Biobanque

Attention chercheurs!
Les propositions de projets de recherche pour l'accès à la biobanque de l'ECMS sont acceptées en tout temps.

Mission

Intégrée au sein de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS), la biobanque est conçue pour produire une cohorte à représentation nationale pour faciliter la progression de projets d'étude nouveaux et innovateurs sur la santé. La biobanque contient présentement des échantillons biologiques (sang, urine, et ADN) collectés sur plus de 22 000 Canadiens consentants âgés entre 3 et 79 ans. De plus, les facteurs relatifs à la vie privée et la confidentialité des répondants sont de la plus grande importance et sont régies par la gouvernance et la responsabilité de Statistique Canada envers la Loi sur la Statistique.

Coin du répondant

Comment retirer ses échantillons biologiques de la biobanque

Les résumés de toutes les études ayant reçu l'approbation d'utiliser les échantillons entreposés sont publiés dans la section Projets et publications pour un minimum de six semaines avant l'envoie des échantillons aux chercheurs.

De cette manière, les répondants à l'enquête sont informés de la façon dont leurs échantillons biologiques seront utilisés et peuvent, s'ils le désirent, demander que leurs échantillons soient retirés des études. Pour recevoir des nouvelles de la biobanque, incluant les nouveaux projets approuvés, vous pouvez vous enregistrer à la liste de diffusion (« listserv ») de la biobanque de l'ECMS.

Les répondants souhaitant retirer leurs échantillons biologiques pour un projet d'étude en particulier ou de toutes les études utilisant leurs échantillons biologiques entreposés à la biobanque doivent envoyer une requête écrite à Statistique Canada par courriel à l'adresse suivante : statcan.chms-ecms.statcan@canada.ca

Les répondants doivent fournir leur nom et prénom, la date approximative de leur visite à la clinique, leur adresse au moment de cette visite ainsi que leur date de naissance. Ces informations sont nécessaires pour s'assurer que les bons échantillons biologiques soient retirés et détruits.

L'ensemble de ce processus est supervisé par le Comité d'éthique de la recherche de Santé Canada et de l'Agence de la santé publique du Canada, par le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada et par le Conseil exécutif de gestion de Statistique Canada.

Table des matières

Échantillons disponibles

La biobanque entrepose du sang entier, du plasma, du sérum, de l'urine et de l'ADN des répondants à l'enquête. Ces échantillons sont entreposés au Laboratoire National de Microbiologie à Winnipeg pour utilisation dans de futures recherches sur la santé.

L'ECMS planifie de continuer à ajouter des échantillons à la biobanque avec chaque cycle de l'enquête. Une description des échantillons biologiques par groupe d'âge, taille d'échantillons par cycle d'enquête et par volume est disponible et peut être trouvée sous échantillons disponibles.

Potentiel de recherche

Les données générées par les échantillons biologiques peuvent être intégrées pour des analyses avec d'autres variables du contenu de l'ECMS. Ces variables sont des données provenant du questionnaire de ménage, des prises de mesures physiques dans les centres d'examen mobiles et les tests de laboratoire, qui incluent plusieurs thèmes de la santé tels que : l'exposition chimique environnementale, la santé des os, la santé cardiovasculaire, l'immunologie, l'endocrinologie, la nutrition et d'autres. Un résumé du contenu de l'ECMS peut être trouvé sous résumé du contenu de l'ECMS. Les chercheurs peuvent accéder aux données de l'ECMS à partir des Centres de données de recherche (CDR), lesquels sont situés au sein de plusieurs universités canadiennes.

Demande d'accès

Coin du chercheur

Références importantes

Documents requis

  • Formulaire d'application
  • L'approbation du conseil d'éthique de la recherche
  • Disposition de financement
  • Résumé condensé (3 pages max)

Avant de soumettre une demande d'accès, il est fortement recommandé de lire la politique d'accès. Ce document met en évidence les détails concernant l'admissibilité, les exigences, le traitement et les conditions requis pour l'accès aux échantillons. L'accès aux échantillons implique :

  • La soumission d'un formulaire d'application complété par les chercheurs pour l'utilisation des échantillons biologique de l'ECMS.
  • Une évaluation de l'application incluant une étude de faisabilité et une révision par le comité consultatif de la biobanque.
  • Après avoir obtenu toutes les approbations nécessaires, une lettre d'entente est signée entre le chercheur et Statistique Canada.

Projets et publications

Tous les projets utilisant les échantillons biologiques doivent être disponibles au travers des CDR. Les résultats publiés seront présentés seulement comme données combinées. En aucune circonstance, les données personnelles ou identifiables ne seront publiées. Les détails sur les études qui ont été approuvées pour utiliser les échantillons de la biobanque de l'ECMS sont disponibles ci-dessous.

2016

  • Établissement d'intervalles de référence pour les acides gras à partir des données de l'ECMS

    Chercheur principal: Dr. David Ma

    Affiliation: Université de Guelph, Guelph, Ontario

    Objectif

    La mesure des acides gras est souvent mentionnée dans les documents de recherche. Cependant, la pertinence à la santé des Canadiens est faible en raison du manque de disponibilité d'intervalles de référence cliniques. La détermination d'intervalles de référence pour les acides gras individuels à partir des échantillons biologiques de l'ECMS permettra d'établir des cibles de santé et de déterminer si certaines concentrations d'acides gras sont associées à une déficience ou à des risques accrus de maladie chronique.

    Importance scientifique

    La mesure des acides gras est souvent mentionnée dans les documents de recherche. Cependant, la pertinence à la santé des Canadiens est faible en raison du manque de disponibilité d'intervalles de référence cliniques. La détermination d'intervalles de référence pour les acides gras individuels à partir des échantillons biologiques de l'ECMS permettra d'établir des cibles de santé et de déterminer si certaines concentrations d'acides gras sont associées à une déficience ou à des risques accrus de maladie chronique.

    Cette étude visera à établir des intervalles de référence pour les acides gras chez les Canadiens en santé. Les données permettront d'établir des intervalles de référence pertinents pour les acides gras chez la majorité des Canadiens âgés de 6 à 79 ans. L'existence d'intervalles de référence pour les acides gras est particulièrement pertinente pour les jeunes enfants puisque de plus en plus de données associent le développement de maladies chroniques chez l'adulte aux toutes premières années de croissance et de développement de l'enfant.

    Résultats

    Les données produites à partir des analyses des échantillons biologiques seront mises à la disposition des chercheurs dans les centres de données de recherche de Statistique Canada. Seuls des produits statistiques agrégés respectant les dispositions de la Loi sur la statistique en matière de confidentialité seront diffusés. Les résultats de recherche seront diffusés dans des publications spécialisées à comité de lecture.

    Les échantillons biologiques utilisés dans cette étude ont été recueillis dans le cadre du cycle 1 (de mars 2007 à février 2009) et du cycle 2 (d'août 2009 à novembre 2011) de l'ECMS.

  • Mesure de l'immunité des Canadiens à la rougeole et à la varicelle, ainsi que l'évaluation des risques d'épidémie (iCARE)

    Chercheur principal: Dre Natasha Crowcroft et Dre Shelly Bolotin,

    Affiliation: Santé publique Ontario

    Objectif

    Cette étude vise à examiner le degré d'immunité de la population à la rougeole et à la varicelle, étant donné qu'elles sont des maladies évitables par la vaccination au Canada.

    Importance scientifique

    Les recherches sur l'immunité des populations aux maladies infectieuses telles que la rougeole et la varicelle sont essentielles. Des épidémies de rougeole se sont récemment déclarées dans plusieurs provinces canadiennes, y compris l'Ontario en 2008 et le Québec en 2011. En étudiant le degré d'immunité des Canadiens à la rougeole et à la varicelle, nous pouvons comprendre si certaines populations spécifiques sont plus à risque à futures épidémies.

    Cette étude mesurera l'immunité à la rougeole et à la varicelle au moyen d'échantillons de sérum recueillis dans le cadre de l'ECMS, une enquête représentative de la population canadienne. Les résultats indiqueront s'il y a un risque que larges épidémies se déclarent au Canada en plus d'évaluer si les patrons d'infection de la varicelle et du zona changent. Ces conclusions seront présentées aux autorités qui recommandent la meilleure façon d'utiliser les vaccins. Cela jouera un rôle important dans l'amélioration de la santé des Canadiens en permettant de prédire les futures tendances de ces maladies évitables.

    Résultats

    Les conclusions de cette recherche seront présentées lors de conférences et publiées dans des revues scientifiques avec comité de lecture. Elles seront également partagées avec des intervenants, comme le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI), le Comité canadien sur l'immunisation (CCI), ainsi que les comités sur l'immunisation et les ministères de la Santé des provinces et territoires. Les résultats de cette étude pourraient également servir à appuyer les initiatives de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui documentent l'élimination de la rougeole à l'échelle du globe.

    Les échantillons biologiques utilisés dans cette étude ont été recueillis dans le cadre du cycle 2 (d'août 2009 à novembre 2011) et du cycle 3 (de janvier 2012 à décembre 2013) de l'ECMS.

  • Données de biosurveillance canadiennes, intervalles de référence et liens avec les effets sur la santé des métaux et des éléments traces prioritaires afin d'orienter l'évaluation des risques dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques.

    Chercheurs principaux: Dre Innocent Jayawardene et Dr Sabit Cakmak

    Affiliation: Santé Canada

    Objectif

    Ce projet permettra de produire des données de biosurveillance, d'examiner les liens avec les résultats en matière de santé et d'établir des intervalles de référence pour orienter l'évaluation des risques concernant les métaux et les éléments traces jugés prioritaires dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC) du gouvernement du Canada. Parmi ces métaux et éléments traces, on trouve, entre autres, les suivants : aluminium (Al), bismuth (Bi), chrome (Cr), germanium (Ge), lanthane (La), lithium (Li), néodyme (Nd), tellure (Te), titane (Ti), yttrium (Y), cérium (Ce) et praséodyme (Pr).

    Importance scientifique

    Cette analyse fournira une estimation de l'exposition aux métaux et aux éléments traces et permettra un examen des liens possibles avec la santé du système respiratoire, des reins, du foie et du système hématopoïétique au moyen de données recueillies dans le cadre de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS). Elle fournira également des données pour l'exécution d'évaluations réglementaires en vertu du PGPC afin de déterminer les risques potentiels pour la santé humaine associés aux niveaux actuels d'exposition à ces substances dans l'environnement, dans la nourriture, dans l'eau potable et dans les produits de consommation. Si les risques potentiels pour la santé humaine sont identifiés, des mesures de gestion des risques pourraient être proposées pour réduire le risque pour la population canadienne, s'il y a lieu.

    L'établissement d'intervalles de référence canadiens permettra de cerner les populations vulnérables ou d'observer les progrès réalisés en ce qui concerne la diminution de l'exposition au fil du temps.

    Résultats

    Les statistiques sommaires en pondération de population des concentrations de métaux et d'éléments traces chez les Canadiens seront publiées dans des rapports d'évaluation sur le site Web du PGPC, dans des rapports de biosurveillance, dans des revues évaluées par les pairs ou présentées à l'échelle nationale ou internationale à des conférences scientifiques sur la santé environnementale.

    Les échantillons biologiques utilisés dans cette étude ont été recueillis dans le cadre du cycle 2 (d'août 2009 à novembre 2011).

  • Mise à l'essai des substances susceptibles d'interférer dans le sérum humain au dosage de la 25 OH vitamine D sur l'analyseur LIAISON

    Chercheur principal: Dr Steve Brooks

    Affiliation: Bureau des sciences de la nutrition, Santé Canada

    Objectif

    Cette proposition vise à examiner un biais possible de la méthode utilisée pour mesurer la vitamine D (25 hydroxyvitamine D), qui pourrait avoir une influence sur les concentrations de vitamine D chez les personnes qui ont un taux élevé de cholestérol total.

    Importance scientifique

    Il a été observé que les niveaux de vitamine D (mesurés par la circulation de 25 hydroxyvitamine D) sont plus faibles chez les personnes qui ont une masse adipeuse plus importante. Plusieurs théories ont été avancées pour tenter d'expliquer cette constatation. L'une d'elles est qu'une composante du sang interfère avec la méthode (immunodosage) employée pour mesurer la vitamine D ou avec son métabolisme dans l'organisme.

    Le cholestérol est un bon candidat pour cette interférence, car il s'accroît avec le poids corporel, a une structure semblable à celle de la vitamine D et se trouve en plus grandes concentrations dans le sang que la 25 hydroxyvitamine D. Il est donc possible qu'un taux plus élevé de cholestérol interagisse avec la 25 hydroxyvitamine D de manière à réduire les niveaux de vitamine D dans le sang.

    La première méthode utilisée par l'ECMS pour mesurer la 25 hydroxyvitamine D était l'immunodosage, qui est sensible à différentes composantes du sang. Avec cette méthode, il est possible que le cholestérol sanguin ou les triglycérides aient influencé le niveau de la 25 hydroxyvitamine D. Pour vérifier cette théorie, nous mesurerons à nouveau le niveau de 25 hydroxyvitamine D dans le sérum au moyen d'une méthode plus récente qui n'est pas sensible aux autres composantes du sang.

    Les résultats de cette étude devraient nous aider à mieux interpréter les niveaux de vitamine D chez les Canadiens, qui jouent un rôle important dans la santé des os.

    Résultats

    Seules les données statistiques agrégées qui respectent les dispositions de la Loi sur la statistique en matière de confidentialité seront diffusées. Les résultats de recherche seront diffusés dans des publications spécialisées avec comité de lecture.

    Les échantillons biologiques utilisés dans cette étude ont été recueillis dans le cadre du cycle 1 de l'ECMS (de mars 2007 à février 2009).

2015

  • Modificateurs génétiques de la concentration d'acide folique, de vitamine B12 et d'homocystéine dans une étude transversale de la population canadienne

    Les variations génétiques dans la population canadienne signifient que ce ne sont pas toutes les personnes qui réagissent de la même façon aux mêmes nutriments. Au Canada, l'acide folique (folate) et la vitamine B12 sont deux nutriments qui ont des effets importants au chapitre de la santé publique et des politiques. L'acide folique sert à prévenir certaines anomalies congénitales et la vitamine B12, l'anémie mégaloblastique et la neurodégénérescence. Nous avons découvert des associations entre un certain nombre de polymorphismes mononucléotidiques (SNP; variantes génétiques), qui sont courants dans la population canadienne, et la concentration d'acide folique et de vitamine B12. Ces nouvelles associations fournissent un aperçu de la raison pour laquelle les SNP ont été associés à des maladies liées à la vitamine B, comme la maladie cardiovasculaire, le cancer et les anomalies congénitales, et de la façon dont nous pouvons faire des recommandations pour combler les besoins nutritionnels des Canadiens qui en sont atteints.

    Les articles suivants renferment des renseignements supplémentaires :

    Zinck, John, Margaret de Groh, Amanda MacFarlane. 2015. « Genetic modifiers of folate, vitamin B-12, and homocysteine status in a cross-sectional study of the Canadian population », The American Journal of Clinical Nutrition (en anglais seulement).

FAQs

  • Qui peut présenter une demande pour utiliser les échantillons biologiques de l'ECMS?

    Les chercheurs canadiens qui mènent des recherches au Canada et qui travaillent sous la direction ou la supervision d'une organisation publique ou privée reconnue peuvent présenter une demande. Les chercheurs internationaux doivent collaborer avec un chercheur ou une installation de recherche du Canada.

  • Les chercheurs internationaux peuvent-ils présenter une demande d'accès aux échantillons biologiques de l'ECMS?

    Seules les installations de recherche canadiennes peuvent recevoir les échantillons biologiques. Un chercheur international peut présenter une demande, mais il doit travailler avec un cochercheur qui est citoyen canadien ou résident permanent du Canada. En outre, il faut que les fichiers de données qui en résultent soient consultés à partir d'un centre de données de recherche (situé au Canada), en collaboration avec le citoyen canadien (ou le résident permanent du Canada) qui fait fonction de cochercheur.

  • Quels sont les échantillons biologiques disponibles dans la biobanque de l'ECMS?
    • Plasma
    • Sang entier
    • ADN
    • Urine
    • Sérum

    La taille de l'échantillon peut varier de 3 000 à 6 000, selon l'âge et le cycle d'enquête. Chaque échantillon est représentatif d'un certain nombre de Canadiens du même âge et du même sexe (représentatif à l'échelle nationale). Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le tableau Échantillons biologiques disponibles.

  • Puis-je demander un sous-échantillon pour un projet?

    Toutes les demandes de sous-échantillons, dont les résultats pourraient profiter aux Canadiens, sont les bienvenues. La préférence sera toutefois accordée aux projets qui exigent un échantillon représentatif à l'échelle nationale.

  • Quels sont les travaux déjà publiés à l'aide des données de l'ECMS?

    Une bibliographie de l'ECMS peut être consultée. De plus, des descriptions en langage simple des études approuvées de la biobanque qui sont terminées ou en cours sont publiées sur la page Web de la biobanque.

  • Où puis-je trouver un sommaire du contenu (variables incluses dans chaque cycle de l'enquête) de l'ECMS?

    Un sommaire du contenu de l'ECMS est disponible sur demande. D'autres documents tels que des guides de l'utilisateur et des dictionnaires de données sont également disponibles sur demande.

  • Avec qui puis-je communiquer si j'ai des questions à propos du formulaire de demande?

    Vous pouvez envoyer vos questions par courriel au coordonnateur de la biobanque de l'ECMS. Vous recevrez une réponse dans les 24 heures qui suivent.

  • Quand puis-je présenter une demande?

    Les demandes de recherche sont acceptées en tout temps; cependant, un appel de propositions a lieu deux fois par année. La biobanque de l'ECMS annonce un appel de propositions au printemps (du 1er mai au 30 juin) et à l'automne (du 1er novembre au 31 décembre) pour coïncider avec les réunions du Comité consultatif de la biobanque.

  • Combien de temps faut-il pour obtenir une approbation?

    Il y a trois étapes principales d'approbation. L'examen effectué par le personnel de l'ECMS est suivi de l'examen du Comité consultatif de la biobanque (CCB) et de l'approbation définitive du Conseil exécutif de gestion (CEG) de Statistique Canada. Le processus peut exiger de quatre à six mois. Des communications ainsi que des questions supplémentaires à propos du projet peuvent prolonger cette période. De plus, le CEG n'examinera pas la proposition tant que l'approbation du comité d'éthique et le financement n'auront pas été obtenus.

    Veuillez noter que même si l'approbation est donnée, les échantillons biologiques ne peuvent être expédiés au laboratoire tant que la vérification de sécurité des installations et du personnel n'a pas été effectuée. La cote de sécurité est accordée par Services publics et Approvisionnement Canada, et le processus peut durer plus d'un an.

  • Mon projet exige-t-il l'approbation d'un Comité d'éthique de la recherche?

    Oui. Tous les projets d'échantillon biologique doivent fournir une attestation de leur propre approbation en matière d'éthique.

  • Y a-t-il un coût à défrayer pour accéder aux échantillons biologiques de l'ECMS?

    Oui. L'accès aux échantillons biologiques se fait selon le principe du recouvrement des coûts. La structure tarifaire peut varier selon la portée et la complexité du projet. Pour obtenir de l'information sur la structure tarifaire ou une estimation des coûts pour accéder aux échantillons biologiques, veuillez communiquer avec le coordonnateur de la biobanque de l'ECMS.

  • Ai-je besoin d'une confirmation du financement de mon projet avant de présenter une demande?

    Non. Statistique Canada reconnaît que les organismes de financement peuvent exiger la preuve que le demandeur aura accès aux échantillons biologiques nécessaires avant d'engager des fonds. Statistique Canada étudiera les demandes avant et après la présentation d'une garantie d'obtention du financement. Toutefois, aucune décision définitive ne sera prise avant la réception d'une preuve d'obtention du financement. Une lettre de soutien peut être fournie sur demande si le demandeur est d'avis que cela pourrait l'aider à obtenir des fonds.

  • De combien de temps puis-je disposer pour analyser les échantillons biologiques après les avoir reçus?

    Cela peut varier selon le projet, le nombre d'échantillons biologiques, le nombre et la complexité des analytes et la méthode utilisée pour procéder aux analyses de laboratoire. Une date de fin sera déterminée lors de la négociation du contrat, comportant une entente selon laquelle l'achèvement en temps opportun de l'analyse de laboratoire sera une priorité.

  • De quoi ai-je besoin pour transférer mes fichiers à Statistique Canada de façon sécuritaire?

    Statistique Canada fournira le logiciel et le soutien informatique pour permettre le transfert sécurisé des fichiers électroniques. Veuillez noter que les données de laboratoire doivent être stockées dans un ordinateur autonome avec contrôles d'accès physiques et aucun accès Internet. La seule exposition à Internet permise pour les données est leur transfert sécurisé et crypté par fichier protégé par un mot de passe à Statistique Canada.

  • Puis-je partager les données avec des collègues intéressés?

    Non. Les échantillons biologiques de l'ECMS et les données produites à partir de leur analyse sont confidentiels et ne peuvent être partagés avec des personnes non autorisées. Seules les personnes possédant la cote de sécurité « Cote de fiabilité », qui sont « réputées être employées » de Statistique Canada peuvent accéder aux échantillons biologiques et aux données.

    Les personnes réputées être employées de Statistique Canada sont assujetties aux mêmes sanctions aux termes de la Loi sur la statistique que tous les employés de Statistique Canada; cependant, le fait d'être une personne réputée être employée ne crée pas de relation d'emploi entre Statistique Canada et la personne concernée.

    Pour obtenir plus d'information sur les personnes réputées être employées, veuillez consulter la section FAQ du site Web des centres de données de recherche.

  • Puis-je ajouter un chercheur ou un étudiant au personnel approuvé du projet?

    Même s'il est préférable d'indiquer toutes les personnes qui participeront au projet dans la demande initiale, il est entendu que des changements peuvent se produire. Si un chercheur principal s'ajoute, une modification doit alors être apportée à la proposition initiale. Elle est ainsi assujettie encore une fois aux trois étapes d'approbation. Le personnel de laboratoire ou les étudiants qui s'ajoutent au projet doivent posséder une cote de sécurité (cote de fiabilité) et être « réputés être employés » de Statistique Canada avant de pouvoir accéder aux échantillons biologiques et aux données.

  • Les ensembles de données de l'ECMS peuvent-ils être couplés aux bases de données administratives provinciales sur la santé dans l'ensemble du Canada?

    Statistique Canada accepte les propositions de couplage des dossiers avec les sources de données administratives dans la mesure du possible. Ces propositions nécessitent une approbation distincte de la haute direction en plus de celle requise pour le projet de biobanque. Veuillez communiquer avec le coordonnateur de la biobanque de l'ECMS pour obtenir plus d'information sur le couplage des dossiers .

  • Comment et quand pourrai-je associer mes données de laboratoire avec celles de l'ECMS?

    Pendant la période d'analyse de laboratoire, les résultats sont transférés de façon sécuritaire à Statistique Canada. Les données sont traitées et vérifiées afin de détecter les erreurs, les doublons, etc. Lorsque le fichier est nettoyé et transféré dans un format approprié aux fins d'analyses, il est transmis aux Centres de données de recherche (CDR) de Statistique Canada, au choix du chercheur. (Le contrat d'accès aux échantillons biologiques de l'ECMS comprend un contrat d'accès aux CDR.) Le chercheur aura alors un accès exclusif aux deux ensembles de données pendant un an; au terme de cette période, les autres chercheurs auront accès à cet ensemble de données.

  • Combien de temps dois-je attendre après l'analyse de laboratoire pour avoir accès à mes données aux CDR?

    Cela peut varier selon le projet, le nombre d'échantillons biologiques, la complexité des variables de laboratoire et des variables dérivées et le nombre de corrections qui pourraient être requises. Cela pourrait prendre de trois à six mois.

  • Y a-t-il une collecte longitudinale de l'ECMS?

    Il n'y a actuellement aucun élément longitudinal dans l'ECMS.

  • Comment faire pour accéder uniquement aux données de l'ECMS (et non aux échantillons biologiques)?

    Vous pouvez accéder à ces données aux Centres de données de recherche (CDR) de Statistique Canada à travers le Canada. Les employés des CDR sont très compétents et peuvent vous aider dans le cadre des analyses que vous désirez effectuer. Pour accéder à ces données, vous devez présenter une demande à Statistique Canada. Vous trouverez sur le site Web des renseignements à propos des CDR, des ensembles de données disponibles et du processus de demande.

  • Les données sur l'ethnicité sont-elles disponibles pour les échantillons de l'ECMS?

    Même si nous recueillons des renseignements sur l'ethnicité auprès de nos répondants, il est difficile de produire des résultats publiables à partir des chiffres relativement faibles des diverses ethnicités. Pour des raisons de confidentialité, Statistique Canada limite la production de rapports sur les résultats de faible incidence.

  • Serais-je en mesure de faire des estimations provinciales à partir des données de l'ECMS?

    Chacun des cycles de l'ECMS a été conçu pour produire des estimations nationales. Le processus de sélection des emplacements de collecte a été achevé pour obtenir un échantillon qui produirait des estimations nationales fiables. Le plan d'échantillonnage à l'échelle nationale prend en compte la répartition des régions rurales/urbaines de l'ensemble du pays, mais non à l'échelle des provinces. Aucune considération n'a été faite à l'intérieur d'une province ou d'une région pour assurer, par exemple, que toutes les régions sociosanitaires soient couvertes ou que toutes les zones géographiques (nord, sud, est ou ouest) soient représentées. Par conséquent, même si plusieurs cycles sont combinés, il se peut que la représentation provinciale ne soit pas optimale et donc n'est pas recommandée.

  • De quelle manière les échantillons biologiques sont-ils conservés actuellement?

    Les échantillons biologiques de la biobanque de l'ECMS sont conservés dans des congélateurs à -80 °C. D'autres renseignements préanalytiques sont accessibles dans le Guide de l'utilisateur du cycle en question, disponible sur demande.

  • Puis-je combiner des cycles d'échantillons biologiques?

    Oui. Il est possible d'accéder à plusieurs cycles d'échantillons biologiques aux fins d'analyse. Les coûts pourront être calculés au prorata afin de refléter le fait que certains processus n'ont qu'à être exécutés une fois pour chaque projet. Les directives à suivre pour combiner plusieurs cycles de données de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) sont disponibles sur demande.

Liste de courriel électronique (Listserv)

La liste de courriel électronique (listserv) de la biobanque de l'ECMS fournit aux chercheurs et aux répondants les nouvelles ainsi que l'information concernant les activités, les produits et les publications de la biobanque de l'ECMS

Pour s'inscrire :

Pour se désinscrire :

Pour nous joindre

S'il-vous-plait, contactez le coordonnateur de la biobanque de l'ECMS.

  • Pour toutes questions sur la biobanque
  • Pour soumettre une application
  • Pour s'inscrire ou se désinscrire de la liste de courriel électronique (listserv) de la biobanque de l'ECMS
Date de modification :