Le logo de StatsCan Plus décoré de couleurs inspirées de la fierté.

Zoom sur l’utilisation d’Internet par les Canadiens avant et pendant la pandémie

17 mai 2022, 11 h 00 (HAE)
Image de style vintage d'une souris cliquant sur un écran d'ordinateur avec un drapeau canadien.

« Vous êtes en sourdine. » Plus de deux ans après le début de la pandémie de COVID-19 et le passage sismique au travail et aux événements en mode virtuel, c’est sans doute l’une des phrases les plus prononcées.

Quant aux données réelles sur l’utilisation d’Internet par les Canadiens avant et pendant la pandémie, Statistique Canada en a beaucoup, alors rappelons certains chiffres — en utilisant une connexion à haute vitesse, bien sûr.

En 2020 et au début de 2021, les trois quarts des Canadiens ont déclaré être en ligne plus fréquemment qu’avant la pandémie, ayant augmenté leur utilisation d’Internet pour communiquer avec leur famille et leurs amis, accéder à des divertissements ou à des services gouvernementaux, acheter de la nourriture et des biens, et travailler à distance.

En fonction des réponses à l’Enquête canadienne sur l’utilisation d’Internet, nous avons classé les Canadiens en cinq groupes d’utilisateurs : les non-utilisateurs, les utilisateurs de base, les utilisateurs intermédiaires, les utilisateurs expérimentés et les utilisateurs avancés.

Dans la catégorie des non-utilisateurs ou des utilisateurs de base, un an avant la pandémie, environ 1 Canadien sur 4 n’avait que très peu utilisé Internet et les technologies numériques ou ne les avait pas utilisés du tout.

Illustration de style pixel d'un ordinateur, d'un téléphone mobile et d'une tablette.

La tendance à la hausse de l’utilisation d’Internet pendant la pandémie était plus évidente chez les Canadiens plus âgés. Par exemple, la proportion combinée des aînés qui étaient soit des non-utilisateurs ou des utilisateurs de base a diminué de 14 points de pourcentage de 2018 à 2020, ce qui représente un mouvement par lequel près de 869 000 aînés qui se rangeaient antérieurement du côté « n’a pas utilisé » ont basculé vers le côté « a utilisé » du fossé numérique.

De plus, si tous les types d’utilisateurs ont passé davantage d’appels vocaux et vidéos en ligne en 2020 par rapport à 2018, la proportion d’utilisateurs intermédiaires (55 %) ayant fait des appels vidéo était supérieure de 32 points de pourcentage à celle des utilisateurs de base.

Pratiquement la quasi-totalité des utilisateurs avancés (97 %) et plus de 9 utilisateurs expérimentés sur 10 ont acheté des biens en ligne en 2020. Au total, 1 utilisateur de base sur 4 a fait des achats en ligne en 2020, ce qui représente une hausse de 9 points de pourcentage par rapport à 2018.

En outre, nous sommes plus nombreux que jamais à être connectés par l’intermédiaire de nos appareils mobiles (il se peut que vous lisiez ces lignes sur l’application mobile ou le site Web de Statistique Canada). Près de 85 % des Canadiens possédaient un téléphone intelligent à des fins personnelles en 2020, ce qui représente une augmentation de 5 points de pourcentage par rapport à 2018.

Illustration en style pixel d'une personne assise devant un ordinateur de bureau.

Plus de la moitié (53,2 %) des Canadiens de 15 ans et plus ont déclaré que la première chose qu’ils font après s’être réveillés est de consulter leur téléphone intelligent, et que c’est la dernière chose qu’ils font avant de s’endormir (51,2 %).

En 2020, près de la moitié des Canadiens (47 %) ont utilisé leur téléphone intelligent en regardant la télévision, ce qui représente une hausse de 4 points de pourcentage en deux ans. Ça c’est vraiment faire plusieurs choses simultanément!

En 2020, environ 43 % des Canadiens ont déclaré qu’ils consultaient leur téléphone intelligent toutes les 30 minutes, ce qui représente une augmentation de 7 points de pourcentage par rapport à 2018. Près de 3 jeunes Canadiens sur 4 âgés de 15 à 24 ans (70,6 %) utilisaient leur téléphone intelligent toutes les demi-heures, en hausse par rapport à environ la moitié (55,5 %) observée deux ans auparavant.

Pratiquement la même proportion de cette tranche d’âge a utilisé des sites ou des applications de réseaux sociaux en 2018 (91,1 %) qu’en 2020 (91,3 %), mais on a constaté une augmentation (+3,5 points de pourcentage) de l’envoi de messages à l’aide d’une application de messagerie instantanée.

illustration de style pixel de mains tenant un téléphone portable

Outre l’augmentation des appels vidéo et de la messagerie instantanée en ligne, l’utilisation d’Internet a connu d’autres changements liés à la pandémie. Par rapport à 2018, moins de Canadiens ont cherché des lieux ou des indications d’itinéraire en 2020, ce qui était prévisible en raison des interdictions de voyage et des mesures de confinement.

Par ailleurs, il y a eu un moins grand nombre de vérifications d’inscriptions scolaires et d’horaires de cours, ce qui est probablement attribuable à l’annulation à grande échelle des cours en classe.

Enfin, la sécurité et la protection de la vie privée restent des préoccupations : près de 6 Canadiens sur 10 (57,9 %) ont connu un incident de cybersécurité en 2020. Environ la moitié de ces incidents étaient liés à des courriels indésirables, tandis que 20 % concernaient des redirections vers des sites Web frauduleux, et 10 % étaient attribuables à des virus ou autres infections informatiques.

Maintenant, après avoir lu toutes ces données concernant l’utilisation d’Internet, et ce, tout en étant sur Internet, êtes-vous partant pour une conversation vidéo?

Tiens, vous êtes toujours en sourdine.

illustration en pixels d'un masque

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec le Service de renseignements statistiques au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).