE.

Statistique Canada offre de nombreuses autres occasions d'échanger de l'information au sein de l'organisme, telles que les réunions casse-croûte organisées par la Direction des finances qui visent à communiquer des renseignements toutes les trois semaines aux membres de la communauté des FI. La Direction des comptes macroéconomiques a également mis sur pied plusieurs initiatives de transfert des connaissances cette année, y compris une série de séminaires mettant en vedette des employés des différentes divisions de la Direction, des employés qui sont près de leur départ à la retraite et des employés retraités qui possèdent des connaissances spécialisées.

Autres mesures de renouvellement de la fonction publique

Une culture d'innovation

L'innovation fait partie intégrante de l'initiative Objectif 2020 de Statistique Canada. La voie de l'innovation, notre outil d'externalisation ouverte, continue de favoriser la mobilisation et la créativité chez nos employés. Depuis la création de l'outil en avril 2013, les employés ont présenté 679 idées, lesquelles ont été attribuées à un facilitateur dont le mandat est d'orienter les auteurs de ces idées tout au long d'un examen par étapes et du processus de mise en œuvre.

En octobre 2016, le RJPS a lancé le Blogue de l'innovation sur GCconnex. Ce blogue encourage la publication de messages soulignant les efforts d'innovation à Statistique Canada ainsi que l'échange d'information et de pratiques exemplaires et le dialogue entre les employés de l'organisme.

Statistique Canada tire profit du projet pilote pangouvernemental GCcollab de sorte à favoriser la collaboration entre les employés du bureau central et les employés qui travaillent dans les centres de données de recherche universitaires un peu partout au Canada. Ce projet pilote permettra aux employés d'accéder à des outils d'externalisation ouverte auxquels ils n'ont actuellement pas accès (en raison d'une incompatibilité des réseaux de TI) pour promouvoir la communication et la proposition d'idées.

Le Centre d'innovation de Statistique Canada est un espace stimulant ouvert à tous les employés de Statistique Canada pour la tenue de séances de remue-méninges et l'étude de technologies qui ne sont pas encore accessibles dans l'ensemble de l'organisme.

Tous les deux ans, Statistique Canada organise une Conférence des grandes idées, et encourage les employés à présenter à leurs pairs et à la direction des approches novatrices qu'ils ont adoptées dans le cadre de leur travail à Statistique Canada. La deuxième Conférence des grandes idées, qui a eu lieu en novembre 2015, était axée sur la réponse aux besoins des Canadiens en données locales. Plusieurs idées sélectionnées à la conférence sont en voie de mise en œuvre :

  • Au printemps 2016, un groupe de travail sur la visualisation des données composé de gagnants nommés à la Conférence des grandes idées a été formé afin d'étudier des techniques et technologies de visualisation des données. Le groupe s'est vu confier un mandat d'un an visant à étudier et à recommander des mesures pour l'intégration d'une visualisation accrue des données dans le travail quotidien des Canadiens. De nouveaux outils de visualisation ont déjà été adoptés et ont été bien accueillis par la population canadienne.
  • En octobre 2016, Statistique Canada a lancé un projet pilote visant à comprendre le potentiel de l'approche participative à des fins statistiques. Dans le cadre de ce projet, Statistique Canada utilise la plateforme OpenStreetMap afin de recueillir des données sur les immeubles auprès du public. Le projet pilote a commencé dans la région d'Ottawa–Gatineau.
  • D'importants progrès ont aussi été réalisés sur le plan du développement d'une application pour téléphone intelligent, dont l'objectif est d'offrir un soutien aux répondants aux enquêtes auprès des ménages, depuis que l'idée a été proposée à l'« appli-o-thon » organisé dans le cadre de la deuxième Conférence des grandes idées. Cette application passera de l'étape de développement à celle de la mise en œuvre à l'automne 2016.

La troisième Conférence des grandes idées est prévue à l'automne 2017. Le thème sera le suivant : « Rapidité : comment Statistique Canada peut-il répondre plus rapidement aux besoins des Canadiens en matière d'information? » Dans une ère où la prise de décisions fondées sur des éléments probants revêt plus d'importance que jamais, Statistique Canada lancera un exercice auprès de sa communauté d'employés afin de recueillir leurs idées quant à l'adoption de méthodes de collecte, de traitement, d'analyse et de diffusion de l'information plus efficaces que les méthodes actuelles. Nous examinerons de nouveaux outils dans le but de cerner et d'éliminer les barrières dans le cadre des projets et des processus et de déterminer les occasions d'améliorer la gestion des risques et d'accélérer notre capacité de réaction. Nous continuerons également d'étudier la possibilité d'utiliser des sources de données novatrices telles que les images satellites et les données des compteurs intelligents.

Consultation, ouverture et collaboration accrues

Campagne de communications du Recensement de 2016

La campagne de communications novatrice qui a été menée dans le cadre du Recensement de la population de 2016 s'est révélée un franc succès. Elle a été conçue sous la forme d'une campagne de marketing social axée sur la recherche, la segmentation, le ciblage et l'emplacement. Dans l'ensemble, la stratégie de ciblage consistait en une couverture du marché dans son intégralité et était axée sur l'utilisation de différents outils de marketing, y compris des vidéos, des publications sur Facebook, des gazouillis et des affiches, afin de sensibiliser les populations qui sont habituellement plus difficiles à dénombrer.

La conception, la mise en œuvre et la surveillance des activités de communication sur le recensement ont été orientées par les analyses statistiques. Dans le cadre de la stratégie, Statistique Canada a eu recours à la segmentation comportementale et sociodémographique pour déterminer les populations difficiles à dénombrer. L'objectif de la segmentation était de cerner les régions dont les populations sont plus ou moins prédisposées à répondre au questionnaire du recensement par eux-mêmes (c.-à-d. sans aide), ainsi que les caractéristiques sociodémographiques clés à prendre en considération au moment d'organiser les activités de communication.

L'objectif principal de toutes les activités de marketing était d'optimiser la mobilisation. Plus particulièrement, le contenu publié dans les médias sociaux a été conçu de sorte qu'il soit axé sur un sujet, adapté au public cible et publié en temps opportun.

Les activités de sensibilisation ont été menées de façon proactive, systématisée et ciblée. Une trousse de soutien communautaire a été élaborée et distribuée à plus de 4 000 organismes communautaires, associations et municipalités dans l'ensemble du Canada, tandis que 600 organismes et municipalités ont utilisé les calendriers de contenu des médias sociaux fournis par Statistique Canada.

Mesurée en points de pourcentage, l'augmentation des taux d'autoretour a été relativement plus élevée chez les populations difficiles à dénombrer que chez les populations plus faciles à dénombrer. Comparativement au 28 mai 2011, le taux d'autoretour a augmenté considérablement chez quatre des cinq populations difficiles à dénombrer. L'augmentation des taux d'autoretour chez les populations difficiles à dénombrer observée le 28 mai 2016 allait de 2,82 % à 6,87 % (comparativement à une fourchette de 3,06 % à 4,21 % chez les populations plus faciles à dénombrer).

La collecte des données semble avoir bénéficié du ton positif de la campagne et des activités de sensibilisation hautement ciblées. La rétroaction des agents recenseurs sur le terrain suggère un accueil plus chaleureux des répondants pendant les activités de suivi.

L'augmentation considérable des taux de retour chez les populations difficiles à dénombrer a contribué à l'atteinte d'un nombre de retours total dépassant les prévisions de plus de 1,2 million de retours le 28 mai 2016.

Amélioration des processus administratifs

Statistique Canada a reçu des éloges pour son projet « Examen et d'automatisation des processus administratif » (EAPA), une initiative visant à simplifier et à normaliser la prestation des services de ressources humaines, de finances, d'approvisionnement et d'administration. Le principal objectif du projet était d'élaborer un modèle de prestation de services doté d'une composante libre-service élargie, de processus opérationnels simplifiés et d'un plus grand nombre de conseils stratégiques.

Le projet EAPA a remporté le prix d'excellence en gestion financière dans le secteur public des Comptables professionnels agréés du Canada (CPA) de 2016. Ce prix est remis aux personnes et aux équipes dont le travail novateur a grandement contribué à la gestion financière au sein de l'administration publique canadienne. Les lauréats de ce prix doivent satisfaire aux critères suivants :

  • Avoir fait preuve d'un esprit novateur ou avoir fourni une prestation exemplaire de services dans le domaine de la gestion financière et avoir ainsi contribué à des gains de productivité et à des économies dans un ministère, un organisme, ou dans l'ensemble de l'administration publique canadienne;
  • Avoir élaboré, dans le domaine de la gestion financière, des pratiques exemplaires qui ont été diffusées au sein de l'administration publique canadienne ou d'autres entités du secteur public;
  • Avoir fait preuve d'un excellent leadership intellectuel dans le domaine de la gestion financière.

La Direction de l'informatique de Statistique Canada s'est vue remettre une mention honorable dans le cadre des Prix de mérite de la collectivité du Conseil des dirigeants principaux de l'information (CDPI) de 2016 pour trois projets qui ont découlé du projet EAPA. Les Prix de mérite de la collectivité du CDPI soulignent l'excellence d'initiatives et de projets menés dans les collectivités fonctionnelles qui relèvent du dirigeant principal de l'information du gouvernement du Canada.

Les projets découlant du projet EAPA s'inscrivaient dans une transition vers l'automatisation et l'intégration des services intégrés, l'adoption d'une architecture de TI axée sur le service ainsi que l'utilisation et la réutilisation de technologies et de processus communs. Statistique Canada travaille actuellement à la création de 5 nouveaux services intégrés et de 17 nouveaux services statistiques fondés sur l'approche EAPA.

Les directions des finances et des ressources humaines ont intégré des sous-sections de la transformation opérationnelle dans leur structure organisationnelle. Le rôle de ces sous-sections est de remettre en question le statu quo, d'aller au-delà des conventions et de diriger des projets transformationnels dans le but d'améliorer et de simplifier les processus administratifs. D'autres ministères nous invitent régulièrement à leur transmettre les leçons que nous avons tirées de la réussite de notre transformation opérationnelle des processus administratifs.

Statistique Canada continue de tirer profit de la technologie pour améliorer son flux de travail et accroître l'efficacité de ses processus relatifs aux services internes, y compris les voyages et la gestion des déplacements des employés au sein de l'organisme. Par exemple, nous avons créé l'outil « Mes demandes d'achat », un outil de gestion du flux de travail électronique qui a remplacé le formulaire papier de demande d'achat de biens et de services. En 2016, nous avons procédé à la migration de tous les formulaires admissibles vers le nouvel outil, ce qui nous a permis d'éliminer 97 % de tous les processus sur papier. Cela nous a permis de gagner du temps et d'accroître notre efficacité, puisque les approbations sont maintenant obtenues par voie électronique au moyen de formulaires intelligents.

Statistique Canada continue de favoriser la modernisation des systèmes de paye en collaborant régulièrement avec Services publics et Approvisionnement Canada et d'autres ministères qui n'utilisent pas encore PeopleSoft, le système de ressources humaines standard du gouvernement. Les ministères qui n'utilisent pas PeopleSoft ont élaboré conjointement une application Web qui relie l'information sur la rémunération directement au nouveau système de paye Phénix. Statistique Canada a récemment organisé des réunions bimestrielles avec ces ministères afin de continuer à fournir du soutien, des connaissances et des améliorations à la collectivité de la rémunération en communiquant, entre autres, des pratiques exemplaires, des leçons apprises, des outils et des solutions de rechange

Gouvernement ouvert

Dans le cadre de l'initiative de gouvernement ouvert de Statistique Canada, nous avons lancé l'outil Cartes ouvertes en juin 2016. Cet outil diffuse des données géographiques au public au moyen d'un portail géospatial du gouvernement fédéral. De nombreux ministères ont collaboré à ce projet, lequel s'est révélé un franc succès et a reçu un accueil positif.

L'organisme a également contribué à l'élaboration et à la diffusion de plusieurs composantes dans le site Web Gouvernement ouvert, notamment Information ouverte, qui permet aux utilisateurs d'accéder facilement à toute l'information du gouvernement du Canada, et Divulgation proactive, où les ministères publient de l'information sur les marchés publics, les frais de voyage et d'accueil et les subventions et contributions.

Statistique Canada a lancé un module de consultation sur le site Gouvernement ouvert afin de solliciter des commentaires auprès des Canadiens, des associations et des entreprises. Ce module permet aux utilisateurs de voter, de commenter et de s'abonner pour recevoir les mises à jour du contenu.

L'organisme a actualisé la fonction de recherche du site Web Gouvernement ouvert, ce qui fait en sorte que les Canadiens peuvent trouver plus facilement ce qu'ils cherchent dans diverses productions, dont des tableaux des données, des publications et des cartes.

De plus, Statistique Canada a effectué plusieurs mises à niveau du processus d'inscription ministériel du site Web Gouvernement ouvert, ce qui permet aux ministères de publier plus facilement de l'information dans le site Web.

Quels sont les obstacles à la mise en œuvre intégrale de la vision d'Objectif 2020?

Depuis le lancement de l'initiative Objectif 2020, l'une des principales leçons retenues est que la prestation des services d'infrastructure de TI en temps opportun est essentielle à l'avancement de notre programme de modernisation. En octobre 2016, Statistique Canada et Services partagés Canada ont convenu d'un plan commun pour le traitement de nos défis actuels et de nos exigences futures en matière d'infrastructure de TI. Nous mettons actuellement en œuvre ce plan en collaboration avec Services partagés Canada, et suivrons de près chacune des étapes en rédigeant des rapports d'étape de façon continue à l'échelon opérationnel et de la direction.

Statistique Canada continue de travailler à plusieurs initiatives de transformation et de modernisation, y compris des projets visant à transformer l'Architecture opérationnelle du Bureau. Ces initiatives comprennent le Nouveau modèle de diffusion (remaniement de l'organisation et de la présentation des données sur notre site Web) et le projet du Système intégré de collecte et des opérations, dans le cadre duquel les méthodes de collecte de données qui sous-tendent actuellement la stratégie de collecte par voie électronique de Statistique Canada ont été élaborées. Nous poursuivons ces efforts en étroite collaboration avec nos partenaires de Services partagés Canada.

Date de modification :