Le logo de StatsCan Plus décoré de couleurs inspirées de la fierté.

Journée internationale de visibilité transgenre

31 mars 2022, 11 h 00 (HAE)
Gros plan d’une personne tenant un bloc-notes sur lequel est dessiné un symbole transgenre.

En 2018, environ 75 000 personnes au Canada étaient transgenres ou non binaires, soit 0,24 % de la population canadienne de 15 ans ou plus.

La Journée internationale de la visibilité transgenre reconnaît les difficultés, les sacrifices et les réalisations des personnes qui ont lutté pour l’équité entre les genres, et qui continuent de le faire. Cette journée met en valeur nos amis, notre famille, nos collègues et nos voisins qui contribuent à la diversité au Canada, et elle nous encourage à reconnaître que les personnes transgenres et non binaires continuent de résister à l’oppression en étant tout simplement fidèles à elles-mêmes.

La diversité de genre et la diversité sexuelle sont de plus en plus reconnues comme des forces. Toutefois, les difficultés persistent. En 2018, au Canada, les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et d’une autre minorité sexuelle étaient deux fois plus susceptibles que les personnes hétérosexuelles de déclarer avoir subi des comportements sexuels non désirés en public (57 % par rapport à 22 %) ou au travail (44 % par rapport à 22 %), ainsi que du harcèlement en ligne (37 % par rapport à 15 %) au cours des 12 mois précédents.

Les personnes transgenres au Canada étaient plus susceptibles de déclarer que leur santé mentale était mauvaise ou passable, plus susceptibles d’avoir sérieusement songé à se suicider au cours de leur vie et plus susceptibles d’avoir reçu un diagnostic de trouble de l’humeur ou d’anxiété. Une collecte par approche participative de 2020 a permis de révéler que les personnes non binaires qui ont participé (c’est-à-dire les personnes qui n’ont pas déclaré leur genre comme étant exclusivement féminin ou masculin) étaient près de trois fois plus susceptibles que les participants de genre masculin de déclarer avoir été victimes de discrimination pendant la pandémie.

Bien que de nombreux progrès aient été réalisés depuis le début du nouveau millénaire, dont la légalisation du mariage entre personnes de même sexe en 2005 et la protection de l’expression et de l’identité de genre dans la Loi canadienne sur les droits de la personne et le Code criminel en 2017, des préoccupations persistent compte tenu du fait que les personnes transgenres étaient toujours plus susceptibles d’avoir subi des comportements non désirés au travail, en ligne ou en public en 2018.

En 2020, 259 affaires de crimes haineux ciblant l’orientation sexuelle ont été déclarées par la police. Ce chiffre représente une légère diminution par rapport au sommet enregistré en 2019, mais il demeure supérieur aux autres chiffres annuels déclarés depuis que des données comparables sont disponibles.

La Journée internationale de visibilité transgenre nous rappelle que nous pouvons tous être des alliés de plusieurs façons, et que nous pouvons collaborer afin de défendre la protection et la promotion des droits des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queers ou, bispirituelles, ou des personnes qui déclarent une autre diversité sexuelle ou de genre au Canada. Les droits de la personne sont universels et indivisibles, peu importe l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression de genre.

Pour la première fois, plus d’une question sur le sexe à la naissance, le Recensement de la population de 2021 comprenait une question portant sur le genre. Cette approche en deux étapes permettra à Statistique Canada de produire des données fiables sur la population transgenre, y compris la population de genre non binaire, et d’aider à corriger les lacunes statistiques sur la diversité de genre au Canada.

L’ajout d’une question sur le genre dans le Recensement de 2021 permettra aussi à Statistique Canada d’identifier pour la première fois les couples comprenant au moins une personne transgenre ou non binaire, dans le but de brosser un portrait plus complet de la diversité grandissante des familles canadiennes.

Le 27 avril 2022, un portrait des populations transgenre et non binaire sera présenté lors de la diffusion initiale des données du Recensement de 2021 sur le sexe à la naissance et le genre. Une analyse supplémentaire de divers renseignements sociodémographiques et socioéconomiques relatifs aux populations transgenre et non binaire sera effectuée lorsque toutes les variables du recensement auront été diffusées. En outre, le 13 juillet 2022, un article portant sur la diversité grandissante des couples au Canada sera publié lors de la diffusion des données du recensement sur les familles, les ménages et l’état matrimonial.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec le Service de renseignements statistiques au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).