Institut de formation de Statistique Canada – Indice des prix à la consommation

Numéro du catalogue : 18-22-0001
Date de diffusion : le 28 décembre 2018
IPC – Indice des prix à la consommation - Transcription

Slide 1 – IPC – Indice des prix à la consommation

IPC – Indice des prix à la consommation

L'Indice des prix à la consommation (IPC) mesure le taux auquel les prix des biens et des services achetés par les consommateurs canadiens varient, en moyenne, au cours d'une période donnée.

Slide 2 – Qu'est-ce que l'IPC?

La mesure de l'IPC est fondée sur le coût d'un panier fixe de biens et de services de consommation de qualité constante et comportant des caractéristiques similaires, les produits du panier étant sélectionnés pour être représentatifs des dépenses d'un ménage au cours d'une période définie. La représentation des dépenses du ménage s'appelle les pondérations du panier de l'IPC.

L'Indice des prix à la consommation (IPC) canadien est publié chaque mois. Il permet de mesurer la variation des prix en comparant le coût d'un panier fixe de biens et de services de consommation au fil du temps. Puisque le panier contient des produits dont la quantité et la qualité ne changent pas et demeurent équivalentes, l'indice reflète uniquement la variation « pure » des prix.

Slide 3 – Qu'est-ce que l'IPC?

Le montant d'argent nécessaire pour acquérir ce « panier à provisions fixe » s'appelle le coût du panier. Ainsi, à mesure que les prix des différents produits varient, le coût total du panier variera lui aussi. Par conséquent, l'IPC mesure la variation du coût total du panier représentatif au cours d'une période donnée.

Toutefois, l'IPC ne sera pas touché si le ménage type dépense davantage en achetant une plus grande quantité des produits, puisque la quantité de chaque produit dans le panier est fixe au fil du temps.

Slide 4 – Qu'est-ce que l'IPC?

L'IPC constitue un moyen pratique et uniforme de mesurer les variations des prix d'un éventail de produits.

Par convention, le coût du panier est transformé en indice. Si la période de référence est 2015, la valeur de l'IPC pour cette année-là est de 100.

L'Indice des prix à la consommation pour d'autres périodes est exprimé en tant que variation en pourcentage des prix par rapport à la valeur pour la période de base. Par exemple, si le prix du panier a augmenté de 2,5 % depuis l'année de base, l'indice est de 102,5; s'il a augmenté de 4,6 %, l'indice est de 104,6.

Slide 5 – Pondérations du panier de l'IPC

La composition du panier de l'IPC est fondée sur le régime de dépenses des ménages au cours de la « période de base de pondération ». Les renseignements sur les habitudes de dépenses des ménages canadiens sont principalement tirés de l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM), menée par Statistique Canada.

Les renseignements détaillés provenant de l'EDM constituent le point de départ de la sélection du panier de biens et de services dont le prix entre dans le calcul de l'IPC. Bien que les catégories de dépenses soient adéquates pour le suivi des habitudes de dépenses des ménages canadiens, elles doivent être subdivisées en groupes de produits les plus détaillés possible en fonction de renseignements provenant d'autres sources, comme des données indépendantes de l'industrie.

La meilleure façon de comprendre l'IPC, est d'utiliser une approche descendante.

Au sommet se trouvent les dépenses totales ou l'ensemble des articles achetés (ce qu'on appelle le niveau d'« ensemble »). L'ensemble est progressivement divisé en groupes de produits plus précis.

Huit composantes principales :

  • Aliments 16,23
  • Logement 27,15 – loyer, hypothèque, impôt foncier, électricité
  • Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage 12,97 – téléphonie, garde d'enfants, services financiers
  • Vêtements et chaussures 5,44
  • Transports 19,7 – véhicules automobiles, essence, permis de conduire, transport aérien, stationnement
  • Soins de santé et soins personnels 5 – médicaments sur ordonnance, soins dentaires et soin des yeux, articles de toilette, coupe de cheveux
  • Loisirs, formation et lecture 10,89 – hébergement pour voyageurs, frais de scolarité, divertissement au foyer, sports
  • Boissons alcoolisées et produits du tabac 2,63

Slide 6 – Pondérations du panier de l'IPC

Chaque composante principale est divisée en sous-groupes. Par exemple, la composante du logement est divisée en trois sous-groupes : logement locatif, logement en propriété, et eau, combustible et électricité.  

Chaque sous-groupe est subdivisé en groupes de dépenses plus homogènes. Par exemple, logement locatif comprend loyer, primes d'assurance du locataire, et entretien, réparations et autres dépenses du locataire.

Pour obtenir des renseignements plus détaillés sur le panier de biens et de services de l'IPC et la façon dont il a évolué au fil du temps, veuillez consulter le tableau de données en temps réel 18-10-0007-01 (anciennement CANSIM 326-0031).

Slide 7 – Pondérations du panier de l'IPC

L'IPC permet de suivre la variation des prix des biens et des services pour tous les consommateurs au pays.

L'indice ne reflète pas votre propre expérience comme consommateur. La consommation est façonnée par le revenu, les goûts et les préférences personnelles, et les 35,2 millions de personnes qui forment la population canadienne n'ont pas toutes les mêmes préférences, les mêmes goûts et le même revenu.

L'IPC est une mesure moyenne de la variation des prix. Il tient donc compte du portrait global des dépenses de consommation au Canada, qu'il s'agisse des articles que vous achetez peut-être souvent ou d'autres que vous n'utilisez pas.

Il se peut que ce portrait global des dépenses de consommation ne corresponde pas à votre expérience personnelle. L'IPC doit néanmoins mesurer toutes les variations de prix afin de brosser un tableau exact de l'inflation au pays, pour l'ensemble de sa population.

Slide 8 – Comment l'IPC est-il mesuré?

Les prix de chaque article déterminé sont relevés un peu partout au Canada dans un échantillon de points de vente qui est représentatif sur le plan de la région géographique et du type de point de vente.

En moyenne, plus de 90 000 observations de prix sont recueillies chaque mois par une centaine d'intervieweurs qui relèvent les prix sur le terrain dans 5 000 points de vente au Canada. Dans certains cas, les prix sont relevés au bureau central à Ottawa par Internet ou à partir de données administratives.

Pour décider précisément des articles à inclure dans les échantillons de prix, les statisticiens doivent établir un équilibre entre le coût de la collecte et du traitement des données et l'exactitude de l'indice. Les facteurs pris en compte comprennent l'importance relative des différents articles et la mesure dans laquelle différents articles sont susceptibles d'afficher un comportement semblable en matière de prix.

La prochaine étape consiste à déterminer les types de points de vente dans lesquels les prix seront relevés. Pour que les variations des prix payés par les ménages pour un produit donné soient représentées fidèlement, les points de vente échantillonnés doivent être représentatifs des endroits où les consommateurs achètent chaque type d'article.

Les prix utilisés dans l'IPC sont ceux que tout consommateur aurait à payer pour acheter les biens et les services déterminés. Toute taxe sur les biens et les services est comprise dans le prix de l'IPC. Les prix de vente et les « rabais » sont reflétés dans l'IPC.

Slide 9 –Comment l'IPC est-il mesuré?

L'IPC sert à mesurer les variations des prix d'un panier fixe de biens et de services au fil du temps. Par conséquent, il faut relever le prix d'articles identiques ou équivalents au cours de périodes successives. Or, en réalité, la qualité des biens change constamment à mesure que de nouveaux modèles et de nouvelles variétés remplacent les anciens.

Les changements sont particulièrement importants dans les marchés où la technologie ou les goûts des consommateurs évoluent rapidement. Par conséquent, il faut effectuer des rajustements de prix afin d'éliminer les effets d'un changement de qualité sur la variation des prix, de sorte que l'IPC mesure la variation « pure » des prix. Pour apporter des rajustements en fonction des changements de qualité, on utilise une gamme de techniques pour relier les prix des biens à leurs caractéristiques.

Une technique courante consiste à déterminer quelle(s) caractéristique(s) d'un produit est (sont) à l'origine du changement de qualité. Toutefois, pour comparer le prix de l'ancien modèle au prix du nouveau modèle, il faut d'abord placer les produits sur un pied d'égalité. La valeur estimée de la nouvelle caractéristique est donc ajoutée au prix de l'ancien modèle.

Une fois les prix relevés, on les examine minutieusement pour s'assurer qu'ils satisfont à l'exigence d'un échantillon apparié aux fins des calculs de l'IPC. Dans un échantillon apparié, les articles dont le prix est relevé d'une période à l'autre doivent être identiques en tous points. Par conséquent, les différents prix des articles sont comparés aux prix relevés lors de la période précédente, question de s'assurer de leur équivalence et de leur exactitude et de vérifier toute fluctuation importante.

Slide 10 – Interprétation des chiffres de l'IPC

Les indices sont toujours publiés en fonction d'une base de référence de 100. Les indices et les variations en pourcentage sont toujours publiés à une décimale près, les variations en pourcentage étant calculées à partir des indices arrondis. Les indices se rapportant à des périodes de plus d'un mois sont calculés comme étant la moyenne arithmétique simple des indices mensuels arrondis pertinents.

Les fluctuations de l'IPC d'une période à une autre peuvent être exprimées en tant que variations en pourcentage. L'exemple suivant illustre ces calculs pour l'IPC d'ensemble sur la période allant de février 2017 à février 2018. La même procédure s'applique, quelles que soient les deux périodes.

La variation en pourcentage permet de comparer des fluctuations qui sont indépendantes du niveau de l'indice. Par exemple, une variation de deux points d'indice lorsque l'indice est de 120 équivaut à une variation en pourcentage de 1,7 %. Toutefois, si l'indice était de 80, une variation de deux points d'indice équivaudrait à une variation en pourcentage de 2,5 %, soit un taux de variation des prix significativement différent.

L'IPC utilise généralement trois mesures de la variation en pourcentage :

  1. La variation en pourcentage sur 12 mois calcule la différence en pourcentage entre l'indice des prix d'un mois donné d'une année donnée et l'indice des prix du même mois de l'année précédente.
  2. La variation en pourcentage d'un mois à l'autre calcule la différence en pourcentage entre l'indice des prix d'un mois donné d'une année donnée et l'indice des prix du mois précédent de la même année.
  3. La variation annuelle en pourcentage calcule la variation entre la moyenne des indices d'une année civile donnée et la moyenne des indices de l'année civile précédente.

Slide 11 – Quelles sont les utilisations de l'IPC?

Même s'il existe de nombreuses mesures de l'inflation, l'IPC canadien est souvent directement associé au concept plus générique de l'inflation canadienne. L'IPC canadien est la mesure de l'inflation la plus fréquemment citée.

L'IPC est couramment utilisé :

  • Il sert à établir et à évaluer les politiques économiques. La Banque du Canada utilise l'IPC et des agrégats spéciaux de l'IPC comme approximation de l'inflation pour définir sa politique monétaire et surveiller la cible de maîtrise de l'inflation. Le gouvernement, les analystes, les chefs d'entreprise, les dirigeants syndicaux et d'autres simples citoyens se servent également de l'IPC et de ses composantes comme guide pour prendre des décisions économiques et pour évaluer les incidences des politiques publiques.
  • Il sert d'outil de déflation des estimations en dollars courants. L'IPC et ses composantes servent à rajuster les estimations économiques en fonction des variations de prix afin d'obtenir des estimations corrigées de l'inflation.
  • On s'en sert dans l'élaboration des politiques économiques et dans les contrats privés afin de maintenir le pouvoir d'achat des transferts d'argent au fil du temps. Des millions de travailleurs sont visés par des conventions collectives qui lient les salaires à l'IPC ou aux clauses d'indexation au coût de la vie qui en sont dérivées. De plus, le revenu des prestataires de l'assurance-emploi, du personnel militaire, des personnes âgées qui touchent les prestations de la Sécurité de la vieillesse, des bénéficiaires du Régime de pensions du Canada ou du Régime de rentes du Québec et des prestataires de l'aide sociale est lié aux variations de l'IPC. En outre, certains particuliers et entreprises privées utilisent l'IPC pour aligner les loyers, les redevances et les paiements de pensions alimentaires aux conjoints et aux enfants sur l'évolution des prix.
  • Enfin, les administrations publiques fédérale et provinciales se servent également de l'IPC pour apporter des rajustements à la structure de l'impôt sur le revenu afin d'empêcher des hausses d'impôt attribuables à l'inflation.

Slide 12 – L'IPC canadien

L'IPC ne date pas d'hier. Tout a commencé par une étude menée par le ministère du Travail au début des années 1900. L'étude était fondée sur un budget familial hypothétique qui représentait les dépenses hebdomadaires d'une famille urbaine de la classe ouvrière composée de cinq personnes. Les prix de détail de 29 produits alimentaires et de 5 produits reliés aux combustibles et à l'éclairage ont été relevés dans une soixantaine de villes.

Les chiffres de l'IPC sont produits chaque mois par Statistique Canada et sont habituellement diffusés dans les trois semaines suivant la fin du mois. Les principaux résultats de l'IPC sont diffusés dans le communiqué de Statistique Canada, Le Quotidien, tandis que les données détaillées sur l'IPC sont accessibles en consultant le document des tableaux de données CANSIM en temps réel.

La composition du panier de l'IPC est fondée sur le régime de dépenses des ménages au cours d'une année particulière, ce que l'on appelle la « période de référence du panier ». La composition de l'IPC est mise à jour aux deux ans. La mise à jour des pondérations fait partie intégrante du processus d'assurance de la qualité de l'IPC. Un objectif important de ces mises à jour du panier est d'actualiser les pondérations des articles pour tenir compte de l'évolution de la gamme des biens et des services offerts et de l'évolution des habitudes de dépenses des ménages.

Les mises à jour du panier fournissent aussi une occasion de réévaluer la portée et la couverture de l'indice, ainsi que d'autres questions méthodologiques. Au fil du temps, on a introduit des prix sur Internet afin de suivre l'évolution des comportements de consommation, et les données saisies aux points de vente (données des caisses enregistreuses sur les transactions) sont utilisées dans le calcul mensuel de l'IPC.

Cela met fin à notre présentation d'aujourd'hui sur les Indice des prix à la consommation. Merci de l'avoir visionnée. Pour obtenir plus d'information, veuillez communiquer avec l'Institut de formation de Statistique Canada, à statcan.scti-ifsc.statcan@canada.ca.

Date de modification :