Modifications à l'indice des services d'accès Internet de l'Indice des prix à la consommation (IPC) à compter de l’IPC de novembre 2015

Contexte

L’Indice des prix à la consommation (IPC) mesure la variation au fil du temps des prix des biens et des services. Afin que l’indice reflète fidèlement l’évolution du marché et du comportement des consommateurs, Statistique Canada examine et met à jour périodiquement les méthodes qui s’appliquent aux divers éléments du programme de l’IPC. La diffusion de l’IPC de novembre 2015 (publié le 18 décembre 2015) marque la mise en œuvre de la nouvelle méthodologie de l’indice des services d'accès Internet (SAI).

L’indice des services d’accès Internet fait partie de l’indice des communications et appartient ultimement à l’indice des prix des dépenses courantes, de l’ameublement et de l’équipement du ménage, qui est une composante principale de l’IPC. Lorsque l’IPC de janvier 2015 a été publié, le poids du panier de la composante des SAI, ayant pour période de référence des pondérations l’année 2013 et selon les prix du mois d’enchaînement (décembre 2014), s’établissait à 0,96 %.

L’indice des services d’accès Internet se calcule en comparant, au fil du temps, le coût pour les consommateurs de l’achat de services d’accès Internet d’une quantité et d’une qualité constantes. Le produit principal sur lequel repose l’indice est un abonnement mensuel à des services d’accès Internet par fil relié à la résidence du ménage. L’accès à Internet jumelé au service téléphonique par réseau cellulaire n’est pas compris, puisque ce service relève de l’indice des services de téléphonie. Toutefois, tous les autres modes d’accès à Internet sont représentés dans l’indice des services d’accès Internet, même si leur prix n’est pas explicitement utilisé.

Selon la nouvelle méthodologie, les services d’accès Internet par fil à large bande qu’offrent de nombreux fournisseurs de services Internet sont inclus dans l’échantillon. Les forfaits sont établis en fonction des caractéristiques comme la vitesse de téléchargement en amont et en aval et la limite d’utilisation.

Des poids sont attribués à chaque fournisseur de service Internet pour tenir compte de la part de marché de chacun. Des poids de niveau inférieur sont aussi appliqués; en l’absence de données à jour sur la quantité ou les dépenses relatives à chaque forfait individuel, les forfaits de chaque fournisseur de services Internet sont pondérés en utilisant leur vitesse de téléchargement en aval.

En plus de la nouvelle méthode d’échantillonnage, une nouvelle méthode d’ajustement des prix en fonction des changements de qualité fondée sur la régression hédonique a été mise en œuvre afin de contrôler le changement de qualité entre un nouveau forfait et son prédécesseur.

Date de modification :