Répertoire des compétences proposé par Statistique Canada et l'École de la fonction publique du Canada

Sommaire de l'évaluation des facteurs relatifs à la vie privée

Introduction

Les organismes du gouvernement du Canada ont besoin d'un accès facile et détaillé à des renseignements importants au sujet de la scolarité, des compétences et des champs d'intérêt en matière d'apprentissage de leurs employés afin de prendre de meilleures décisions sur la façon de gérer les programmes et les politiques dans le but d'atteindre les objectifs opérationnels et d'inciter les employés à travailler à leur niveau le plus élevé.

Description

Le projet du répertoire des compétences est une activité collaborative entre Statistique Canada et l'École de la fonction publique du Canada (EFPC) visant à recueillir, de façon volontaire, auprès des employés du gouvernement du Canada, des données sur leurs antécédents, y compris des données sur leurs compétences. Les données recueillies seront couplées aux données administratives existantes pour créer un profil de compétences pour les employés participants. Les données seront utilisées par l'organisme dans lequel travaillent les employés pour planifier les ressources humaines, analyser les écarts et repérer les occasions d'apprentissage ou de perfectionnement. Elles ne seront pas utilisées à des fins administratives, telles que la gestion du rendement ou les nominations constituant une promotion.

Objectif

L'objectif consiste à dresser une liste plus complète des aptitudes, des compétences et des expériences professionnelles des employés en vue de connaître les forces et les faiblesses d'un organisme, ainsi que les forces et les faiblesses des personnes qui y travaillent aux fins du perfectionnement professionnel. Les résultats contribueront à un certain nombre de différentes fonctions de planification des ressources humaines, telles que la détermination de stratégies améliorées de formation, de recrutement et de maintien en poste, au niveau agrégé, et la détermination de possibles affectations ou occasions spéciales qui correspondent aux profils de compétences et aux champs d'intérêt en matière de croissance des employés pour ceux qui participent à l'enquête. Ces fonctions sont semblables à celles que les gestionnaires effectuent déjà en se basant sur leur connaissance personnelle de leurs employés. En invitant tous les employés à participer à cette collecte de données, et en rendant les données accessibles aux gestionnaires, l'un des objectifs est de contribuer à garantir que le perfectionnement professionnel des employés est juste et axé sur les données.

Détermination et catégorisation des secteurs de risque

L'évaluation des facteurs relatifs à la vie privée permet aussi de déterminer les secteurs de risque et de les classer selon le niveau de risque potentiel (le niveau 1 représentant le risque le plus faible et le niveau 4, le risque le plus élevé) pour la collecte et l'utilisation de renseignements personnels dans le cadre de ce système.

  • Type de programme ou d'activité – Niveau 2 : Administration des programmes, des activités et des services.
  • Type de renseignements personnels et contexte – Niveau 2 : Données personnelles fournies par l'individu avec le consentement d'utiliser des données détenues par une autre source pour autant que les données ne soient pas de nature délicate après la collecte.
  • Participation des partenaires et du secteur privé au programme ou à l'activité – Niveau 2 : Avec d'autres institutions fédérales.
  • Durée du programme ou de l'activité – Niveau 3 : Programme ou activité à long terme.
  • Personnes concernées par le programme – Niveau 2 : Le programme touche tous les employés à des fins administratives internes.
  • Transmission de renseignements personnels – Niveau 2 : Les renseignements personnels sont utilisés au sein d'un système qui est connecté à au moins un autre système.
  • Technologie et protection de la vie privée : Cette activité ne comprend pas la mise en œuvre d'un nouveau système électronique ni l'utilisation d'une nouvelle application ou d'un nouveau logiciel, ne requiert aucune modification aux systèmes hérités des TI ni la mise en œuvre de nouvelles technologies.
  • Atteinte à la vie privée : Le risque que certains renseignements personnels soient divulgués sans autorisation adéquate est très faible.

Conclusion

Cette évaluation du répertoire des compétences proposé par Statistique Canada et l'École de la fonction publique du Canada n'a relevé aucun risque d'entrave à la vie privée qui ne peut être géré à l'aide des mesures de protection existantes.

Date de modification :