Publications

    Mettre l'accent sur les Canadiens : résultats de l'Enquête sociale générale

    Le bénévolat et les dons de bienfaisance au Canada

    Le bénévolat et les dons de bienfaisance au Canada

    par Martin Turcotte

    [Faits saillants] [Article intégral en PDF]

    Passer au texte

    Début du texte

    Tous les jours, les Canadiens consacrent du temps et donnent de l’argent pour améliorer le bien-être de leurs collectivités. Leurs dons en argent permettent d’appuyer une variété de causes, par exemple, faire en sorte que les refuges, les organismes se consacrant aux services sociaux et les banques alimentaires soient en mesure de fournir des services, que les universités et les hôpitaux réussissent à faire progresser la recherche médicale, et que les groupes politiques, religieux et environnementaux puissent faire entendre leur voix. Le bénévolat a aussi des répercussions directes sur la vie des Canadiens, qu’il s’agisse de l’éducation et du soutien des enfants, de la prestation de soins de santé ou du soutien et de l’accompagnement.

    Les avantages du bénévolat et des dons sont peut-être encore plus étendus pour la société. Des recherches antérieures ont démontré que le bénévolat, du fait qu’il permet à des personnes provenant de divers horizons de travailler à un projet ou à un objectif commun, contribue à la « cohésion sociale » ou au « capital social » — notamment en renforçant la confiance, la réciprocité et le sentiment d’appartenance dans les collectivités (Wu, 2011). Parallèlement, il a été démontré que le capital social favorise davantage de dons et de bénévolat dans la société (Brooks, 2005; Brown et Ferris, 2007; Wang et Graddy, 2008).

    Les bénévoles et les donateurs eux-mêmes peuvent aussi tirer avantage du bénévolat et des dons. Par exemple, les bénévoles peuvent acquérir des compétences et des connaissances liées à la gestion, aux communications ou à l’enseignement, ou des connaissances des enjeux sociaux ou politiques actuels. Certaines recherches ont démontré que le bénévolat et les dons peuvent contribuer à améliorer le bien-être et la santé des bénévoles et des donateurs (Jenkinson et autres, 2013; Dunn et autres, 2008).

    Dans le présent rapport, on utilise les données de l’Enquête sociale générale sur le don, le bénévolat et la participation (ESG DBP) de 2013 afin d’établir le profil du bénévolat et des dons de bienfaisance au Canada. La première section comprend des données sur les personnes ayant fait du bénévolat en 2013, leurs caractéristiques et le nombre d’heures qu’elles y ont consacrées. On aborde aussi les changements qui ont touché à la fois les taux et le nombre d’heures de bénévolat ainsi que le profil d’âge des bénévoles. Dans la deuxième section, on s’intéresse aux dons de bienfaisance, entre autres, aux changements dans les taux de don et dans les montants versés par les Canadiens de tous âges.

    Bénévolat

    Plus de 4 Canadiens sur 10 ont fait du bénévolat en 2013

    En 2013, 12,7 millions de Canadiens, ou 44 % des personnes âgées de 15 ans et plus, ont effectué une forme quelconque de travail bénévole (tableau 1). Cela représente une baisse par rapport au sommet de 47 % atteint en 2010, la dernière fois où l’enquête a été menée. Cela fait aussi suite à la légère augmentation observée entre 2004 et 2010.

    Tableau 1
    Taux de bénévolat et nombre d'heures consacrées au bénévolat, population âgée de 15 ans et plus
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Taux de bénévolat et nombre d'heures consacrées au bénévolat 2013, 2010, 2007 et 2004(figurant comme en-tête de colonne).
      2013 2010 2007 2004
    Taux de bénévolat
    Population totale (milliers) 29 188 28 206Note  27 000Note  26 021Note 
    Nombre total de bénévoles (en milliers) 12 716 13 249Note  12 444 11 773Note 
    Taux de bénévolat (pourcentage) 44 47Note  46Note  45Note 
    Nombre d'heures consacrées au bénévolat
    Nombre total d'heures de bénévolat par année (en millions) 1 957 2 063 2 062 1 978
    Moyenne des heures annuelles de bénévolat (heures) 154 156 166 168Note 

    Le nombre total de bénévoles était plus faible en 2013 qu’en 2010 (12,7 et 13,2 millions, respectivement). Il s’agit d’une baisse de 4,0 % du nombre total de bénévoles au Canada, et ce, en dépit du fait que la population âgée de 15 ans et plus a augmenté d’environ un million au cours de la même période (+3,5 %).

    Parallèlement à la participation à des activités bénévoles, des données ont été recueillies sur le nombre total d’heures consacrées au bénévolat. En 2013, les bénévoles ont effectué environ 1,96 milliard d’heures de bénévolat, soit un volume de travail équivalant à environ un million de postes à temps plein.

    En 2013, ils ont travaillé bénévolement en moyenne 154 heures, un nombre inchangé par rapport à 2010, mais plus faible que les 168 heures enregistrées en 2004.

    Les personnes plus jeunes sont les plus susceptibles de faire du bénévolat

    De nombreux facteurs sont associés au bénévolat, y compris les expériences de jeunesse, le type de réseau social de la personne, la taille de ce réseau, l’état matrimonial, les caractéristiques socioéconomiques et même le type de personnalité. Dans cette analyse initiale des données de l’ESG DBP, on examine les variations selon le sexe, le groupe d’âge et le niveau de scolarité le plus élevé.

    En 2013, les femmes étaient légèrement plus enclines que les hommes à faire du bénévolat (45 % par rapport à 42 %) (tableau 2). Cela diffère de 2010 et de 2007, alors que les femmes et les hommes affichaient la même tendance à faire du bénévolat.

    Tableau 2
    Taux de bénévolat, selon le sexe et l'âge
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Taux de bénévolat Taux de bénévolat, 2013, 2010, 2007 et 2004, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Taux de bénévolat
    2013 2010 2007 2004
    pourcentage
    Total 44 47Note  46Note  45Note 
    Hommes (réf.) 42 46Note  45Note  44
    Femmes 45Note * 48Note  47Note  47Note *Note 
    Âge
    15 à 19 ans 66Note * 66Note * 65Note * 65Note *
    20 à 24 ans 42 48Note * 47Note * 43Note *
    25 à 34 ans 42Note * 46Note * 40Note * 42Note *
    35 à 44 ans (réf.) 48 54Note  52Note  51
    45 à 54 ans 45 45Note * 48Note * 47Note *
    55 à 64 ans 41Note * 41Note * 40Note * 42Note *
    65 à 74 ans 38Note * 40Note * 40Note * 39Note *
    75 ans et plus 27Note * 31Note * 29Note * 23Note *Note 

    Il existe une corrélation beaucoup plus forte entre le groupe d’âge et le bénévolat. En 2013, les aînés de 75 ans et plus étaient les moins susceptibles de faire du bénévolat (27 %), suivis par ceux de 65 à 74 ans (38 %). Les personnes plus jeunes de 15 à 19 ans étaient de loin les plus portées à faire du bénévolat, les deux tiers d’entre elles ayant effectué ce type d’activité (66 %, soit le même pourcentage qu’en 2010).

    Cette proportion peut toutefois être influencée par le travail communautaire « obligatoire ». En effet, de nombreux élèves doivent accomplir un travail communautaire obligatoire pour répondre aux conditions préalables de l’obtention du diplôme d’études secondaires. Au total, un bénévole sur cinq âgé de 15 à 19 ans a déclaré être obligé de faire du bénévolat (20 %), comparativement à 7 % des personnes de 20 ans et plus.

    Après les adolescents et les jeunes adultes de 15 à 19 ans, les adultes d’âge moyen, qui sont souvent parents d’enfants d’âge scolaire, étaient les plus susceptibles de faire du bénévolat. De façon plus particulière, 48 % des personnes de 35 à 44 ans ont fait du bénévolat en 2013, soit une proportion plus élevée que la moyenne de 44 %Note 1.

    On observe une baisse du taux de bénévolat plus marquée chez les personnes de 35 à 44 ans

    En ce qui a trait aux tendances au fil du temps, le taux de bénévolat n’a pas changé de la même façon pour tous les groupes d’âge. Chez les personnes de 35 à 44 ans, la proportion de celles qui ont fait du bénévolat a diminué de 6 points de pourcentage de 2010 à 2013 (passant de 54 % à 48 %).

    La situation était différente chez les Canadiens plus âgés; la proportion de ceux ayant fait du bénévolat est demeurée à peu près inchangée entre 2010 et 2013. Par exemple, 41 % des personnes de 55 à 64 ans ont travaillé bénévolement en 2013, soit la même proportion qu’en 2010.

    Les bénévoles plus âgés étaient moins susceptibles de faire du bénévolat, mais ils y ont consacré un plus grand nombre d’heures

    Comme pour les années précédentes, les aînés plus jeunes qui ont fait du bénévolat y ont consacré le nombre annuel moyen d’heures le plus élevé en 2013. Plus particulièrement, les bénévoles de 65 à 74 ans ont effectué 231 heures de bénévolat, soit près du double du nombre d’heures (122 heures) enregistré chez les 35 à 44 ans (tableau 3).

    Tableau 3
    Moyennes des heures annuelles de bénévolat, selon le sexe et l'âge Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Tableau 3 Moyennes des heures annuelles de bénévolat Moyenne des heures annuelles de bénévolat, 2013, 2010, 2007 et 2004, calculées selon heures unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Moyenne des heures annuelles de bénévolat
    2013 2010 2007 2004
    heures
    Total 154 156 166 168Note 
    Hommes (réf.) 164 153 168 168
    Femmes 145 158 164Note  168Note 
    Âge
    15 à 19 ans 110 115 116Note * 127Note *
    20 à 24 ans 147 159Note E: à utiliser avec prudence 182 161
    25 à 34 ans 126 109 133 137
    35 à 44 ans (réf.) 122 136 158Note  152Note 
    45 à 54 ans 150Note * 168Note * 169 176Note *Note 
    55 à 64 ans 203Note * 201Note * 206Note * 202Note *
    65 à 74 ans 231Note * 236Note * 216Note * 250Note *
    75 ans et plus 196Note * 198Note * 222Note * 234Note *

    Dans l’ensemble, les bénévoles de 55 ans et plus ont été à l’origine de 39 % des heures consacrées au bénévolat chez les Canadiens âgés de 15 ans et plus en 2013, soit 1,96 milliard d’heures. Cette proportion était plus élevée que la part qu’ils représentent dans la population totale de bénévoles (28 %) (graphique 1).

    Graphique 1 Répartition des bénévoles et des heures totales de bénévolat, par groupe d'âge

    Description du graphique 1

    Évolution du profil de la population de bénévoles : celle-ci est plus âgée et davantage scolarisée

    Tout comme la population en général, la population de bénévoles est vieillissante (graphique 2). En 2013, 28 % de tous les bénévoles au Canada étaient âgés de 55 ans et plus, comparativement à 23 % en 2004. Par contre, la proportion de bénévoles de 35 à 44 ans a diminué, passant de 22 % en 2004 à 18 % en 2013.

    Graphique 2 Distribution des bénévoles, selon le groupe d'âge

    Description du graphique 2

    La proportion de bénévoles de 55 ans et plus a connu une hausse au cours de cette période, de même que leur contribution au nombre total d’heures de bénévolat. Plus précisément, la proportion d’heures de bénévolat attribuable aux personnes âgées de 55 ans et plus a augmenté de 8 points de pourcentage entre 2004 et 2013. En revanche, la proportion d’heures de bénévolat effectuées par les personnes de 35 à 54 ans a diminué de 8 points.

    Ces tendances quant au vieillissement de la population sont aussi ressorties dans le profil d’âge des « principaux bénévoles », définis ici comme les 25 % de bénévoles ayant effectué le plus grand nombre d’heures de bénévolat au cours de l’année précédenteNote 2. En 2013, les Canadiens âgés de 55 ans et plus représentaient 38 % de tous les principaux bénévoles, une augmentation par rapport à la proportion de 31 % enregistrée en 2004 (tableau 4). En résumé, la surreprésentation des Canadiens plus âgés dans la proportion de bénévoles et dans le nombre d’heures consacrées au bénévolat est en hausse.

    Tableau 4
    Répartition des bénévoles principaux, selon le sexe et l'âge
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Répartition des bénévoles principaux Répartition des principaux bénévoles, 2013, 2010, 2007 et 2004, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Répartition des principaux bénévolesNote 1
    2013 2010 2007 2004
    pourcentage
    Total 100 100 100 100
    Hommes 51 48 49 48
    Femmes 49 52 51 52
    Âge
    15 à 34 ans 28 29 27 29
    35 à 54 ans 34 37 41Note  40Note 
    55 ans et plus 38 34 32Note  31Note 

    Cette évolution du profil d’âge des bénévoles pourrait avoir plusieurs répercussions sur le secteur du bénévolat et les organismes ayant besoin de bénévoles. Cela vient notamment du fait que les bénévoles plus âgés sont plus susceptibles de participer à certaines activités. Par exemple, en 2013, 42 % siégeaient à un comité ou à un conseil, comparativement à 34 % des bénévoles de 35 à 54 ans et à 26 % des bénévoles de 15 à 34 ans.

    Les bénévoles plus âgés sont aussi plus susceptibles d’assurer la prestation de soins de santé ou un soutien, comme l’accompagnement, pour le compte d’un organisme : 20 % des bénévoles de 55 ans et plus ont fourni ce type de soins, par rapport à 15 % des bénévoles de 35 à 54 ans. Par ailleurs, les bénévoles plus âgés ont moins tendance à offrir de l’enseignement, de la formation ou du mentorat, ou à agir à titre d’entraîneur ou d’arbitre.

    Les bénévoles sont de plus en plus scolarisés

    Tout comme dans la population en général, les bénévoles sont de plus en plus scolarisés. De 2004 à 2013, la proportion de bénévoles de 25 à 64 ans titulaires d’un diplôme universitaire a augmenté de 4 points de pourcentage pour s’établir à 39 % (graphique 3).

    Graphique 3 Distribution des bénévoles, selon le niveau de scolarité, personnes de 25 à 64 ans

    Description du graphique 3

    Une population plus scolarisée et un plus grand nombre de bénévoles titulaires d’un diplôme postsecondaire peuvent aussi avoir des répercussions sur le bassin de compétences mis à la disposition des organismes sans but lucratif. Par exemple, chez les personnes de 25 à 64 ans, les bénévoles titulaires d’un diplôme universitaire étaient plus susceptibles d’offrir de l’enseignement, de la formation ou du mentorat (36 %) que ceux ayant des niveaux de scolarité moins élevés (27 % des titulaires d’un certificat ou d’un diplôme collégial ou d’une école de métiers, et 21 % des bénévoles détenant un diplôme d’études secondaires). Ils étaient aussi plus susceptibles de siéger à un comité ou à un conseil (41 % par rapport à 30 % de ceux n’ayant pas un diplôme universitaire).

    Parallèlement, les bénévoles de 25 à 64 ans titulaires d’un diplôme universitaire étaient moins portés à effectuer des activités bénévoles liées à l’entretien, à la réparation ou à la construction d’installations ou de terrains (13 % par rapport à 19 % de ceux n’ayant pas de diplôme universitaire).

    Dons à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif

    Un nombre proportionnellement plus faible de Canadiens ont versé des dons, mais ils ont donné davantage

    Pour bon nombre de personnes, particulièrement celles ayant une vie bien remplie, le fait de verser des dons en argent à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif peut être moins exigeant et leur nécessiter moins de temps que de travailler bénévolement. Les dons en argent à une cause ou à un organisme peuvent aussi être l’option privilégiée lorsque le bénévolat représente un défi, par exemple, dans le cas des aînés plus âgés dont l’état de santé est peut-être plus fragile.

    Pour ces raisons, et plusieurs autres, le taux de donateurs est nettement plus élevé que celui de bénévolat. En fait, en 2013, la grande majorité des Canadiens (82 %) ont versé des dons en argent à un organisme de bienfaisance ou sans but lucratif.

    Alors que la proportion de personnes de 15 ans et plus qui ont fait un don en argent était en baisse de deux points de pourcentage par rapport à 2010, la tendance dans les montants des dons a suivi la direction opposée. Entre 2010 et 2013, le montant total donné par les Canadiens à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif a augmenté de 14 % pour s’établir à 12,8 milliards de dollars (tous les chiffres de la présente section sont en dollars de 2013) (tableau 5).

    Tableau 5
    Taux de donateurs et montant des dons, population âgée de 15 ans et plus
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Taux de donateurs et montant des dons 2013, 2010, 2007 et 2004(figurant comme en-tête de colonne).
      2013 2010 2007 2004
    Taux de donateurs
    Population totale (milliers) 29 188 28 206Note  27 000Note  26 021Note 
    Nombre total de donateurs (en milliers) 24 051 23 736 22 793Note  22 140Note 
    Taux de donateurs (pourcentage) 82 84Note  84Note  85Note 
    Montant des dons
    Montant total des dons (milliers de dollars) 12 763 566 11 158 712Note  10 965 873Note  10 392 187Note 
    Motant moyen annuel par donateur (dollars) 531 470Note  481 469Note 
    Montant des dons selon le type d'organisme
    Montant total des dons pour des organismes religieux (milliers de dollars) 5 227 931 4 481 629Note  5 050 201 4 637 337
    Montant total des dons pour des organismes non religieux (milliers de dollars) 7 535 634 6 677 084Note  5 915 672Note  5 754 850Note 

    Cette augmentation du montant total de dons en argent s’est aussi reflétée dans les montants moyens donnés par les donateurs individuels. En 2013, le montant annuel moyen par donateur était de 531 $, en hausse de 61 $ par rapport à 2010.

    Les personnes de 55 ans et plus sont celles qui ont donné le plus

    Tout comme le bénévole et le Canadien types, le donateur moyen vieillit (graphique 4). En 2013, 35 % de tous les donateurs avaient 55 ans et plus, comparativement à 29 % en 2004.

    Graphique 4 Répartition des donateurs, par groupe d'âge

    Description du graphique 4

    Les Canadiens plus âgés étaient plus susceptibles que ceux qui étaient plus jeunes de donner de l’argent à des organismes religieux, des organismes du secteur de la santé et des hôpitaux. Par ailleurs, ils étaient proportionnellement moins nombreux à contribuer à des organismes d’enseignement. Toutefois, ce qui peut les distinguer de la plupart des autres Canadiens, c’est le montant moyen donné.

    En 2013, les donateurs de 75 ans et plus ont versé en moyenne 726 $ à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif, c’est-à-dire environ 300 $ de plus que les donateurs de 35 à 44 ans (tableau 6).

    Tableau 6
    Montants moyens des dons annuels, selon le sexe et l'âge Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Tableau 6 Montants moyens des dons annuels Montant moyen des dons, 2013, 2010, 2007 et 2004, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Montant moyen des dons
    2013 2010 2007 2004
    dollars
    Total 531 470Note  481 469Note 
    Hommes (réf.) 580 491Note  499Note  504
    Femmes 484Note * 451 465 438Note *
    Âge
    15 à 19 ans 156Note *Note E: à utiliser avec prudence 136Note * 125Note * 102Note *
    20 à 24 ans 245Note *Note E: à utiliser avec prudence 169Note *Note E: à utiliser avec prudence 193Note * 208Note *
    25 à 34 ans 364 322Note * 351Note * 364Note *
    35 à 44 ans (réf.) 427 454 488 434
    45 à 54 ans 664Note * 502Note  601Note * 580Note *
    55 à 64 ans 681Note * 660Note * 548Note  586Note *
    65 à 74 ans 715Note * 625Note * 634Note * 616Note *Note 
    75 ans et plus 726Note * 765Note * 736Note * 758Note *

    En 2013, les Canadiens plus âgés de 55 ans et plus représentaient 34 % de la population totale de 15 ans et plus et 35 % des donateurs. Toutefois, ils ont été à l’origine de 47 % de tous les dons versés au cours de l’année (graphique 5). Aussi, la proportion du montant total de dons de bienfaisance attribuable aux Canadiens plus âgés a augmenté depuis 2004, passant de 39 % à 47 % en 2013.

    Graphique 5 Répartition des donateurs et du montant total des dons, par groupe d'âge, 2013

    Description du graphique 5

    Les quatre cinquièmes des dons en argent sont versés par 25 % des donateurs

    Tous les donateurs sont importants pour les organismes de bienfaisance ou sans but lucratif. Toutefois, les « principaux donateurs », définis comme les 25 % de donateurs qui ont versé le plus d’argent, sont à l’origine d’à peu près les quatre cinquièmes du montant annuel total de dons pour une année donnée. Le rôle de ces principaux donateurs a été encore plus significatif au cours de la période la plus récente. En 2013, ils ont été à l’origine de 84 % de tous les dons, comparativement à 82 % en 2004.

    L’importance relative des 10 % de donateurs qui ont versé les montants les plus élevés a augmenté encore davantage. En fait, la majeure partie de l’augmentation dans les dons totaux à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif était attribuable à la contribution accrue des 10 % de donateurs qui ont donné le plus d’argent.

    En 2013, ces donateurs ont versé au total 8,4 milliards de dollars, ce qui correspond à 66 % de tous les dons versés au cours de l’année. En comparaison, en 2010, les 10 % de donateurs qui ont donné le plus d’argent ont versé 7 milliards de dollars (63 % des dons totaux) (graphique 6).

    Graphique 6 Montant total donné aux organismes de charité ou sans but lucratifs, selon le montant donné

    Description du graphique 6

    Ensemble, tous les autres donateurs ont versé environ 4,4 milliards de dollars en 2013, un montant à peu près inchangé par rapport aux années précédentes.

    Un peu plus de 40 % de la valeur totale des dons en argent ont été versés à des organismes religieux

    Des données ont été recueillies sur le type d’organismes profitant des dons de bienfaisance. En 2013, les dons versés à des organismes religieux ont représenté 5,2 milliards de dollars, ou 41 % de tous les montants versés cette même annéeNote 3. Cette proportion était similaire à celle enregistrée en 2010, mais plus faible qu’en 2007 (46 %) et qu’en 2004 (45 %).

    Parmi les organismes non religieux, ceux du secteur de la santé et des services sociaux arrivaient au deuxième et au troisième rangs pour ce qui est des sommes reçues des donateurs individuels. Plus précisément, les organismes du secteur de la santé ont reçu 1,7 milliard de dollars (13 % de tous les dons) et ceux des services sociaux, 1,6 milliard de dollars (12 % de tous les dons).

    Les femmes ont contribué à 53 % des montants donnés à des organismes religieux

    Des recherches antérieures ont démontré que les Canadiens qui donnent le plus d’argent à des organismes religieux comprennent ceux qui assistent à des services religieux chaque semaine, ceux qui travaillent bénévolement un plus grand nombre d’heures, les immigrants et les aînés plus âgés (Turcotte, 2012; Thomas, 2012). Les mêmes conclusions générales s’appliquaient en 2013.

    Par exemple, les Canadiens qui assistaient à des services religieux chaque semaine ont donné en moyenne 899 $ à des organismes religieux, par rapport à 67 $ de ceux qui n’y assistaient pas.

    En 2013, les femmes et les hommes ont versé à peu près le même montant annuel moyen à des organismes religieux (environ 220 $ par année). Toutefois, étant donné que les femmes étaient plus susceptibles de faire un don, elles ont contribué à 53 % des dons totaux versés à des organismes religieux (tableau 7).

    Tableau 7
    Répartition des dons à des organismes religieux et non-religieux, selon le sexe et l'âge
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Répartition des dons à des organismes religieux et non-religieux Dons aux organismes religieux et Dons aux organismes non religieux, calculées selon millier de dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Dons aux organismes religieux Dons aux organismes non religieux
    millier de dollars
    Total 5 227 931 7 535 634
      répartition en pourcentage
    Total 100 100
    Hommes 47 56
    Femmes 53 44
    Âge
    15 à 34 ans 17 16
    35 à 54 ans 33 40
    55 ans et plus 50 44
    Principaux donateursNote 1
    Non 7 21
    Oui 93 79

    Par contre, les hommes ont donné davantage que les femmes à des organismes non religieux (366 $ comparativement à 264 $ pour les femmes). Dans l’ensemble, 56 % de tous les dons à des organismes non religieux ont été effectués par des hommes.

    Les Canadiens plus âgés versent des contributions à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif supérieures au pourcentage qu’ils représentent dans la population. Cela est encore plus le cas pour les dons versés aux organismes religieux. En 2013, 50 % de tous les dons versés à des organismes religieux l’ont été par des personnes de 55 ans et plus. En comparaison, les Canadiens de 55 ans et plus ont contribué à 44 % de tous montants donnés à des organismes non religieux.

    Enfin, les principaux donateurs, c’est-à-dire les 25 % de donateurs qui ont donné le plus d’argent, ont été particulièrement importants pour les organismes religieux. En 2013, ils ont été à l’origine de 93 % de tous les dons versés à des organismes religieux. En comparaison, ils ont contribué à 79 % de tous les montants donnés à des organismes non religieux.

    Bénévolat et dons dans les provinces

    Début de l'encadré

    Le taux de bénévolat et de donateurs varie au Canada. En 2013, le taux de bénévolat était le plus élevé en Saskatchewan (56 %) et au Manitoba (52 %). Dans les deux cas, le taux était plus élevé que la moyenne nationale de 44 %. En revanche, le taux de bénévolat a été le plus faible au Québec, où environ le tiers (32 %) de la population âgée de 15 ans et plus faisait du bénévolat pour le compte d’un organisme. Le Québec était aussi la seule province où le nombre moyen d’heures de bénévolat était inférieur à la moyenne nationale (tableau A.1).

    Tableau A.1
    Taux de bénévolat et moyenne des heures annueles de bénévolat, selon la province
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Taux de bénévolat et moyenne des heures annueles de bénévolat Taux de bénévolat, Moyenne des heures annuelles de bénévolat, 2013, 2010, 2007 et 2004, calculées selon pourcentage et heures unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Taux de bénévolat Moyenne des heures annuelles de bénévolat
    2013 2010 2007 2004 2013 2010 2007 2004
    pourcentage heures
    Canada (réf.) 44 47Note  46Note  45Note  154 156 166 168Note 
    Terre-Neuve-et-Labrador 46 52Note *Note  46 42Note * 151 155 176 188
    Île-du-Prince-Édouard 50Note * 56Note * 56Note * 47 179 157 147 163
    Nouvelle-Écosse 51Note * 54Note * 55Note *Note  48Note * 181 207Note * 183 195Note *
    Nouveau-Brunswick 41 49Note  48Note  44 180 154 175 185
    Québec 32Note * 37Note *Note  37Note *Note  34Note * 123Note * 128Note * 162Note  146Note *Note 
    Ontario 44 48Note  47Note *Note  50Note *Note  166 164 164 162
    Manitoba 52Note * 53Note * 54Note * 50Note * 155 141 159 155
    Saskatchewan 56Note * 58Note * 59Note * 54Note * 139 143 147 188Note 
    Alberta 50Note * 55Note * 52Note * 48Note * 161 140 172 175
    Colombie-Britannique 49Note * 50Note * 47 45Note  145 178Note *Note  172Note  199Note *Note 

    Même si le taux de bénévolat a augmenté dans presque toutes les provinces de 2004 à 2010, on a observé récemment la tendance inverse pour bon nombre d’entre elles. Dans quatre provinces en 2013, la proportion de la population âgée de 15 ans et plus qui faisait du bénévolat était plus faible qu’en 2010.

    Plus précisément, le taux de bénévolat a diminué, passant de 52 % à 46 % à Terre-Neuve-et-Labrador. Des baisses similaires ont été enregistrées au Nouveau-Brunswick (49 % à 41 %), au Québec (37 % à 32 %) et en Ontario (48 % à 44 %).

    Dans l’ouest de l’Ontario, les changements entre 2010 et 2013 ont été plus modestes ou non statistiquement significatifs.

    C’est à Terre-Neuve-et-Labrador que l’on trouve le taux de don le plus élevé

    La proportion de Canadiens qui ont versé des dons en argent au cours de la dernière année allait de 87 % à Terre-Neuve-et-Labrador à 78 % en Colombie-Britannique. Le montant des dons différait aussi au pays, les donateurs de l’Alberta (863 $), de la Colombie-Britannique (704 $) et du Manitoba (699 $) déclarant des dons en argent plus élevés que la moyenne en 2013. À l’inverse, les montants moyens les plus faibles ont été enregistrés au Québec (264 $) et au Nouveau-Brunswick (345 $) (tableau A.2).

    Tableau A.2
    Taux de donateurs et montant moyen des dons annuels, selon la province
    Sommaire du tableau
    Le tableau montre les résultats de Taux de donateurs et montant moyen des dons annuels Taux de donateurs, Montant moyen des dons, 2013, 2010, 2007 et 2004, calculées selon pourcentage et montant unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
      Taux de donateurs Montant moyen des dons
    2013 2010 2007 2004 2013 2010 2007 2004
    pourcentage montant
    Canada (réf.) 82 84Note  84Note  85Note  531 470Note  481 469Note 
    Terre-Neuve-et-Labrador 87Note * 92Note *Note  91Note * 93Note *Note  350Note * 349Note * 330Note * 349Note *
    Île-du-Prince-Édouard 84 91Note *Note  89Note *Note  93Note *Note  497 504 494 459
    Nouvelle-Écosse 84 88Note *Note  87 90Note *Note  396Note * 389Note * 452 444
    Nouveau-Brunswick 83 88Note *Note  88Note *Note  88Note *Note  345Note * 400 409Note * 412
    Québec 81 85Note  84Note  83Note * 264Note * 219Note * 241Note * 207Note *
    Ontario 83 84 86Note * 90Note *Note  532 554Note * 551Note * 573Note *
    Manitoba 84 86 87 84 699Note * 547 572Note * 533
    Saskatchewan 85 84 84 82Note * 680Note * 573Note * 564 506Note 
    Alberta 85 84 85 79Note *Note  863Note * 593Note *Note  656Note *Note  586Note *Note 
    Colombie-Britannique 78Note * 80Note * 79Note * 77Note * 704Note * 573Note * 557Note * 547Note *Note 

    Les principaux donateurs peuvent être définis comme les 25 % de donateurs qui ont versé le plus d’argent au cours de l’année. La part des principaux donateurs variait aussi à l’échelon provincial, allant de 12 % au Québec à 35 % en Alberta (graphique A.1).

    Graphique A.1 Pourcentage des donateurs qui sont des principaux donateurs, par province

    Description du graphique A.1

    Fin de l'encadré

    Sommaire

    Le présent article aborde les premiers résultats de l’Enquête sociale générale sur le don, le bénévolat et la participation. En 2013, le nombre et la proportion de bénévoles étaient plus faibles qu’en 2010. Une baisse a aussi été enregistrée pour ce qui est de la proportion de donateurs.

    Cela étant dit, le nombre moyen et total d’heures de bénévolat était à peu près inchangé par rapport à 2010. En outre, le montant total versé à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif a augmenté entre 2010 et 2013. Dans l’ensemble, les Canadiens ont donné 12,8 milliards de dollars à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif. En moyenne, les donateurs ont versé 531 $ par année, comparativement à 470 $ en 2010.

    Les bénévoles et les donateurs vieillissent et sont davantage scolarisés : un nombre de plus en plus élevé d’heures de bénévolat est effectué par les aînés et les Canadiens plus âgés, et une proportion plus grande de tous les dons provient de ce groupe démographique. L’évolution de ce profil peut avoir de nombreuses conséquences pour le secteur du bénévolat et de la philanthropie, du point de vue du type d’activités de bénévolat, des types d’organismes profitant du bénévolat et des dons de bienfaisance et du montant en dollars des contributions monétaires.

    Le présent article donne un aperçu général des modèles de bénévolat et de dons de bienfaisance en 2013. Les rapports à venir fourniront une analyse plus approfondie du bénévolat et des dons de bienfaisance.

    Sources des données et définitions

    Le présent article renferme les données de l’Enquête sociale générale de 2013 sur le don, le bénévolat et la participation (ESG DBP). Il s’agit de la sixième itération d’une série d’enquêtes qui a commencé avec l’Enquête nationale sur le don, le bénévolat et la participation (ENDBP) en 1997. L’enquête a été menée pour la dernière fois en 2010.

    Dans le cadre de l’ESG DBP de 2013, on a conservé la méthode de mesure du don, du bénévolat et de la participation établie dans le cadre des Enquêtes canadiennes sur le don, le bénévolat et la participation (ECDBP) de 2004, 2007 et 2010. L’ECDBP a remplacé la méthode employée dans le cadre des ENDBP de 1997 et de 2000 pour mesurer les comportements dans ces domaines. C’est pourquoi il n’est pas approprié de comparer les résultats de l’ESG DBP de 2013 ou des ECDBP de 2010, 2007 ou 2004 avec les estimations précédentes de l’ENDBP. Pour obtenir plus de renseignements, voir Résumé chronologique des changements — Enquête sociale générale — Dons, bénévolat et participation (ESG DBP).

    Cette enquête est le résultat d’un partenariat entre les ministères du gouvernement fédéral et les organismes du secteur bénévole, y compris Patrimoine canadien, Emploi et Développement social Canada, Santé Canada, l’Agence de la santé publique du Canada, l’Agence du revenu du Canada, Statistique Canada, Imagine Canada et Bénévoles Canada.

    Bénévoles

    Dans le présent article, les bénévoles sont les personnes qui ont fourni un service sans rémunération pour le compte d’un groupe ou d’un organisme au moins une fois au cours des 12 mois ayant précédé l’enquête. Cette définition comprend toute aide non rémunérée fournie à une école, à un organisme religieux ou à une association communautaire ou sportive.

    Afin d’identifier les bénévoles dans l’ESG DBP, on a posé les questions suivantes aux répondants, y compris un préambule :
    « Maintenant, j’aimerais vous poser quelques questions au sujet de toutes les activités de bénévolat, sans rémunération, pour le compte d’un groupe ou d’un organisme, auxquelles vous auriez participé au cours des 12 derniers mois.

    Veuillez inclure toute aide non rémunérée apportée dans les écoles, les organismes religieux, les associations sportives et communautaires.

    1) Avez-vous fait du porte-à-porte? 2) Avez-vous sollicité des fonds? 3) Avez-vous siégé à un comité ou un conseil? 4) Avez-vous enseigné, donné de la formation ou agi à titre de mentor? 5) Avez-vous organisé, supervisé ou coordonné des activités ou des événements? Avez-vous réalisé l’une des activités suivantes : 6) accomplir du travail de bureau, de la tenue de livres, des tâches administratives ou du travail de bibliothécaire? 7) agi à titre d’entraîneur ou d’arbitre? 8) donner des conseils? 9) assurer la prestation de soins de santé y compris de l’accompagnement? 10) recueillir, servir ou distribuer de la nourriture ou d’autres biens? 11) effectué du travail d’entretien, de réparation ou de construction d’installations ou de terrains? 12) assuré un transport bénévole? 13) donné les premiers soins, participé à la lutte contre les incendies ou à des opérations de recherche et de sauvetage? 14) participé à des activités ayant pour objet la protection de l’environnement ou de la faune? 15) Au cours des 12 derniers mois, avez-vous réalisé toute autre activité sans rémunération pour le compte d’un groupe ou d’un organisme? ».

    Les personnes qui ont indiqué s’être adonnées à l’une ou l’autre de ces activités ont été considérées comme étant des bénévoles.

    Donateurs

    Les donateurs désignent les personnes qui ont effectué au moins un don en argent à un organisme de bienfaisance ou sans but lucratif au cours des 12 mois ayant précécé l’enquête. Cette définition exclut les dons de nourriture, de vêtements et de produits ménagers. Les dons d’entreprises publiques et privées et d’organismes et sociétés sans but lucratif ne sont pas inclus dans les données. Dans le cas des personnes mariées ou en union de fait, les dons en argent peuvent inclure ceux faits de concert avec un conjoint ou un partenaire.

    De façon plus particulière, on a posé aux répondants les questions suivantes : « Au cours des 12 derniers mois, avez-vous fait un don en argent : 1) en réponse à une sollicitation effectuée par la poste? 2) en réponse à une demande téléphonique? 3) en réponse à un appel lancé à la radio ou à la télévision, ou encore à un téléthon? 4) en ligne? 5) à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif de votre propre initiative? 6) en payant pour assister à une activité organisée par un organisme de charité? 7) en faisant des « dons commémoratifs » ou des dons au nom d’une personne décédée? 8) lorsqu’un collège de travail vous a sollicité en ce sens? 9) lorsque quelqu’un vous a sollicité à votre domicile? 10) lorsqu’on vous a sollicité en ce sens pour un organisme de charité dans un centre commercial ou dans la rue? 11) lors d’une quête faite à l’église, à la synagogue, à la mosquée ou dans un autre lieu réservé au culte? 12) en parrainant un participant lors d’une activité comme un marchethon? 13) Au cours des 12 derniers mois, avez-vous fait un don en argent à des organismes de bienfaisance ou sans but lucratif en utilisant d’autres méthodes? ».

    Les répondants qui ont répondu par l’affirmative à l’une ou l’autre de ces questions ont été considérés comme étant des donateurs.

    Références

    Brooks, Arthur C. 2005. “Does Social Capital Make you Generous?” Social Science Quarterly, vol. 86, no.1.

    Brown, Eleanor et James M.Ferris. 2007. “Social Capital and Philanthropy: An Analysis of the Impact of Social Capital on Individual Giving and Volunteering” Nonprofit and Voluntary Sector Quarterly, vol.36.

    Dunn, Elizabeth W., Lara B. Aknin et Michael I. Norton. 2008. “Spending Money on Others Promotes Happiness” Science, vol.319, no.5870, March 2008.

    Jenkinson, Caroline E. , Andy P. Dickens, Kerry Jones, Jo Thompson-Coon, Rod S. Taylor, Morwenna Rogers, Clare L. Bambra, Iain Lang et Suzanne H. Richards. 2013. “Is volunteering a public health intervention? A systematic review and meta-analysis of the health and survival of volunteers” BMC Public Health, vo.13.

    Thomas, Derrick. 2012. “Le don et le bénévolat chez les immigrants au Canada” Tendances sociales canadiennes, no. 11-008 au catalogue de Statistique Canada.

    Turcotte, Martin. 2012. “Les dons de bienfaisance des Canadiens” Tendances sociales canadiennes, no. 11-008 au catalogue de Statistique Canada.

    Vézina, Mireille et Suzan Crompton. 2012. “Le bénévolat au Canada” Tendances sociales canadiennes, no. 11-008 au catalogue de Statistique Canada.

    Wang, Lili et Elizabeth Graddy. 2008. “Social Capital, Volunteering, and Charitable Giving” Voluntas, vol.19.

    Wu, Huiting. 2011. Social Impact of Volunteerism, Points of Light Institute.

    Notes

    Date de modification :