Vidéo - Les expériences liées à l'accessibilité chez les Canadiens ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée au sein des organisations du secteur public, 2021

Numéro de catalogue : 11-629-x

Numéro d'exemplaire : 2021002

Date de diffusion : le 18 août 2021

Les expériences liées à l'accessibilité chez les Canadiens ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée au sein des organisations du secteur public, 2021 - Transcription vidéo

(Le symbole de Statistique Canada, le mot-symbole « Canada » et le titre : « Les expériences liées à l'accessibilité chez les Canadiens ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée au sein des organisations du secteur public, 2021 » apparaissent à l'écran.)

Au cours des deuxdernières années, près des trois quarts (73,0 %) des Canadiens ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée qui limitaient leurs activités quotidiennes, comme une incapacité ou un autre problème de santé connexe, ont rencontré au moins un obstacle au moment d'interagir avec des organisations ou des entreprises régies par les lois fédérales.

La Loi canadienne sur l'accessibilité (LCA), adoptée en 2019, vise à cerner, à éliminer et à prévenir les obstacles à l'accessibilité dans les secteurs de compétence fédérale. Pour atteindre les objectifs de la LCA, il est essentiel de comprendre les types d'obstacles et la mesure dans laquelle ils sont rencontrés par les 6,2 millions de Canadiens ayant une incapacité. Un obstacle est défini comme quelque chose qui pourrait être changé, enlevé, modifié ou fait différemment. Il peut s'agir des caractéristiques de conception d'un bâtiment ou des obstacles non physiques comme les attitudes, la communication et les technologies. Bien qu'une plus grande accessibilité profite à tous, elle permet particulièrement aux personnes ayant une incapacité de participer pleinement à la société.

Dans ce contexte, l'Enquête sur l'accessibilité dans les organisations du secteur public (EAOSP) a été élaborée afin de donner un aperçu des obstacles auxquels sont confrontés les Canadiens lorsqu'ils interagissent avec différents secteurs de compétence fédérale. Statistique Canada a mené ce projet en collaboration avec des partenaires d'Emploi et Développement social Canada afin de mieux comprendre les expériences liées à l'accessibilité chez les Canadiens. À la lumière de ces résultats, Statistique Canada diffuse aujourd'hui une infographie et un article présentant une analyse plus détaillée des données désagrégées.

Parmi les Canadiens plus âgés, les hommes sont plus susceptibles que les femmes de déclarer un obstacle à l'accessibilité

Pour les Canadiens, de nombreuses activités courantes consistent à interagir avec une entreprise ou une organisation sous réglementation fédérale, comme envoyer un colis, payer une facture de téléphone cellulaire ou utiliser des services bancaires. En fait, la majorité des Canadiens ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée (98,2 %) ont déclaré avoir interagi avec une entreprise ou une organisation du secteur public à un moment donné au cours des deux dernières années. Parmi les 5,2 millions de personnes qui l'ont fait, près des trois quarts (73,0 %) ont déclaré avoir rencontré au moins un type d'obstacle à l'accessibilité.

La proportion d'obstacles déclarés dans le secteur public fédéral était similaire pour tous les groupes d'âge et selon le genre, avec de légères variations. Parmi les personnes de 65 ans et plus, les hommes (77,0 %) étaient plus susceptibles que les femmes (71,3 %) de déclarer un obstacle. Les hommes plus âgés (65 ans et plus) étaient également plus susceptibles que leurs homologues plus jeunes de déclarer un obstacle, 77,0 % d'entre eux ayant rencontré un obstacle, par rapport à 70,8 % des hommes de 19 à 44 ans. Les Canadiens vivant dans les provinces de l'Atlantique étaient moins susceptibles de déclarer des obstacles (69,2 %) que ceux vivant en Ontario (73,2 %), dans les provinces des Prairies (73,5 %) et en Colombie-Britannique (75,3 %).

Les files d'attente représentent l'obstacle lié au mode de transport le plus souvent déclaré

La section de la LCA sur les modes de transport a pour objectif de créer un réseau de transport fédéral exempt d'obstacles, ce qui comprend les avions, les trains de voyageurs, les services de traversier et les autobus qui assurent le transport entre les municipalités, les provinces ou les territoires. Près de 2,2 millions de participants ont voyagé au cours des deux dernières années, et 62,5 % d'entre eux ont rencontré un obstacle en utilisant l'un de ces modes de transport.

Les obstacles liés aux files d'attente (34,9 %), qui comprennent le manque de sièges accessibles, ainsi que d'autres options de service ou de files d'attente, ont été vécus le plus souvent par des Canadiens ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée. Les autres obstacles liés au mode de transport déclarés le plus fréquemment étaient les difficultés à utiliser un site Web pour faire des réservations ou chercher de l'information (30,0 %) et les niveaux d'éclairage ou de bruit (29,7 %).

Près de la moitié des Canadiens ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée se sont heurtés à des obstacles liés à la technologie

Un autre aspect de la LCA porte sur les obstacles dans le domaine des technologies de l'information et des communications (TIC) afin de garantir l'accessibilité du contenu et des technologies numériques. Cela comprend les ordinateurs, Internet et les technologies de radiodiffusion, comme la radiodiffusion, la télédiffusion ou la baladodiffusion. Parmi les 5,2 millions de personnes qui ont interagi avec une entreprise ou une organisation du secteur public au cours des deux dernières années, 44,6 % ont déclaré un obstacle lié aux TIC.

L'obstacle le plus souvent déclaré était lié à l'utilisation de la technologie libre-service en personne (27,2 %), comme les guichets automatiques ou les caisses libre-service dans les environnements de vente au détail. Le deuxième obstacle le plus souvent déclaré était lié à l'accès en ligne aux renseignements, aux services ou aux mesures de soutien du gouvernement fédéral (24,3 %). Cela peut comprendre les activités telles que faire une demande d'assurance-emploi ou de prestations d'invalidité, remplir une demande de passeport ou produire des déclarations de revenus.

Environ un Canadien sur cinq ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée a rencontré des obstacles lorsqu'il a regardé des émissions de télévision, des films ou d'autres contenus sur des plateformes de télévision traditionnelles (22,0 %) et lorsqu'il a accédé à des sites Web d'entreprises sous réglementation fédérale (19,1 %).

Près des deux tiers des personnes ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée déclarent des obstacles à la communication

La communication, que ce soit pour comprendre les autres ou être compris par ces derniers, est un autre domaine prioritaire en vertu de la LCA. Lors de leurs interactions avec des organisations ou des entreprises sous réglementation fédérale, 61,5 % des personnes ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée ont déclaré avoir rencontré un obstacle à la communication.

La proportion de personnes ayant rencontré un obstacle à la communication variait selon le type de situation. Environ deux Canadiens sur cinq ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée ont déclaré avoir rencontré un obstacle à la communication par téléphone (43,1 %), en personne (40,5 %) et dans la lecture et la compréhension de documents écrits (40,2 %). Environ le quart des répondants ont déclaré avoir rencontré des obstacles à la communication en utilisant la vidéoconférence (26,4 %) ou les médias sociaux ou les forums de clavardage en ligne (23,5 %).

Note aux lecteurs

L'Enquête sur l'accessibilité dans les organisations du secteur public (EAOSP) a été développée par Statistique Canada en collaboration avec Emploi et Développement social Canada. Les données ont été recueillies du 8 mars au 10 avril 2021.Cette enquête est la première enquête nationale sur l'accessibilité depuis l'adoption de la Loi canadienne sur l'accessibilité (LCA) et elle fournit des renseignements clés sur certains domaines prioritaires couverts par la LCA. Les données obtenues comprennent des questions sur les obstacles liés à l'accessibilité rencontrés lors de l'utilisation de modes de transport régis par les lois fédérales et de la technologie ou de la communication dans le cadre d'interactions au sein du secteur public fédéral.

L'enquête a été menée dans le cadre du programme Rapidonnées offert par le Centre du développement et de l'intégration des données sociales de Statistique Canada afin de répondre rapidement aux besoins urgents en matière de données. La population cible de cette enquête était composée de Canadiens ayant une incapacité vivant dans l'une des 10 provinces canadiennes et qui étaient âgés de 15 ans et plus au 10 mai 2016. La base de sondage de l'enquête comprenait des répondants à l'Enquête canadienne sur l'incapacité (ECI) de 2017. L'ECI utilise les questions d'identification des incapacités (QII) pour identifier les personnes ayant une incapacité. Comme la situation vis-à-vis de l'incapacité des répondants pourrait avoir changé depuis 2017 et que les QII seraient trop lourd pour être administré de nouveau, l'enquête actuelle utilise les questions sur les activités de la vie quotidienne pour confirmer qu'ils ont actuellement des difficultés dans un ou plusieurs domaines. En raison de la nature dynamique de l'incapacité, les répondants à cette enquête sont considérés comme ayant des difficultés avec les activités de la vie quotidiennes, mais ils ne peuvent être classés comme ayant une incapacité de la même façon qu'ils l'étaient en 2017.

L'échantillon total de cette enquête était de 20 000. Le taux de réponse à l'enquête a été de 48,1 %, c'est-à-dire 8 886 répondants. Les poids d'échantillonnage de l'enquête ont été appliqués de façon à ce que les analyses soient représentatives de la population canadienne.

Pour obtenir plus de renseignements sur la méthodologie et les limites des données, veuillez consulter les définitions, sources de données et méthodes.

Pour chaque type d'obstacle, les répondants ont été interrogés sur la fréquence à laquelle ils l'ont rencontré, soit « jamais », « rarement », « parfois », « souvent » ou « toujours », ou si cela ne s'appliquait pas. Le calcul global des obstacles comprend les répondants ayant indiqué avoir rencontré au moins un type d'obstacle « rarement », « parfois », « souvent » ou « toujours ».

Produits

L'infographie « "Quelles sont les expériences liées à l'accessibilité chez les Canadiens ayant des difficultés ou des problèmes de santé de longue durée? », qui fait partie de la série Statistique Canada - Infographies (11-627-M), est maintenant accessible.

L'article « L'accessibilité dans les organisations du secteur public au Canada, 2021 », qui fait partie de la publication Rapports sur l'enquête canadienne sur l'incapacité (89-654-X), est maintenant accessible.

Coordonnées

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Le gouvernement du Canada est déterminé à maintenir une norme d'accessibilité élevée conformément à la Norme sur l'accessibilité des sites Web et la Norme sur l'optimisation des sites Web et des applications pour appareils mobiles. Veuillez communiquer avec nous si vous éprouvez des difficultés à utiliser nos pages Web, les applications ou les applications mobiles axées sur l'appareil, ou si vous souhaitez obtenir d'autres formats, comme le caractère ordinaire, la langue des signes, le braille ou un autre format approprié.

(Le mot-symbole « Canada » s'affiche.)

Date de modification :