Évaluation de la réponse de Statistique Canada quant aux besoins en données sur la COVID-19

Estimations éclair du produit intérieur brut, données sur les prix à la consommation et autres nouveaux produits statistiques économiques

Rapport d'évaluation

Juin 2021

Structure du rapport

Le rapport en bref

Tout au long de la pandémie, Statistique Canada a réagi avec rapidité et agilité aux besoins en données de divers utilisateurs en mettant au point de nombreux nouveaux produits portant sur la COVID-19 et ses répercussions sur les Canadiens. Même s'il s'agissait d'une réponse de l'ensemble de l'organisme, le présent rapport porte sur trois types de produits : 1) les estimations éclair du produit intérieur brut (PIB); 2) les données sur les prix à la consommation; 3) les autres nouveaux produits statistiques économiques.

La présente évaluation a été effectuée par Statistique Canada, conformément à la Politique sur les résultats du Conseil du Trésor et au Plan d'audit et d'évaluation fondé sur les risques de Statistique Canada (2020-2021 à 2024-2025). Son objectif était de fournir une évaluation, neutre et fondée sur des faits, de la réponse de Statistique Canada quant aux besoins en données sur la COVID-19. L'évaluation visait à fournir des renseignements utiles sur l'actualité, la pertinence et l'incidence de ces produits. Elle s'est également penchée sur certaines difficultés et occasions à saisir connexes rencontrées par les divisions responsables de ces produits pour définir l'orientation future.

La méthodologie d'évaluation était composée d'un examen des documents, d'examens administratifs et d'entrevues clés menées auprès de professionnels de Statistique Canada qui travaillent dans différentes divisions du Secteur de la statistique économique. De plus, des entrevues ont été menées avec les principaux utilisateurs et partenaires externes de Statistique Canada. Les constatations présentées dans le présent rapport reposent sur la triangulation de ces méthodes de collecte de données.

Principales constatations et recommandations

Conception et exécution

L'évaluation a examiné les changements organisationnels qui ont été mis en œuvre pour mettre au point des produits statistiques économiques portant sur la COVID-19. L'évaluation a permis de constater que Statistique Canada a agi rapidement en évaluant et en offrant des produits qui mettent en lumière les enjeux importants pendant la pandémie. La provision de produits statistiques économiques portant sur la COVID-19 a été facilitée par un virage organisationnel vers la souplesse opérationnelle, qui comprenait des approches novatrices pour gérer les ressources et analyser les données. Le dévouement du personnel a joué un rôle déterminant dans la diffusion réussie de ces produits. Cependant, le volume considérable de travail et les pressions pour accélérer la diffusion ont eu une incidence sur le mieux-être du personnel.

Réactivité aux besoins des utilisateurs

Pour informer Statistique Canada de l'efficacité de sa réponse quant aux besoins en données statistiques économiques pendant la COVID-19, l'évaluation a examiné dans quelle mesure les produits diffusés répondaient aux besoins des utilisateurs clés dans différents domaines. La majorité des utilisateurs ont estimé que les produits diffusés étaient pertinents, utiles, opportuns et accessibles. De plus, les utilisateurs ont indiqué être satisfaits du niveau de mobilisation dont a fait preuve l'organisme et des renseignements méthodologiques publiés. En raison de la multiplicité des répercussions socioéconomiques de la pandémie sur les Canadiens, des lacunes ont été relevées en ce qui concerne les données économiques sur les ménages, les données sur l'emploi et les données économiques de l'industrie.

Aller de l'avant

L'évaluation a examiné la mesure dans laquelle il existe un besoin constant pour des produits statistiques économiques portant sur la COVID-19, ainsi que les facteurs dont il faudra tenir compte à l'avenir pour offrir des produits portant sur la COVID-19 tout en poursuivant les activités courantes. Les utilisateurs ont indiqué un besoin constant pour la plupart des produits diffusés, en particulier pour les estimations éclair du PIB, les données sur les prix à la consommation et les données sur le commerce selon les caractéristiques des exportateurs. Au fil de l'évolution de la pandémie, les données sur la reprise de l'économie canadienne seront essentielles à la prise de décisions et à l'élaboration de politiques. L'approche prospective devrait mettre l'accent sur les besoins en données post-pandémiques et les lacunes statistiques, tout en respectant les critères de durabilité en ce qui concerne la réponse aux nouveaux besoins en données économiques et aux besoins en données de base. Il est encore possible d'explorer pleinement les leçons tirées de la pandémie.

Recommandation 1 :

Le statisticien en chef adjoint (SCA), Secteur de la statistique économique (secteur 5), doit veiller à l'élaboration d'une stratégie globale pour cerner les nouveaux besoins en données (comme les données post-pandémiques), les classer par ordre de priorité et y répondre, y compris les secteurs qui présentent des lacunes statistiques à l'heure actuelle.

La stratégie doit tenir compte des facteurs habilitants clés déterminés et inclure des approches et des plans qui établissent clairement ce qui suit :

  • la manière dont les nouveaux besoins en données seront identifiés (par exemple, les approches de mobilisation des intervenants et analyse internationale);
  • la manière dont les lacunes statistiques actuelles et émergentes seront comblées;
  • la manière dont les besoins en données seront classés par ordre de priorité en fonction des résultats escomptés et de la capacité des ressources;
  • la manière dont la surveillance continue des besoins en données sera effectuée.

Recommandation 2 :

Le SCA, Secteur de la statistique économique (secteur 5), doit veiller à mener un exercice sur les leçons tirées de la pandémie de COVID-19 afin de dégager les approches qui pourraient être appliquées pour répondre aux besoins en données sur la COVID-19 et améliorer les activités courantes à l'avenir. Les leçons tirées devraient être présentées à un comité de niveau 1 qui fournira une orientation sur leur mise en œuvre éventuelle dans l'ensemble de l'organisme, le cas échéant. Elles devraient également être partagées au sein de l'organisme afin de favoriser l'innovation et l'amélioration continue à l'appui de la réponse à la COVID-19 à l'échelle de l'organisme.

Sigles et termes utilisés

BII
Bilan des investissements internationaux
CCE
Commerce selon les caractéristiques des exportateurs
EERH
Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail
IAEP
Indice de l'activité économique provinciale
IPC
Indice des prix à la consommation
OCDE
Organisation de coopération et de développement économiques
ONS
Organisme national de statistique
PIB
Produit intérieur brut
RH
Ressources humaines
SCA
Statisticien en chef adjoint

Contenu

L'évaluation a été effectuée conformément à la Politique sur les résultats du Conseil du Trésor et au Plan intégré d'audit et d'évaluation fondé sur les risques de Statistique Canada (2020-2021 à 2024-2025). À l'appui de la prise de décisions, de l'obligation de rendre compte et de l'amélioration, l'objectif de l'évaluation était de fournir une évaluation neutre et fondée sur des faits de la réponse de Statistique Canada quant aux besoins en données sur la COVID-19.

Tout au long de la pandémie, Statistique Canada a réagi avec rapidité et agilité aux besoins en données de divers utilisateurs en mettant au point de nombreux nouveaux produits portant sur la COVID-19 et ses répercussions sur les Canadiens. L'évaluation portait sur trois types de produits : 1) les estimations éclair du produit intérieur brut (PIB); 2) les données sur les prix à la consommation; 3) les autres nouveaux produits statistiques économiques. Elle vise à fournir des renseignements utiles sur l'actualité, la pertinence et l'incidence de ces produits. Elle s'est également penchée sur certaines difficultés et occasions à saisir connexes rencontrées par les divisions responsables de ces produits pour éclairer les décisions futures.

Estimations éclair du produit intérieur brut

Le PIB est une mesure économique de base de la santé de l'économie canadienne. Compte tenu de la situation unique à laquelle est confrontée l'économie canadienne dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et de la demande de renseignements dignes de confiance sur l'incidence agrégée de cette crise sur l'activité économique, Statistique Canada a produit une estimation éclair en même temps que la diffusion mensuelle officielle du PIB. L'estimation éclair du PIB est une estimation de l'ampleur de la perturbation économique découlant des mesures délibérées prises pour protéger la santé des Canadiens.

Données sur les prix à la consommation

L'Indice des prix à la consommation (IPC) rend compte des variations des prix telles qu'elles se présentent aux consommateurs canadiens. Il mesure la variation de prix en comparant, au fil du temps, le coût d'un panier fixe de biens et services. Bien que Statistique Canada ait continué de calculer l'IPC officiel en se fondant sur l'approche du panier fixe, l'organisme a reconnu qu'une série analytique sur l'IPC qui tient compte des grands changements temporaires dans les habitudes de consommation fournirait des renseignements précieux concernant l'incidence de la COVID-19 sur l'IPC. Les produits dérivés comprenaient l'indice des prix ajusté, les tableaux provinciaux des prix moyens et les habitudes de dépenses des consommateurs.

Autres nouveaux produits statistiques économiques

Plusieurs autres nouveaux produits statistiques économiques ont également été mis au point pour répondre à des besoins en données propres à la COVID-19 dans le contexte de l'économie canadienne :

  • Indice de l'activité économique provinciale (IAEP)
  • Bilan des investissements internationaux (BII) [estimations provisoires]
  • Données sur le commerce mensuel selon les caractéristiques des exportateurs (CCE)
  • Nombre mensuel de transactions
  • Données sur le commerce mensuel de biens de protection individuelle.

La liste complète des produits en question se trouve à l'annexe A.

Évaluation

La portée de l'évaluation englobait trois types de produits : 1) les estimations éclair du PIB; 2) les données sur les prix à la consommation; 3) les autres nouveaux produits statistiques économiques. La portée a été établie en consultation avec les divisions concernées par ces domaines.

L'évaluation a été menée de novembre 2020 à avril 2021 et portait sur les produits diffusés de mars 2020 à février 2021.

Les questions et les enjeux suivants ont été désignés aux fins d'examen.

Tableaux 1 Enjeux d'évaluation & Questions d'évaluation
Enjeux d'évaluation Questions d'évaluation
Conception et exécution Quelles mesures ont été prises par Statistique Canada en réponse à la COVID-19 en ce qui concerne les estimations éclair du PIB, les données sur les prix à la consommation et les autres nouveaux produits statistiques économiques?
Réactivité aux besoins des utilisateurs Dans quelle mesure les produits diffusés ont-ils répondu aux besoins des principaux utilisateurs?
  • Mobilisation
  • Pertinence et utilité
  • Actualité
  • Accès
  • Clarté (de la méthodologie)
Prochaines étapes Quels facteurs devraient être pris en considération à l'avenir?

Suivant une approche d'évaluation axée sur l'utilisation, les méthodes de collecte de données quantitatives et qualitatives suivantes ont été utilisées.

Figure 1 - la démarche d'évaluation

Figure 1

Description - Figure 1

La figure décrit les quatre méthodes de collecte utilisées pour l'évaluation : l'analyse internationale, l'examen de la documentation, les entrevues clés externes et les entrevues clés internes.

L'analyse internationale a permis d'identifier les nouveaux produits et méthodes diffusés dans d'autres pays en réponse à la COVID-19 (par exemple, en France, aux Etats-Unis, en Australie et au Royaume-Uni).

L'examen de la documentation comprenait un examen des fichiers et documents internes de Statistique Canada.

Les entrevues clés externes comprenaient des entrevues semi-structurées avec : des ministères du gouvernement fédéral, des gouvernements provinciaux et territoriaux, des banques, des universités et le secteur privé. Vingt-cinq entrevues externes ont été menées.

Les entrevues clés internes comprenaient des entrevues semi-structurées avec des employés de Statistique Canada. Dix-huit entrevues internes ont été menées.

Trois limites principales ont été dégagées et des stratégies d'atténuation ont été utilisées :

Tableaux 2 Limites et Stratégies d'atténuation
Limites Stratégies d'atténuation
En raison du grand nombre d'utilisateurs et de partenaires qui utilisent des données, les points de vue recueillis dans le cadre des entrevues menées auprès des intervenants externes peuvent ne pas être entièrement représentatifs. Les participants aux entrevues venant de l'extérieur ont été choisis en fonction de critères précis pour maximiser la portée stratégique des entrevues. Différents types d'organismes provenant de nombreux endroits au Canada et qui utilisent abondamment les données sur la COVID-19 ont été choisis. Les évaluateurs ont été en mesure de relever des tendances générales systématiques.
Les entrevues sont susceptibles de comporter un biais d'autodéclaration, lequel se produit lorsque les personnes qui rendent compte de leurs propres activités veulent se dépeindre de manière plus favorable. En sollicitant des renseignements auprès d'un cercle optimisé d'intervenants, les évaluateurs ont été en mesure de relever des tendances générales constantes.
Une documentation peu abondante était disponible sur les projets échantillonnés aux fins de l'évaluation. Des entrevues ont été menées auprès des principaux membres du personnel qui travaillent aux projets pertinents et une stratégie pour rassembler des documents supplémentaires pendant les séances d'entrevue a été adoptée. Des entrevues supplémentaires ont été menées, au besoin, pour combler les lacunes.

Leçons tirées

1. Conception et exécution

Question d'évaluation

Quelles mesures ont été prises par Statistique Canada en réponse à la COVID-19 en ce qui concerne les estimations éclair du PIB, les données sur les prix à la consommation et les autres nouveaux produits statistiques économiques?

Résumé

L'évaluation a examiné les changements organisationnels qui ont été mis en œuvre pour mettre au point des produits statistiques économiques portant sur la COVID-19. L'évaluation a permis de constater que Statistique Canada a agi rapidement en évaluant et en offrant des produits qui mettent en lumière les enjeux importants pendant la pandémie. La provision de produits statistiques économiques portant sur la COVID-19 a été facilitée par un virage organisationnel vers la souplesse opérationnelle, qui comprenait des approches novatrices pour gérer les ressources et analyser les données. Le dévouement du personnel a joué un rôle déterminant dans la diffusion réussie de ces produits. Cependant, le volume considérable de travail et les pressions pour accélérer la diffusion ont eu une incidence sur le mieux-être du personnel.

En réponse à la pandémie de COVID-19, Statistique Canada a rapidement adopté des mesures pour évaluer les répercussions de la pandémie sur l'économie canadienne en offrant divers produits statistiques utilisant des approches novatrices pour les données

La pandémie de COVID-19 a eu et continue d'avoir d'importantes répercussions sur l'économie et la société canadiennes. En cette période de crise, il n'a jamais été aussi crucial de disposer de données récentes et crédibles pour comprendre et gérer les effets économiques et sociaux de la pandémie. En réponse aux besoins en données économiques liées à la COVID-19, Statistique Canada a mis au point de nouveaux produits et adapté certains de ses produits réguliers. Ces produits visaient à fournir des données plus actuelles et pertinentes pour surveiller l'incidence de la pandémie sur l'économie canadienne. Les produits statistiques économiques ont été mis au point principalement par la Direction des comptes macroéconomiques (Division des comptes des industries, Division des comptes économiques nationaux et Division des comptes internationaux) et par la Direction de la statistique économique (Division des prix à la consommation) dans le Secteur de la statistique économique. L'indice de l'activité économique provinciale a été mis au point par la Direction des études analytiques et de la modélisation (Division de l'analyse économique) du Secteur de la gestion stratégique, des méthodes et de l'analyse, en collaboration avec la Division des comptes économiques nationaux.

Estimations éclair du produit intérieur brut (Division des comptes des industries)

Statistique Canada fournit un indicateur agrégé avancé (estimation éclair du PIB) de l'état de l'économie canadienne en plus de la diffusion mensuelle officielle du PIB. Cet indicateur agrégé avancé fera l'objet de révisions à mesure que d'autres renseignements sur les activités économiques seront disponibles au cours de la période.

La méthodologie utilisée pour l'estimation éclair du PIB repose sur des renseignements provisoires et souvent incomplets ainsi que sur d'autres sources, comme les faits rendus publics parmi lesquels on retrouve les communiqués de presse et les déclarations publiques générales des entreprises et des gouvernements. Il convient de noter que l'estimation éclair du PIB doit être interprétée avec prudence, car la méthodologie utilisée pour l'obtenir est différente et la qualité des données est inférieure à celle des estimations officielles.

Données sur les prix à la consommation (Division des prix à la consommation)

À partir d'avril 2020, la collecte et la compilation de l'IPC ont été affectées par les mesures visant à limiter la propagation de la COVID‑19. Comme la collecte a été effectuée à distance, plutôt que sur le terrain, des stratégies d'imputation ont dû être utilisées pour tenir compte d'un plus grand nombre de fermetures temporaires d'entreprises et de produits en rupture de stock. Ces mesures et stratégies ont été harmonisées avec les lignes directrices internationales et ont fait suite à des consultations avec d'autres organismes nationaux de statistique (ONS) des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Bien que Statistique Canada ait continué de calculer l'IPC officiel en se fondant sur l'approche du panier fixe, les travaux exploratoires se veulent toutefois une reconnaissance qu'une série analytique sur l'IPC qui tient compte des grands changements temporaires dans les habitudes de consommation fournirait une perspective supplémentaire de l'incidence de la COVID-19. À l'aide de diverses sources de données sur les dépenses, Statistique Canada, en partenariat avec la Banque du Canada, a calculé les pondérations ajustées du panier des dépenses à la consommation et un indice de prix ajusté en fonction de l'évolution des habitudes de consommation pendant la pandémie de COVID-19. De nouveaux tableaux de données qui reflètent les habitudes de consommation pendant la pandémie ont été diffusés. Il convient de noter que l'indice des prix ajusté est expérimental et ne devrait pas être utilisé à la place de la mesure officielle de l'inflation des prix à la consommation, l'IPC.

Indice de l'activité économique provinciale (Division de l'analyse économique, Secteur de la gestion stratégique, des méthodes et de l'analyse)

Les indices expérimentaux de l'activité économique dans les provinces et les territoires fournissent une mesure sommaire et actuelle de l'activité économique en combinant les données économiques existantes en un seul indice. Statistique Canada a adopté une stratégie fondée sur un modèle statistique pour rapidement créer des mesures exploratoires de l'activité économique provinciale. Les modèles cherchent des corrélations dans les données et ont habituellement un ensemble différent d'intrants pour chaque province ou territoire, ce qui a une incidence sur l'uniformité et, par conséquent, sur la comparabilité entre les juridictions.

Bilan des investissements internationaux (Division des comptes internationaux)

Le bilan des investissements internationaux (BII) présente la valeur et la composition de l'actif et du passif du Canada par rapport au reste du monde. Les estimations provisoires (estimations éclair du BII) pour cette mesure ont été diffusées une fois en avril 2020, dès le début de la pandémie de COVID-19. Statistique Canada a mis au point cette estimation éclair en se fondant sur une méthodologie axée principalement sur les effets d'évaluation. Il n'était pas prévu que l'estimation soit de la même qualité que les estimations officielles de Statistique Canada, car le modèle utilisé était fondé sur l'effet d'évaluation de 2019 et un ensemble incomplet d'enquêtes et de sources de données administratives. Les révisions qui en ont résulté étaient généralement mineures, mais il y a eu peu de fluctuations dans l'économie pendant la période visée.

Données sur le commerce mensuel selon les caractéristiques des exportateurs (Division des comptes internationaux)

Le programme Commerce selon les caractéristiques des exportateurs – Biens (CCE-Biens) fournit des données statistiques agrégées sur les caractéristiques des entreprises canadiennes qui exportent des biens. Les nouvelles données ont été mises au point à partir d'une méthode de couplage semblable à celle utilisée pour le programme annuel CCE-Biens. Les données ont été désaisonnalisées, à compter de la diffusion d'août 2020, afin d'éliminer l'effet des influences saisonnières et du calendrier des données originales.

Nombre mensuel de transactions d'importation (Division des comptes internationaux)

Statistique Canada a commencé la diffusion du nombre mensuel de transactions d'importation en réponse à la COVID-19 en mai 2020. Le nombre de transactions n'est pas désaisonnalisé et peut varier d'un mois à l'autre en fonction des profils saisonniers et des effets des jours ouvrables. De plus, le nombre de transactions ne concorde pas parfaitement avec les valeurs du commerce produites pour le mois en fonction des échéances comptables finales de l'Agence des services frontaliers du Canada, puisqu'un bon nombre des opérations traitées au cours d'un mois donné ont eu lieu le mois précédent.

Données sur le commerce mensuel de biens de protection individuelle (Division des comptes internationaux)

Statistique Canada a produit des données pour examiner le commerce de produits utilisés pour la prévention, le dépistage et le traitement de la COVID-19 en créant quatre catégories : les désinfectants et les produits de stérilisation, l'équipement de protection individuelle, l'équipement et les produits médicaux, et les outils de diagnostic. L'établissement des catégories de biens a été élaboré en fonction des lignes directrices du Système harmonisé de classification.

Des approches communes ont été utilisées dans les pays de l'OCDE pour élaborer des produits qui répondent aux besoins en données statistiques économiques liées à la COVID-19

Les États-Unis diffusent des estimations anticipées environ 30 jours après le trimestre, qui sont semblables à la diffusion anticipée du PIB. Depuis la fin de mars 2020, la France publie, toutes les deux semaines, des estimations éclair de l'activité économique, y compris du PIB, et s'est engagée à le faire jusqu'à la fin de 2021. En plus de son estimation trimestrielle habituelle, le Royaume-Uni diffuse maintenant, tous les mois, les premières estimations du PIB. En ce qui concerne les données sur les prix à la consommation, Statistique Canada semble avoir été le premier ONS à élaborer un indice des prix ajusté pour tenir compte des changements soudains dans les habitudes de consommation. À l'instar de Statistique Canada, d'autres pays ont diffusé de l'information sur les répercussions de la pandémie. Par exemple, l'Australie a élaboré des statistiques sur la demande des consommateurs pendant la pandémie à l'aide de données scanographiques.

L'IAEP est quelque peu unique au Canada. Bien qu'il utilise des approches statistiques standard semblables à celles utilisées par d'autres pays de l'OCDE, la méthodologie est adaptée pour tenir compte des diverses nuances économiques dans chaque province et territoire. Le modèle utilisé pour produire l'indice était une adaptation d'un modèle américain; cependant, l'indice d'activité américain fait rapport à l'échelle nationale plutôt qu'à l'échelle étatique. La Nouvelle-Zélande produit un indice semblable à celui des États-Unis. La diffusion mensuelle des données sur le CCE est unique au Canada. Le personnel a noté que d'autres pays de l'OCDE se sont montrés intéressés par le produit, particulièrement en ce qui concerne la désagrégation par ville, pays de destination, industrie et autres facteurs sur une base mensuelle.

Dans l'ensemble, l'évaluation a révélé que Statistique Canada a modifié plus en profondeur sa gamme de produits que les ONS comparables afin de répondre aux besoins en données sur la COVID-19.

La provision de produits statistiques économiques portant sur la COVID-19 a été facilitée par un virage organisationnel vers la souplesse opérationnelle et par les initiatives de modernisation de l'organisme

Pour assurer la provision rapide de produits portant sur la COVID-19, des changements ont été apportés aux approches organisationnelles et aux processus internes afin d'accroître la souplesse. Les changements organisationnels ont également été mis en œuvre pour éviter d'entraver la tenue des enquêtes essentielles à la mission, comme les enquêtes régulières du PIB et de l'IPC. Trois grandes approches ont été adoptées à cette fin : 1) le recours à différentes équipes pour élaborer, produire et diffuser les produits portant sur la COVID-19; 2) l'élaboration de produits portant sur la COVID-19 en dehors de l'infrastructure de base utilisée pour les enquêtes essentielles à la mission; 3) la combinaison des deux approches. Par exemple, l'estimation éclair du PIB a été élaborée par une équipe de recherche et de développement à l'aide de ses propres méthodes et infrastructures (comme des techniques plus simples). De même, les données sur les prix à la consommation ont été élaborées principalement à l'extérieur de l'équipe de production de l'IPC; toutefois, de nombreux secteurs et membres du personnel ont participé à l'évaluation, à l'analyse et à l'assurance de la qualité des données. Le travail a exercé des pressions supplémentaires sur tout le personnel, ce qui était également le cas pour le développement d'autres produits qui ne pouvait pas être réalisé uniquement par des équipes spécialisées (CCE, IAEP, par exemple). D'autres changements importants aux processus existants (tels que la production de données, les sources de données, la méthodologie et la diffusion relatives aux données) ont également été mis en œuvre afin de fournir d'autres produits portant sur la COVID-19, dont l'IAEP. Enfin, la collaboration entre les divisions a également été améliorée et désignée comme un facteur habilitant clé.

L'évaluation n'a révélé aucun changement important aux mécanismes de gouvernance au niveau des directions ou des divisions; les structures habituelles ont été utilisées pour examiner et approuver les produits portant sur la COVID-19. Toutefois, les processus d'examen et d'approbation ont été accélérés afin de maximiser l'actualité. Il convient également de noter que l'élaboration de nombreux produits était déjà en cours avant la pandémie dans le cadre du programme de modernisation et qu'elle a simplement été accélérée. Par exemple, la Direction des comptes macroéconomiques avait déjà discuté de l'estimation éclair du PIB dans le cadre du programme de modernisation quelques années avant la pandémie. La pandémie a accéléré sa production et sa diffusion. Les données scanographiques de l'IPC, le calculateur de taux d'inflation personnel et les capacités de traitement et d'apprentissage automatique de grande capacité étaient en cours d'utilisation ou de développement au sein de la Division avant la pandémie. Certains des nouveaux produits ont bénéficié de ce travail fondamental qui a contribué à accélérer leur diffusion. Des données provenant de nouvelles sources ont joué un rôle clé dans la capacité de faire la lumière sur l'évolution des habitudes de consommation pendant la pandémie. Pour ce faire, il a fallu une collaboration entre diverses divisions et divers secteurs, ainsi qu'avec des intervenants clés, comme la Banque du Canada. Les méthodes relatives aux mégadonnées et l'utilisation d'outils de sources ouvertes comme R et Python ont été adaptées pour aider à l'élaboration de l'IAEP, et des processus d'automatisation étaient déjà en place, ce qui a permis à l'équipe de développement du CCE de réduire le délai entre la période de référence et la date de diffusion.

La collaboration et le dévouement des équipes ont joué un rôle déterminant dans la diffusion réussie de ces produits. Même si le mieux-être du personnel a parfois été touché, le soutien continu assuré par la direction a aidé à atténuer les répercussions sur le personnel et à appuyer son mieux-être

Au début de la pandémie en mars 2020, Statistique Canada s'est principalement concentré sur le maintien de ses 21 programmes essentiels à la mission (par exemple, le PIB et l'IPC) afin d'éviter toute interruption des mesures économiques de base nécessaires au bon fonctionnement de l'économie du Canada. Peu de temps après, d'autres projets ont été rapidement lancés par l'organisme pour fournir aux Canadiens des données afin de mieux comprendre et gérer les divers effets sociaux et économiques de la COVID-19.

Compte tenu de la charge de travail supplémentaire et des contraintes de temps, la collaboration et le dévouement des équipes participant aux produits statistiques économiques portant sur la COVID-19 ont joué un rôle déterminant dans la provision de ces produits en temps opportun. La réaffectation souple des ressources a également permis de répondre rapidement aux besoins en données sur la COVID-19; les calendriers de diffusion des produits portant sur la COVID-19 ont été soigneusement planifiés par rapport aux produits de base afin d'éviter une pression accrue sur les équipes et les divisions de soutien. De plus, les divisions au sein de la Direction des comptes macroéconomiques, de la Direction de la statistique économique et de la Direction des études analytiques et de la modélisation ont assuré un soutien continu aux employés en ajustant, dans la mesure du possible, les flux de travail afin de faciliter la conciliation travail-famille en offrant des séances sur le mieux-être et en menant des activités de reconnaissance du personnel. Quoi qu'il en soit, le volume considérable de travail et les pressions pour accélérer leur diffusion ont eu une incidence sur le mieux-être du personnel.

2. Réactivité aux besoins des utilisateurs

Question d'évaluation

Dans quelle mesure les produits diffusés ont-ils répondu aux besoins des principaux utilisateurs?

  • Pertinence et utilité
  • Actualité
  • Accès
  • Clarté (méthodologie)
  • Mobilisation

Résumé

Pour informer Statistique Canada de l'efficacité de sa réponse quant aux besoins en données statistiques économiques pendant la COVID-19, l'évaluation a examiné dans quelle mesure les produits diffusés répondaient aux besoins des utilisateurs clés dans différents domaines. La majorité des utilisateurs ont estimé que les produits diffusés étaient pertinents, utiles, opportuns et accessibles. De plus, les utilisateurs ont indiqué être satisfaits du niveau de mobilisation dont a fait preuve l'organisme, et des informations méthodologiques qui ont été communiquées. En raison de la multiplicité des répercussions socioéconomiques de la pandémie sur les Canadiens, des lacunes ont été relevées en ce qui concerne les données économiques sur les ménages, les données sur l'emploi et les données économiques de l'industrie.

Pour évaluer les besoins en données sur la COVID-19, Statistique Canada a tiré parti de mécanismes nouveaux et établis pour mobiliser les principaux utilisateurs et partenaires; les groupes d'intervenants étaient satisfaits du niveau de mobilisation de l'organisme

Les réseaux établis entre les utilisateurs clés et les divisions responsables des activités régulières relatives aux données macroéconomiques et aux données sur les prix à la consommation ont servi de base pour comprendre les besoins des utilisateurs et l'évolution de ces besoins pendant la pandémie. Des analyses proactives de l'environnement (p. ex. des médias, des demandes des utilisateurs généraux et des journalistes, des liaisons avec le cabinet du ministre) ont permis de comprendre en temps réel l'évolution des besoins en données. Des consultations directes avec divers organismes fédéraux, provinciaux et territoriaux ont également été utilisées pour recueillir des renseignements sur les besoins. Par exemple, les estimations éclair du PIB et les données sur les prix à la consommation ont été élaborées en étroite collaboration avec la Banque du Canada. L'IAEP a été élaboré en consultation avec les coordonnateurs statistiques provinciaux et territoriaux. Affaires mondiales Canada et Exportation et développement Canada ont été consultés avant de produire les données mensuelles sur les statistiques liées au CCE et les données sur le commerce mensuel de biens de protection individuelle ont été élaborées en collaboration avec Santé Canada et d'autres partenaires fédéraux. Les discussions se sont poursuivies tout au long de la pandémie pour recueillir les commentaires des principaux utilisateurs et partenaires afin de peaufiner davantage les produits et les méthodologies connexes.

Les utilisateurs étaient satisfaits du niveau d'engagement de Statistique Canada; bon nombre d'entre eux ont eu l'occasion de faire connaître leurs besoins en données sur la COVID-19 à l'organisme.

Les produits statistiques économiques ont été utilisés à de multiples fins; les estimations éclair du PIB, les données sur les prix à la consommation et les données mensuelles du CCE étaient les produits les plus utilisés

L'évaluation a révélé que les produits économiques les plus fréquemment utilisés étaient les estimations éclair du PIB, les données sur les prix à la consommation et les données mensuelles sur le CCE. Comme le montre le graphique 1, ces nouveaux produits ont été utilisés à des fins multiples selon le type d'utilisateur.

Graphique 1 : Objectif et utilisation des nouveaux produits économiques par les groupes d'utilisateurs
Gouvernement fédéral
  • Surveiller l'évolution de l'économie, analyser les politiques et faciliter la prise de décisions au niveau des sous-ministres et des ministres.
  • Déterminer les répercussions économiques sur différentes industries et chaînes d'approvisionnement.
  • Éclairer les décisions stratégiques.
Administrations provinciales et territoriales
  • Comparer les répercussions économiques de la pandémie dans leur province ou territoire par rapport au reste du Canada.
  • Éclairer les décisions stratégiques.
Universitaires et consultants privés
  • Préparer les prévisions économiques.
Banques et institutions financières
  • Projeter les pertes sur créances en fonction des prévisions économiques.
  • Établir les calculs de provisionnement pour pertes sur créances.

Bien que les autres produits économiques examinés dans le cadre de l'évaluation aient été jugés pertinents par les utilisateurs clés, les opinions étaient partagées quant à leur utilité. Par exemple, bien que l'IAEP ait été jugé utile pour les institutions financières et les ministères fédéraux, le manque de clarté quant à la méthodologie a nui à son utilisation par les ministères provinciaux, les universitaires et les consultants privés. Les données sur le commerce mensuel de biens de protection individuelle n'ont été utiles qu'au début de la pandémie en particulier. Le bilan des investissements internationaux et le nombre mensuel de transactions se sont révélés généralement utiles. Cependant, le manque de données désagrégées à l'échelle provinciale en a réduit la pertinence. Dans l'ensemble, les produits ont été jugés utiles pour aider les utilisateurs à tenir leurs partenaires et le public au courant des répercussions de la pandémie.

Les produits étaient en grande partie considérés comme uniques par les utilisateurs et constituaient leur source de données préférée; certaines lacunes ont été relevées dans les domaines des données économiques sur les ménages, l'emploi et l'industrie

Les produits étaient en grande partie considérés comme uniques et le niveau de chevauchement de l'information produite par d'autres organisations a été jugé faible. Les utilisateurs de tous les groupes d'intervenants ont indiqué qu'ils n'auraient pas pu avoir accès à des renseignements semblables provenant d'autres sources, à quelques exceptions près : des indices semblables à l'IAEP sont calculés par des économistes du secteur privé et certaines analyses de l'inflation des prix à la consommation sont publiées par la Banque du Canada (par exemple, le Rapport sur la politique monétaire). Cependant, même dans les cas où les utilisateurs avaient accès à des données provenant d'autres sources, ils préféraient celles publiées par Statistique Canada parce qu'elles sont fiables, détaillées et transparentes par rapport aux autres sources.

Même s'ils étaient généralement satisfaits des produits diffusés par l'organisme, les utilisateurs ont relevé des lacunes dans les domaines des données économiques sur les ménages, l'emploi et l'industrie.

Graphique 2 : Lacunes statistiques relevées par les utilisateurs clés concernant les données économiques sur la COVID-19
Données économiques sur les ménages
  • Données désagrégées sur la participation aux programmes d'aide (réparties selon les caractéristiques démographiques, le secteur ou l'industrie)
  • Changements dans la répartition de la dette, de l'épargne et du revenu disponible des ménages
  • Données sur les prix et la consommation des aliments selon la taille des ménages
  • Plus d'indicateurs mensuels des dépenses de consommation des ménages
  • Changements dans le nombre de congés de maladie et la couverture des médicaments, répartis en fonction de caractéristiques démographiques
Données sur l'emploi
  • Rapidité accrue de la diffusion des données sur l'emploi au niveau de l'industrie
  • Rapidité accrue de la diffusion de l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH) : le délai est trop long entre la diffusion et la période de référence pendant la pandémie
  • Données sur les groupes de diversité (par exemple, les programmes gouvernementaux ciblant les entrepreneurs canadiens noirs, les femmes, les Premières Nations, les Asiatiques)
  • Changements de comportement qui auront une incidence sur l'emploi dans des industries particulières
  • Intégration des données de l'Agence du revenu du Canada à l'EERH et aux données démographiques pour faciliter l'analyse à l'échelle régionale (par code postal)
Données économiques sur l'industrie
  • Tourisme et voyages (nationaux et internationaux)
  • Données mensuelles provinciales sur le PIB
  • Problèmes auxquels font face les petites et moyennes entreprises et les exportateurs canadiens, y compris un décompte courant des biens exportés
  • Incidence sur les secteurs des services, en particulier les services de restauration
  • Données sur les prix à la consommation dans le Nord et dans les régions rurales

Les méthodologies utilisées par Statistique Canada ont été communiquées aux utilisateurs clés et comprises par eux

Étant donné que la majorité des produits ont été élaborés en collaboration avec les utilisateurs et intervenants clés, les méthodologies étaient généralement bien comprises. Les informations méthodologiques ont été communiquées dans Le Quotidien en même temps que les produits étaient diffusés. Les principaux utilisateurs ont indiqué que Statistique Canada communiquait efficacement les informations méthodologiques sur les produits et que l'organisme était transparent au sujet de leurs limites; les communiqués dans Le Quotidien ont été jugés utiles pour approfondir la compréhension sur la façon d'utiliser les données.

De façon générale, les utilisateurs étaient satisfaits. Toutefois, certains d'entre eux ont indiqué qu'il aurait été utile d'avoir plus d'informations méthodologiques sur les données sur l'IAEP et les prix à la consommation. Par exemple, les utilisateurs ont relevé un manque de clarté quant aux méthodes et aux variables utilisées pour calculer l'IAEP (par exemple, sur les indicateurs provinciaux utilisés). Des renseignements supplémentaires sur la façon d'interpréter les données auraient également été utiles. Enfin, les utilisateurs ont également indiqué que les méthodes et les sources de données utilisées pour calculer l'indice de prix ajusté n'étaient pas claires.

L'évaluation a révélé que Statistique Canada est au courant de ces problèmes et a pris des mesures. Par exemple, des activités de sensibilisation ont eu lieu avec des utilisateurs clés pour préciser les méthodes et les variables utilisées pour l'IAEP. En ce qui concerne les données sur les prix à la consommation, des séances d'information techniques ont été tenues pour exposer clairement les méthodologies et les sources de données utilisées.

Les utilisateurs étaient au courant des diffusions et étaient généralement satisfaits de l'actualité et de l'accessibilité des produits statistiques économiques

L'évaluation a révélé que la plupart des utilisateurs clés, en particulier les utilisateurs fédéraux, provinciaux et territoriaux, comptaient sur le personnel de Statistique Canada pour les tenir au courant des nouvelles diffusions et la mobilisation était continue. Les utilisateurs ont également été informés des diffusions par le biais du site Web de Statistique Canada, notamment par l'entremise du Quotidien. Dans une moindre mesure, les médias sociaux étaient le mécanisme par lequel ils demeuraient informés des diffusions. Les deux principaux moyens d'accéder aux données étaient le contact direct avec Statistique Canada et le site Web.

Si les utilisateurs étaient satisfaits de l'accessibilité de ces produits, ils ont toutefois fait les suggestions suivantes, qui s'appliquent également aux produits réguliers :

  • fournir des thèmes plus détaillés sur le site Web ou les portails pour les données existantes (par exemple, les groupes vulnérables);
  • envoyer automatiquement les données aux utilisateurs abonnés à une liste d'envoi;
  • mettre en évidence les principaux points de chaque diffusion dans un résumé afin que les utilisateurs puissent déterminer rapidement si les données présentent un intérêt pour eux;
  • présenter les enjeux les plus importants dans chaque communiqué du Quotidien.

Pour ce qui est de l'actualité des produits, les utilisateurs ont indiqué qu'il est toujours souhaitable d'avoir des données actuelles de qualité. Par ailleurs, ils étaient conscients du niveau d'effort requis par Statistique Canada pour fournir des données détaillées exactes qui mettent en lumière les questions d'importance. En fait, une majorité d'utilisateurs ont indiqué qu'au début de la pandémie, ils s'inquiétaient de la capacité de Statistique Canada de respecter les échéanciers établis pour la diffusion des mesures économiques de base, comme le PIB et l'IPC, compte tenu du contexte de l'époque. Comme Statistique Canada a maintenu les diffusions prévues de ces mesures économiques fondamentales régulières et que l'organisme a diffusé d'autres produits statistiques économiques sur la COVID-19 par la suite, cela n'est plus un sujet de préoccupations parmi les utilisateurs. Les principaux utilisateurs étaient très satisfaits de l'actualité des produits économiques sur la COVID-19 et reconnaissaient le compromis à faire entre l'actualité et l'exactitude de l'information.

3. Aller de l'avant

Question d'évaluation

Quels facteurs devraient être pris en considération à l'avenir?

Résumé

L'évaluation a examiné la mesure dans laquelle il existe un besoin constant pour des produits statistiques économiques portant sur la COVID-19 et les facteurs dont il faudra tenir compte à l'avenir pour offrir des produits portant sur la COVID-19 tout en poursuivant les activités courantes. Les utilisateurs ont indiqué un besoin constant pour la plupart des produits diffusés, en particulier pour les estimations éclair du PIB, les données sur les prix à la consommation et les données sur le commerce selon le CCE. Au fil de l'évolution de la pandémie, les données sur la reprise de l'économie canadienne seront essentielles à la prise de décisions et à l'élaboration de politiques. Les approches prospectives devraient mettre l'accent sur les besoins en données post-pandémiques et les lacunes statistiques, tout en respectant les critères de durabilité en ce qui concerne la réponse aux besoins en nouvelles données économiques et en données de base. Il est encore possible d'explorer pleinement les leçons tirées de la pandémie.

Bien que les utilisateurs prévoient un besoin continu pour des produits statistiques économiques sur la COVID-19, leur attention se porte maintenant sur les besoins en données pour surveiller la reprise économique. Entre-temps, l'organisme a déployé des efforts pour améliorer davantage ces produits

Les utilisateurs clés ont indiqué qu'il existe un besoin continu pour des produits statistiques économiques alors que la pandémie et ses répercussions se poursuivent. Parmi les produits déjà diffusés, ils ont indiqué un besoin continu, en particulier pour les estimations éclair du PIB, les données sur les prix à la consommation et les données sur le CCE. De façon plus générale, il sera important d'assurer le suivi des données sur l'activité économique canadienne. À mesure que la pandémie évolue ou lorsqu'elle se stabilisera ou prendra fin, les données sur la reprise de l'économie canadienne seront essentielles à la prise de décisions et à l'élaboration de politiques. En particulier, les données de suivi sur les activités commerciales, la participation au marché du travail et la dépendance à l'égard des programmes d'aide gouvernementaux sont considérées comme des données clés. Cependant, le besoin d'estimations éclair du PIB sera moins important.

Statistique Canada est au courant des besoins actuels en données sur la COVID-19 et travaille à combler les lacunes à l'avenir. En particulier, des discussions ont eu lieu pour élaborer des estimations avancées du PIB pour toutes les provinces fondées sur le travail déjà effectué par le Québec et l'Ontario (c'est-à-dire la diffusion d'estimations semestrielles) et pour donner accès aux intrants du PIB aux utilisateurs sur demande. La rapidité accrue de la diffusion des données sur le PIB grâce aux estimations éclair du PIB offre également des occasions de respecter les engagements internationaux du Canada envers le Fonds monétaire international en fournissant des données à l'intérieur des cibles. Les données sur les prix à la consommation, y compris l'IPC régulier, bénéficieront d'une mise à jour du panier en 2021, y compris des approches futures à l'égard de ces mises à jour. De plus, l'utilisation de l'indice des prix ajustés comme intrant appuiera la qualité de l'IPC. Des discussions sont également en cours pour fournir plus de données sur le prix des aliments dans le Nord et sur l'évolution des dépenses des ménages. De plus, des recherches sont en cours pour améliorer la cohérence des données et la désaisonnalisation de l'IAEP afin d'en accroître l'utilisation.

Les approches prospectives devraient tenir compte des besoins en données post-pandémiques, des lacunes statistiques et de la provision continue de nouveaux produits économiques et des produits de base; de plus, il est encore possible d'explorer pleinement les leçons tirées de la pandémie

La réponse rapide de Statistique Canada à la COVID-19 a fait ressortir sa capacité de répondre à de nouveaux besoins en données pendant une période sans précédent. Les produits statistiques économiques portant sur la COVID-19 diffusés ont été largement considérés comme pertinents, opportuns et utiles. Néanmoins, des efforts importants ont été nécessaires pour diffuser rapidement des produits portant sur la COVID-19 sans compromettre la provision continue des produits de base.

Compte tenu des nouveaux besoins en données post-pandémiques, il sera difficile de maintenir la provision de produits portant sur la COVID-19 et des produits économiques de base. De plus, ces nouveaux besoins engendreront probablement d'autres lacunes statistiques en plus de celles relevées par les utilisateurs clés au cours de cette évaluation, à savoir les données économiques sur les ménages, les données sur l'emploi et les données économiques sur l'industrie.

À la lumière de ces considérations, l'organisme devrait réfléchir à son approche prospective en mettant l'accent sur la détermination des nouveaux besoins en données, les initiatives visant à combler les lacunes statistiques, lorsqu'il est possible de le faire, et la provision continue de produits portant sur la COVID-19 et des produits économiques de base. L'établissement des priorités opérationnelles, les ressources humaines, les technologies de l'information et les sources de données ont été déterminés comme étant des facteurs habilitants clés pour maintenir la provision de produits statistiques économiques sur la COVID-19 et des produits de base.

Graphique 3 : Facteurs habilitants clés pour maintenir la provision de produits statistiques économiques sur la COVID-19 et des produits de base
Établissement des priorités opérationnelles

Au fil de l'évolution de la pandémie, les besoins en données des utilisateurs évolueront également (par exemple, en données portant sur la reprise économique) et l'adoption d'une approche rigoureuse sera nécessaire pour établir les priorités qui permettront de concilier de manière efficace les nouvelles demandes avec les activités principales. Bien que le recours à des équipes dédiées pour l'élaboration de produits portant sur la COVID-19 ait été considéré comme un facteur de réussite clé au début de la pandémie, des préoccupations demeurent quant à leur capacité à poursuivre à la fois la provision de produits portant sur la COVID-19 et leurs activités régulières qui consistent principalement en activités de recherche et de développement (par exemple, explorer des options pour de nouvelles données). Cela pose un risque pour les activités futures de l'organisme en matière d'innovation.

Ressources humaines

La gestion des ressources humaines (RH) sera cruciale pour trouver, maintenir et améliorer l'expertise et les compétences du personnel. La provision en temps opportun de statistiques économiques pertinentes sur la COVID-19 était, en grande partie, attribuable à l'expertise du personnel. Les participants aux entrevues ont fait remarquer qu'il faut du temps pour acquérir cette expertise. Le télétravail permettra d'élargir le bassin de talents. Cependant, cela ne vise que les postes aux premiers échelons. Les efforts visant le mieux-être et la santé mentale du personnel sont également considérés comme contribuant au rendement organisationnel.

Technologie de l'information

L'élaboration de produits portant sur la COVID-19 à l'extérieur de l'infrastructure de base était importante pour éviter l'interférence avec les produits de base et respecter les échéanciers. Cependant, les processus parallèles présentent des risques, car le développement indépendant de produits pourrait générer des divergences. Les participants aux entrevues ont reconnu la nécessité d'intégrer, éventuellement, les processus dans l'infrastructure principale et de revoir et de rationaliser les méthodes et les processus opérationnels afin de réaliser les nouvelles priorités de façon plus efficiente.

Source des données

L'utilisation de nouvelles données alternatives a joué un rôle clé dans la création de nouveaux produits. La capacité d'innover davantage et de mettre au point de nouveaux produits dépend fortement de la capacité de l'organisme d'avoir accès à des sources de données clés comme les données sur les transactions. Les participants aux entrevues ont insisté sur la nécessité de continuer d'étudier des sources de données alternatives à l'avenir, y compris un processus plus stratégique et plus efficient d'acquisition de données. De telles données aideraient à répondre aux activités principales et aux besoins en données portant sur la COVID-19.

Comme Statistique Canada poursuit ses activités dans le contexte d'une pandémie en évolution, les divisions qui participent aux produits économiques portant sur la COVID-19 n'ont pas eu l'occasion d'effectuer un examen complet des leçons tirées qui visent à trouver des approches pour améliorer les activités principales qui profiteraient à l'ensemble de l'organisme. Le personnel a reconnu la nécessité de cerner ces leçons et de trouver des approches pour améliorer les activités principales afin que l'ensemble de l'organisme mette à profit son expérience relative à la pandémie pour créer des synergies pour l'avenir. Néanmoins, certaines leçons préliminaires tirées ont été dégagées :

  • élaborer un solide plan de RH à long terme pour assurer une expertise adéquate et une planification de la relève;
  • maintenir le niveau accru de communication interne et de collaboration instauré durant la pandémie (briser le cloisonnement);
  • remettre en question le statu quo pour favoriser l'amélioration continue des processus, des méthodes et des produits de données;
  • intégrer la prospective dans les activités régulières afin de déterminer les besoins en données de façon proactive.

En tirant parti de ces leçons, l'organisme pourrait améliorer davantage sa réponse aux besoins en données sur la COVID-19 et à ses activités principales. Les leçons tirées pourraient également être partagées au sein de l'organisme afin de favoriser l'innovation et l'amélioration continue à l'appui de la réponse à la COVID-19 à l'échelle de l'organisme.

Comment améliorer le programme

Réactivité aux besoins des utilisateurs

 

Recommandation 1 :
Le statisticien en chef adjoint (SCA), Secteur de la statistique économique (secteur 5), doit veiller à l'élaboration d'une stratégie globale pour cerner les nouveaux besoins en données (comme les données post-pandémiques), les classer par ordre de priorité et y répondre, y compris les secteurs qui présentent des lacunes statistiques à l'heure actuelle.

La stratégie doit tenir compte des facteurs habilitants clés déterminés et inclure des approches ou des plans qui établissent clairement ce qui suit :

  • la manière dont les nouveaux besoins en données seront identifiés (approches de mobilisation des intervenants et analyse internationale, par exemple);
  • la manière dont les lacunes statistiques actuelles et émergentes seront comblées;
  • la manière dont les besoins en données seront classés par ordre de priorité en fonction des résultats escomptés et de la capacité des ressources;
  • la manière dont la surveillance continue des besoins en données sera effectuée.

Aller de l'avant

Recommandation 2 :
Le SCA, Secteur de la statistique économique (secteur 5), doit veiller à mener un exercice sur les leçons tirées de la pandémie de COVID-19 afin de dégager les approches qui pourraient être appliquées pour répondre aux besoins en données sur la COVID-19 et améliorer les activités courantes à l'avenir. Les leçons tirées devraient être présentées à un comité de niveau 1 qui fournira une orientation sur leur mise en œuvre éventuelle dans l'ensemble de l'organisme, le cas échéant. Elles devraient également être partagées au sein de l'organisme afin de favoriser l'innovation et l'amélioration continue à l'appui de la réponse à la COVID-19 à l'échelle de l'organisme.

Réponse et plan d'action de la direction

Recommandation 1 :

Le statisticien en chef adjoint (SCA), Secteur de la statistique économique (secteur 5), doit veiller à l'élaboration d'une stratégie globale pour cerner les nouveaux besoins en données (comme les données post-pandémiques), les classer par ordre de priorité et y répondre, y compris les secteurs qui présentent des lacunes statistiques à l'heure actuelle.

La stratégie doit tenir compte des facteurs habilitants clés déterminés et inclure des approches ou des plans qui établissent clairement ce qui suit :

  • la manière dont les nouveaux besoins en données seront identifiés (approches de mobilisation des intervenants et analyse internationale, par exemple);
  • la manière dont les lacunes statistiques actuelles et émergentes seront comblées;
  • la manière dont les besoins en données seront classés par ordre de priorité en fonction des résultats escomptés et de la capacité des ressources;
  • la manière dont la surveillance continue des besoins en données sera effectuée.

Réponse de la direction

La direction accepte la recommandation.

Le Secteur élaborera une stratégie globale pour cerner les nouveaux besoins en données, les classer par ordre de priorité et y répondre.

Cette stratégie décrira comment les lacunes statistiques seront comblées et comprendra un processus pour assurer la surveillance continue des besoins en données.

La stratégie tiendra compte des facteurs habilitants clés déterminés (par exemple, l'établissement des priorités opérationnelles, les ressources humaines, les technologies de l'information et les sources de données) et constituera le fondement de ce qui suit :

  • l'établissement des priorités concernant les ressources du secteur;
  • les propositions de « projets de financement de démarrage »;
  • les demandes de financement externe.

Produits livrables et échéancier

Le SCA, Secteur de la statistique économique (secteur 5), assurera la livraison du document de la stratégie du secteur 5 (31 mars 2022).

Recommandation 2

Le SCA, Secteur de la statistique économique (secteur 5), doit veiller à mener un exercice sur les leçons tirées de la pandémie de COVID-19 afin de dégager les approches qui pourraient être appliquées pour répondre aux besoins en données sur la COVID-19 et améliorer les activités courantes à l'avenir. Les leçons tirées devraient être présentées à un comité de niveau 1 qui fournira une orientation sur leur mise en œuvre éventuelle dans l'ensemble de l'organisme, le cas échéant. Elles devraient également être partagées au sein de l'organisme afin de favoriser l'innovation et l'amélioration continue à l'appui de la réponse à la COVID-19 à l'échelle de l'organisme.

Réponse de la direction

La direction accepte la recommandation.

Le Secteur mènera un exercice sur les leçons tirées qui présentera ce qui suit :

  • les nouveaux produits de données élaborés en réponse à la pandémie;
  • les nouvelles techniques et les nouveaux outils utilisés pour élaborer ces produits.

L'exercice permettra de dégager les forces et les faiblesses de l'approche adoptée, ainsi que des recommandations d'amélioration et des pratiques exemplaires qui pourraient être mises à profit dans l'ensemble de l'organisme.

Les résultats de l'exercice seront présentés au Comité de gestion de la modernisation afin de favoriser une discussion approfondie sur les leçons tirées et leur mise en œuvre éventuelle à l'échelle de l'organisme.

Produits livrables et échéancier

Le SCA, Secteur de la statistique économique (secteur 5), veillera à l'établissement d'un rapport sur les leçons tirées et à sa présentation au Comité de gestion de la modernisation (15 janvier 2022).

Annexe A — Liste des nouveaux produits statistiques économiques diffusés

Division des comptes des industries
Catégorie Date de diffusion Produits Communiqué du Quotidien
Produit intérieur brut par industrie : estimation provisoire/estimation éclair 15 avril 2020 (estimation éclair du PIB pour mars) Statistique Canada produit des estimations éclair du PIB mensuel depuis la période de référence de mars 2020 et publie le produit dans Le Quotidien. Produit intérieur brut par industrie : prévision immédiate, mars 2020 (estimation éclair du PIB pour mars)Note de bas de tableau *
Produit intérieur brut par industrie : estimation provisoire/estimation éclair 29 mai 2020 (estimation éclair du PIB pour avril) Statistique Canada produit des estimations éclair du PIB mensuel depuis la période de référence de mars 2020 et publie le produit dans Le Quotidien. Produit intérieur brut par industrie, mars 2020 (estimation éclair du PIB pour avril)Note de bas de tableau *
Note de bas de tableau *

L'estimation éclair pour le mois suivant depuis cette date est publiée dans Le Quotidien avec le PIB mensuel provisoire.

Retour à la première référence de la note de bas de tableau *

Division de l'analyse économique (Secteur de la gestion stratégique, des méthodes et de l'analyse)
Catégorie Date de diffusion Produits Communiqué du Quotidien
Indices expérimentaux de l'activité économique des provinces et territoires au Canada 14 juillet 2020 Données : Indice expérimental d'activité économique aux provinces et territoires Étude : Indices expérimentaux de l'activité économique des provinces et territoires au Canada, janvier 2002 à mars 2020
Indices expérimentaux de l'activité économique des provinces et territoires au Canada 14 juillet 2020 Analyse : Indices expérimentaux de l'activité économique des provinces et territoires au Canada Étude : Indices expérimentaux de l'activité économique des provinces et territoires au Canada, janvier 2002 à mars 2020
Indices expérimentaux de l'activité économique des provinces et territoires au Canada 14 juillet 2020 Méthodes et références : Indices expérimentaux de l'activité économique des provinces et territoires au Canada : mesures expérimentales fondées sur des combinaisons de séries chronologiques mensuelles Étude : Indices expérimentaux de l'activité économique des provinces et territoires au Canada, janvier 2002 à mars 2020
Division des comptes internationaux
Catégorie Date de diffusion Produits Communiqué du Quotidien
Données sur le commerce mensuel de biens de protection individuelle 4 juin 2020
Note : Diffusion tous les mois par la suite.
Commerce des biens médicaux et de protection, avril 2020 (première diffusion) Commerce international de marchandises du Canada, avril 2020
Bilan des investissements internationaux — estimations provisoires 27 avril 2020 (diffusion unique) Variations trimestrielles estimées du bilan des investissements internationaux du Canada, premier trimestre de 2020 Les turbulences sur les marchés et l'éclosion de la COVID-19 : les répercussions sur le bilan des investissements internationaux du Canada : estimations provisoires, premier trimestre de 2020
Commerce mensuel selon les caractéristiques des exportateurs 25 mai 2020
Note : Diffusion tous les mois par la suite.

Commerce des biens selon les caractéristiques des exportateurs et des importateurs : outil interactif

Note :Les données sur le commerce mensuel de biens selon les caractéristiques des exportateurs sont disponibles sur demande.

Commerce mensuel de biens selon les caractéristiques des exportateurs, mars 2020 (première diffusion)
Nombre mensuel de transactions 13 mai 2020 Données : Nombre de transactions d'importation mensuel (non désaisonnalisé)

Nombre de transactions d'importation de marchandises du Canada, avril 2020 (première diffusion)

Note : Diffusion tous les mois par la suite.

Nombre mensuel de transactions 13 mai 2020 Analyses : Développements récents de l'économie canadienne, 2020 : COVID-19, première édition

Nombre de transactions d'importation de marchandises du Canada, avril 2020 (première diffusion)

Note : Diffusion tous les mois par la suite.

Division des prix à la consommation
Date de diffusion Produits (analytical papers) Communiqué du Quotidien
8 avril 2020 Les consommateurs canadiens se préparent pour la COVID-19 Les consommateurs canadiens se préparent pour la COVID-19, 29 décembre 2019 au 6 juin 2020
11 mai 2020 Les consommateurs canadiens s'adaptent à la COVID-19 : un aperçu des ventes d'épicerie canadiennes jusqu'au 11 avril Étude : Les consommateurs canadiens s'adaptent à la COVID-19 : un aperçu des ventes d'épicerie canadiennes jusqu'au 11 avril
10 juin 2020 Prix de détail moyens mensuels pour certains produits, par province Prix de détail moyens mensuels provinciaux pour certains produits, avril 2020
13 juillet 2020 Dépenses de consommation pendant COVID-19 : une analyse exploratoire des effets de l'évolution des modes de consommation sur les indices des prix à la consommation Étude : Dépenses de consommation pendant la COVID-19 : une analyse exploratoire des effets de l'évolution des modes de consommation sur les indices des prix à la consommation
8 octobre 2020 S. O. Ajuster l'Indice des prix à la consommation aux nouvelles réalités de dépenses pendant la pandémie
D'avril 2020 au 21 octobre 2020 Supplément technique pour l'Indice des prix à la consommation de mars à septembre 2020 Indice des prix à la consommation, septembre 2020
Date de modification :