Vidéo - La diversité linguistique et l’utilisation de l’anglais et du français au Canada

Date de diffusion :

Média
Média
La diversité linguistique et l’utilisation de l’anglais et du français au Canada - Transcription vidéo

(Le symbole de Statistique Canada, le mot-symbole « Canada » et le titre : « La diversité linguistique et l’utilisation de l’anglais et du français au Canada » apparaissent à l'écran.)

Alors que le français et l’anglais demeurent les principales langues parlées au Canada, la diversité linguistique continue de s’accroître au pays

L'anglais est la première langue officielle parlée d'un peu plus de 3 Canadiens sur 4. Cette proportion a augmenté, passant de 74,8 % en 2016 à 75,5 % en 2021.

Le français est la première langue officielle parlée d’un nombre croissant de Canadiens, mais la proportion qu’ils représentent a diminué, de 22,2 % en 2016 à 21,4 % en 2021.

De 2016 à 2021, le nombre de Canadiens qui parlent français de façon prédominante à la maison a augmenté au Québec, en Colombie-Britannique et au Yukon, mais a diminué dans les autres provinces et territoires. La proportion était à la baisse partout au pays, sauf au Yukon.

La plupart des indicateurs de l'évolution du français au Canada suivent cette même tendance, soit une hausse en nombres absolus et une baisse en pourcentage de la population. Cela s’explique par le nombre de locuteurs d’autres langues que le français qui augmente proportionnellement plus rapidement.

Au Québec, le nombre de personnes dont l’anglais est la première langue officielle parlée a franchi le cap du million de locuteurs pour la première fois au recensement. Dans la province, 7 locuteurs de l’anglais sur 10 habitaient l’île de Montréal ou la Montérégie.

18,0 % des Canadiens sont bilingues en français et en anglais. Cette proportion demeure pratiquement inchangée par rapport à 2016. La hausse du taux de bilinguisme au Québec de 44,5 % à 46,4 % a compensé la diminution observée à l’extérieur du Québec de 9,8 % à 9,5 %.

Au Canada, 4 personnes sur 10 peuvent soutenir une conversation dans plus d’une langue. Cette proportion a augmenté, passant de 39,0% en 2016 à 41,2% en 2021. 1 En outre, 1 Canadien sur 11 pouvait s’exprimer dans trois langues ou plus.

En 2021, 1 Canadien sur 4 avait au moins une langue maternelle autre que le français ou l'anglais, et 1 Canadien sur 8 parlait une langue autre que le français ou l'anglais de façon prédominante à la maison, des sommets atteints pour la première fois au recensement.

Parmi les Canadiens dont la langue maternelle est autre que le français ou l'anglais, 7 sur 10 parlaient une langue officielle à la maison au moins régulièrement.

La croissance du nombre de Canadiens qui parlaient de façon prédominante à la maison une langue originaire de l’Asie du Sud était particulièrement importante de 2016 à 2021. En dehors du français et de l’anglais, le mandarin et le pendjabi étaient les langues les plus parlées au pays.

En revanche, le nombre de Canadiens parlant de façon prédominante à la maison certaines langues européennes dont l’italien, le polonais et le grec était à la baisse.

En 2021, 189 000 personnes ont déclaré avoir au moins une langue maternelle autochtone et 183 000 ont déclaré parler une langue autochtone à la maison au moins régulièrement.

Les langues cries et l’inuktitut sont les principales langues autochtones parlées au Canada.

Les définitions et les concepts, ainsi que les données aux échelles provinciale et territoriale, sont disponibles dans Le Quotidien du 17 août 2022.

(Le mot-symbole « Canada » s'affiche.)