StatCan au fil des recherches : Le bien-être économique des différentes générations

Les milléniaux sont-ils avantagés ou désavantagés ?

Numéro de catalogue : Numéro de catalogue : 89-20-0004

Numéro d'exemplaire : 2019002

Date de diffusion : 18 avril 2019
StatCan au fil des recherches : Qui sont les femmes actives de la tranche de revenu supérieure de 1 % au Canada? - Transcription

(Le symbole de Statistique Canada, le mot-symbole « Canada » et le titre : « StatCan au fil des recherches : Le bien-être économique des différentes générations : les milléniaux sont-ils avantagés ou désavantagés ? » apparaissent à l'écran.)

Elizabeth Richards : Bonjour. Ici Elizabeth Richards. Notre équipe a récemment publié un article qui compare la situation financière des milléniaux avec ceux de la génération X.

(Le titre « StatCan au fil des recherches » paraît à l'écran, accompagné d'un fond sonore musical.)

(Texte défilant au bas de l'écran : « Comment vont les milléniaux ? Leur situation est-elle meilleure ou pire que celle de la génération précédente (génération X) ?  »)

(Texte défilant au bas de l'écran : « Milléniaux : Nés entre 1981 et 2000 »)

(Texte défilant au bas de l'écran : « Génération X : Nés entre 1965 et 1980 »)

De façon générale, les milléniaux étaient dans une situation plus avantageuse que la génération Xquand qu’ils étaient au même âge, c’est-à-dire de 25 à 34 ans. Les milléniaux avaient des revenus, des actifs et une valeur nette plus élevés, et la valeur nette correspond à la valeur totale des actifs moins les passifs pour les ménages, et c’est un indicateur financier clé. Par contre, les milléniaux avaient plus de dettes, ayant contracté une dette hypothécaire plus importante que ce qu’on a observé pour les jeunes générations dans le passé.

Bonne question. Les milléniaux entre 30 et 34 ans qui avaient investi dans le logement avaient une dette hypothécaire de 2,5 fois leur impôt après revenu. Pour vous donner un exemple, ça veut dire une famille avec 100 000 $ de revenu après impôt avait une dette hypothécaire de 250 000. Pour vous donner une comparaison, pour les baby-boomers au même âge, les niveaux étaient comparables, ce qui veut dire que la même famille avait une dette hypothécaire de 100 000 $.

Oui, je veux noter les différences ou la disparité de la génération des milléniaux. Certains milléniaux étaient dans une situation financière beaucoup plus avantageuse que d’autres. Pour vous donner un exemple, les milléniaux qui avaient investi dans le logement avaient une valeur nette médiane beaucoup plus élevée que les locataires, donc 260 000 $ versus 18 000 $ pour les locataires.

Ceux qui étaient à Vancouver ou à Toronto étaient aussi dans une situation plus avantageuse. À Toronto, la valeur nette médiane des ménages était de 145 000 $, ce qui est plus de 2 fois plus important que les niveaux observés pour le Canada. D’une autre manière, on peut noter que les milléniaux qui étaient dans la tranche supérieure de 10 %, donc les plus riches, possédaient 55 % du patrimoine pour cette génération.

Merci. J’espère que je vous ai convaincu de lire notre article. Donc, veuillez consulter notre site Web pour plus d’informations.

(Texte défilant au bas de l'écran : « www.statcan.gc.ca »)

(Le titre « StatCan au fil des recherches » paraît à l'écran, accompagné d'un fond sonore musical.)

(Le mot-symbole « Canada » s'affiche.)

Date de modification :