Édition de février 2018

Le présent module fournit un résumé concis de certains événements économiques canadiens et de faits nouveaux survenus sur le marché international et les marchés financiers, selon le mois civil. L’objectif du module est de fournir des renseignements contextuels visant à guider les utilisateurs des données économiques publiées par Statistique Canada. En faisant état des principaux événements ou faits nouveaux, Statistique Canada ne laisse pas entendre que ceux-ci ont une incidence importante sur les données économiques publiées au cours d’un mois de référence en particulier.

Tous les renseignements présentés ici sont obtenus à partir de sources de nouvelles et d’information publiques, et ils ne comprennent pas les renseignements protégés qui sont fournis à Statistique Canada par les répondants aux enquêtes. 

Ressources

  • Encana Corporation, établie à Calgary, a annoncé que son programme d’immobilisations pour 2018 devrait se situer entre 1,8 milliard de dollars et 1,9 milliard de dollars américains et qu’environ 70 % du programme sera axé sur l’accroissement de la production pétrolière dans le bassin permien et sur la production de condensats dans la formation de Montney. L’entreprise a également indiqué que ses dépenses en immobilisations se sont élevées à 1,796 milliard de dollars américains en 2017.
  • La Compagnie Pétrolière Impériale Limitée, établie à Calgary, a annoncé que ses dépenses en immobilisations pour 2018 devraient se situer entre 1,5 milliard de dollars et 1,7 milliard de dollars. L’entreprise a indiqué que ses dépenses en immobilisations et ses dépenses d’exploration ont totalisé 671 millions de dollars en 2017. Elle a en outre mentionné que les investissements prévus destinés à augmenter la production annuelle brute moyenne dans le cadre du projet Kearl, pour atteindre 240 000 barils par jour, devraient être faits d’ici la fin de l’année 2019.
  • TransCanada Corporation, établie à Calgary, a annoncé qu’elle s’attendait à dépenser environ 9,0 milliards de dollars en 2018 au titre de projets d’expansion, d’immobilisations en entretien et de contributions aux investissements en actions, la majorité de son programme d’immobilisations prévu étant axée sur des projets d’expansion de pipelines de gaz naturel aux États-Unis, au Canada et au Mexique. L’entreprise a indiqué que ses dépenses en immobilisations pour 2017 se sont chiffrées à 9,21 milliards de dollars. TransCanada a aussi annoncé qu’elle ira de l’avant avec un projet d’agrandissement de son réseau de Nova Gas Transmission Ltd. de 2,4 milliards de dollars, afin de relier l’excédent de production et d’augmenter d’un milliard de pieds cubes de gaz naturel par jour la capacité d’exportation de son bassin à la jonction de son réseau principal au Canada. L’entreprise a indiqué que NOVA Gas Transmissions Ltd. prévoit soumettre une description de projet à l’Office national de l’énergie au plus tard au deuxième trimestre de 2018, afin de lancer le processus d’examen réglementaire de l’agrandissement, et que, sous réserve des approbations réglementaires, elle s’attend à ce que les travaux de construction commencent en 2019.
  • Enbridge Inc., établie à Calgary, a annoncé que ses dépenses en immobilisations totales pour 2017 se chiffraient à 8,287 milliards de dollars. L’entreprise avait annoncé auparavant que ses dépenses en immobilisations pour 2018 se situeraient à environ 9,0 milliards de dollars.
  • L’entreprise Inter Pipeline Ltd., établie à Calgary, a annoncé que son programme de dépenses en immobilisations prévu pour 2018 sera de 950 millions de dollars. L’entreprise a également indiqué que ses dépenses en immobilisations se sont élevées à 400,5 millions de dollars en 2017.
  • Pembina Pipeline Corporation, située à Calgary, a annoncé que ses dépenses en immobilisations pour 2017 ont atteint 1,839 milliard de dollars. L’entreprise avait annoncé précédemment que son programme d’immobilisations pour 2018 serait d’environ 1,3 milliard de dollars.
  • La société  Teck Resources Limited, établie à Vancouver, a annoncé que ses dépenses en immobilisations pour 2018 devraient atteindre 2,120 milliards de dollars. Elle a également indiqué que ses dépenses en immobilisations pour 2017 se sont élevées à 2,299 milliards de dollars.
  • La société MEG Energy, établie à Calgary, a annoncé qu’elle avait conclu un accord avec Wolf Midstream Inc., aussi de Calgary, pour la vente de la participation de 50 % de MEG dans Access Pipeline et de la participation de 100 % de MED dans le terminal Stonefell, pour un montant de 1,61 milliard de dollars. L’entreprise a indiqué que la transaction devrait être conclue au premier trimestre de 2018, sous réserve des approbations réglementaires et des conditions de clôture habituelles. MEG a aussi annoncé son intention d’augmenter son budget d’immobilisations pour 2018, pour le faire passer de 510 millions de dollars à 700 millions de dollars.
  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé qu’il ira de l’avant avec ses consultations annoncées en janvier au sujet de quatre mesures de protection contre les déversements de bitume et qu’il portera devanta les tribunaux la question non résolue des restrictions concernant l’augmentation du transport de bitume dilué.

Finance et assurances

  • La fiducie de placement immobilier Propriétés de Choix, établie à Toronto, ainsi que Canadian Real Estate Investment Trust (CREIT), aussi de Toronto, ont annoncé la conclusion d’un accord aux termes duquel Propriétés de Choix fera l’acquisition de la totalité des actifs de CREIT et assumera l’ensemble de ses passifs, aux termes d’une transaction évaluée à 6,0 milliards de dollars. Les entreprises ont indiqué qu’elles prévoyaient que la transaction soit conclue au deuxième trimestre de 2018, sous réserve de la conformité aux dispositions de la Loi sur la concurrence, des approbations des participants et des tribunaux, de même que de certaines autres conditions de clôture habituelles.
  • La Banque Scotia, établie à Toronto, et Jarislowsky Fraser, établie à Montréal, ont annoncé que la Banque Scotia fera l’acquisition de Jarislowsky Fraser pour environ 950 millions de dollars. La Banque Scotia a indiqué que la transaction devrait être conclue au cours du troisième trimestre d’exercice de 2018, sous réserve des approbations réglementaires.
  • Fairfax Financial Holdings Limited, établie à Toronto, et Carillion Canada Holdings Incorporated, de Concord (Ontario), ont annoncé avoir conclu un accord en vertu duquel Fairfax fera l’acquisition de certains actifs et assumera certains passifs liés aux activités canadiennes de Carillion. Les entreprises ont indiqué que la transaction devrait être conclue au premier trimestre de 2018, sous réserve des conditions de clôture habituelles, y compris l’approbation par la Cour supérieure de justice de l’Ontario de la procédure engagée par Carillion Canada, en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, des approbations réglementaires et de l’exercice d’une diligence raisonnable par Fairfax.

Autres nouvelles

  • Le 27 février, le gouvernement du Canada a déposé son budget pour 2018, qui comprenait de nouveaux fonds pour appuyer les sciences et l’innovation, de nouveaux investissements pour améliorer la qualité de vie des peuples autochtones, ainsi que des mesures en vue d’accroître l’activité des femmes sur le marché du travail et de réduire les disparités salariales entre les sexes, y compris une nouvelle prestation parentale partagée d’assurance-emploi. Le gouvernement prévoit un déficit de 18,1 milliards de dollars en 2018-2019 et une croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 2,2 % en 2018.
  • Le 30 janvier, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a déposé son budget pour 2018‑2019, lequel comprend une somme additionnelle de 73 millions de dollars pour de nouveaux investissements ciblés à l’appui de la compétitivité économique, de l’emploi chez les jeunes et des personnes âgées. Le gouvernement prévoit un déficit de 189 millions de dollars en 2018-2019 et une croissance du PIB réel de 1,1 % en 2018.
  • Le 8 février, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a déposé son budget pour 2018-2019, lequel comprend 21 millions de dollars de nouveaux investissements à l’appui de l’économie, de l’environnement, de la résilience face aux changements climatiques et de l’adaptation à ceux-ci, de l’éducation, du bien-être des collectivités, du coût de la vie et de la gouvernance. Le gouvernement prévoit un excédent de fonctionnement de 23 millions de dollars en 2018-2019 et une contraction de l’économie de 0,1 % en 2018.
  • Le 20 février, le gouvernement de la Colombie-Britannique a déposé son budget pour 2018, lequel comprenait une nouvelle taxe sur la spéculation immobilière, une augmentation de la taxe imposée aux acheteurs de maisons étrangers de 15 % à 20 % à compter du 21 février 2018, une hausse des dépenses au titre de la garde d’enfants, ainsi que des investissements dans le logement abordable, l’éducation et les soins de santé. Le gouvernement prévoit un excédent de 219 millions de dollars en 2018-2019 et une croissance du PIB réel de 2,3 % en 2018.
  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique a aussi annoncé qu’il augmentera le salaire minimum dans la province le 1er juin, pour le faire passer de 11,35 $ l’heure à 12,65 $ l’heure. Le gouvernement a indiqué que des augmentations supplémentaires auront lieu le 1er juin de chaque année, pendant trois autres années et que, d’ici juin 2021, le salaire minimum dans la province augmentera pour atteindre au moins 15,20 $ l’heure.
  • Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé qu’il augmentera le salaire minimum le 1er avril, pour le faire passer de 11,00 $ l’heure à 11,25 $ l’heure. Le gouvernement a aussi indiqué que le salaire minimum sera indexé en fonction de la hausse correspondante de l’Indice des prix à la consommation au Nouveau-Brunswick.
  • Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé qu’il augmentera le salaire minimum à partir du 1er avril 2018, pour le faire passer de 11,00 $ l’heure à 11,15 $ l’heure, et que d’autres augmentations prendront effet le 1er avril de chaque année et reposeront sur la variation en pourcentage de l’Indice des prix à la consommation à l’échelle nationale.
  • Le gouvernement du Canada a annoncé des modifications proposées aux lois et règlements environnementaux concernant l’examen de grands projets liés aux ressources naturelles, qui comprennent les suivantes :
    • augmenter la participation du public à l’examen de projets;
    • veiller à ce que les décisions soient fondées sur de solides connaissances scientifiques et traditionnelles autochtones;
    • remplacer la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale de 2012 par la Loi sur l’évaluation d’impact et accroître les types d’impact étudiés;
    • créer l’Agence canadienne d’évaluation d’impact (en remplacement de l’actuelle Agence canadienne d’évaluation environnementale) pour diriger tous les examens fédéraux de grands projets;
    • réduire les délais pour les examens de projet comparativement aux délais du système actuel;
    • modifier la Loi sur les pêches, y compris un élargissement des protections en vertu de la Loi sur les eaux navigables canadiennes.
  • Le gouvernement de l’Alberta a annoncé son soutien à la commercialisation à grande échelle de technologies de valorisation partielle, dans le cadre de sa stratégie de diversification énergétique. Le gouvernement a indiqué qu’il versera jusqu’à 1 milliard de dollars pour la commercialisation à grande échelle de ces technologies, sur une période de huit ans commençant en 2019-2020, ce qui comprendra une gamme variée d’outils financiers, notamment des garanties de prêts et des subventions.
  • Motorola Solutions Inc., établie en Illinois, a annoncé qu’elle avait conclu un accord définitif pour acquérir la société Avigilon, de Vancouver, pour une valeur d’affaire de 1,0 milliard de dollars américains qui comprend la dette nette d’Avigilon. L’entreprise a indiqué que la transaction devrait être conclue d’ici la fin du deuxième trimestre de 2018, sous réserve des conditions de clôture habituelles, y compris les approbations réglementaires ainsi que celles des actionnaires et des tribunaux.
  • L’entreprise Salesforce.com, Inc., établie à San Francisco, a annoncé qu’elle prévoit investir 2,0 milliards de dollars américains au cours des cinq prochaines années afin d’augmenter son effectif, son empreinte immobilière et la capacité de ses centres de données au Canada. L’entreprise a indiqué qu’elle emploie actuellement plus de 1 300 personnes au Canada.
  • Le département du Commerce des États-Unis a annoncé qu’il ouvrait des enquêtes relativement aux droits antidumping et aux droits compensateurs sur les importations de tuyaux soudés de grand diamètre en provenance du Canada, de la Chine, de la Grèce, de l’Inde, de la Corée et de la Turquie. Il a indiqué que la marge de dumping estimée alléguée par les requérants est de 50,89 % pour le Canada. Le département du Commerce a aussi indiqué que l’International Trade Commission des États-Unis devrait procéder à ses déterminations préliminaires de l’existence d’un préjudice au plus tard le 5 mars 2018.

Nouvelles des États-Unis et autres nouvelles internationales

  • Le comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre a maintenu le taux d’escompte à 0,50 % et a maintenu les stocks d’achats d’obligations du gouvernement du Royaume-Uni, financés par l’émission de réserves de la banque centrale, à 435 milliards de livres sterling. La dernière modification du taux d’escompte remonte à novembre 2017, moment où le taux avait été augmenté de 25 points de base.
  • La Banque de réserve de l’Australie a maintenu le taux à un jour à 1,50 %. La dernière modification du taux à un jour remonte à août 2016, moment où le taux avait été réduit de 25 points de base.
  • La Banque de réserve de la Nouvelle-Zélande a laissé le taux de base officiel, son principal taux directeur, inchangé, à 1,75 %. La dernière modification du taux de base officiel remonte à novembre 2016, moment où le taux avait été réduit de 25 points de base.
  • La Riksbank de Suède a maintenu son principal taux d’intérêt, le taux des prises en pension, à -0,5 %. La dernière modification du taux des prises en pension remonte à février 2016, moment où le taux avait été réduit de 15 points de base.

Nouvelles des marchés financiers

  • Les prix du pétrole brut (West Texas Intermediate) ont clôturé à 61,64 $ US le baril, le 28 février, en baisse par rapport au prix de 64,73 $ US à la fin de janvier. Le dollar canadien a clôturé à 78,07 cents américains, le 28 février, en baisse par rapport à sa valeur de 81,35 cents américains enregistrée le 31 janvier. Le 28 février, l’indice composé Standard and Poor’s/Bourse de Toronto a clôturé à 15 442,68, en baisse par rapport à la valeur de clôture de 15 951,67 enregistrée à la fin de janvier.
Date de modification :