Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Production des principales grandes cultures, juillet 2017

Diffusion : 2017-08-31

Selon l'Enquête sur les fermes de juillet sur la production des grandes cultures, les agriculteurs canadiens s'attendent à ce que la production de soya, d'avoine et de maïs-grain augmente en 2017, tandis que la production de blé, d'orge et de canola devrait diminuer.

Des conditions météorologiques très sèches dans les parties sud des Prairies ont joué un rôle quant aux attentes déclarées pour la production de certaines cultures dans l'Enquête sur les fermes de juillet (voir la carte).

Blé

Les agriculteurs canadiens s'attendent à ce que la production de blé diminue dans la plupart des provinces en 2017. À l'échelle nationale, la production totale de blé devrait s'établir à 25,5 millions de tonnes, en baisse de 19,5 % par rapport à 2016. Bien que la superficie récoltée devrait demeurer stable, soit 22,0 millions d'acres, cette baisse de la production s'expliquerait par une baisse du rendement moyen prévu, qui passerait de 53,2 boisseaux à l'acre déclarés en 2016 à 42,5 boisseaux à l'acre (-20,1 %).

Les agriculteurs de la Saskatchewan s'attendent à ce que la production de blé diminue de 29,9 % par rapport à 2016 pour s'établir à 10,2 millions de tonnes. Comme la superficie récoltée ne devrait diminuer que de 1,7 % par rapport à 2016, cette baisse de production serait principalement attribuable à une diminution prévue de 28,8 % du rendement moyen, qui passerait alors à 33,7 boisseaux à l'acre. De même, les producteurs de l'Alberta s'attendent à une baisse de 18,3 % du rendement moyen, qui s'établirait à 47,4 boisseaux à l'acre, ce qui mènerait à une baisse de 9,1 % de la production totale de blé, pour s'établir à 9,0 millions de tonnes.

Les agriculteurs du Manitoba s'attendent à une baisse de la production de blé, qui s'établirait à 3,6 millions de tonnes (-14,3 %), en raison d'une diminution de la superficie récoltée prévue à 2,7 millions d'acres (-8,5 %), et d'une baisse de 6,4 % du rendement moyen, qui s'établirait à 49,7 boisseaux à l'acre. En Ontario, la production totale de blé (calculée principalement d'après la production de blé d'hiver) devrait diminuer de 10,6 % par rapport à 2016, et s'établir à 2,3 millions de tonnes.

Canola

Les agriculteurs canadiens s'attendent à produire 18,2 millions de tonnes de canola en 2017, ce qui constituerait une baisse de 7,1 % par rapport à 2016. Tandis que la superficie récoltée devrait augmenter et s'établir à 22,8 millions d'acres, une baisse du rendement moyen en Alberta et en Saskatchewan contribuerait à la diminution à l'échelle nationale.

Les agriculteurs de la Saskatchewan s'attendent à ce que la production de canola diminue de 13,7 % par rapport à 2016, pour s'établir à 9,2 millions de tonnes en 2017, malgré une augmentation importante de la superficie ensemencée de canola en 2017. La diminution de la production par rapport à 2016 est entièrement attribuable à la baisse prévue de 23,8 % du rendement moyen, qui s'établirait à 32,3 boisseaux à l'acre.

En Alberta, la superficie récoltée de canola devrait atteindre un niveau record de 6,9 millions d'acres, en hausse de 17,9 % par rapport à 2016. Les agriculteurs s'attendent toutefois à ce que le rendement moyen diminue de 16,6 % et s'établisse à 38,7 boisseaux à l'acre. Au bout du compte, la production de canola devrait diminuer de 1,6 % par rapport à l'année précédente, et se situer à 6,1 millions de tonnes.

Par ailleurs, les agriculteurs du Manitoba s'attendent à ce que la production de canola augmente de 6,5 % comparativement à 2016, pour s'établir à 2,8 millions de tonnes en 2017.

Maïs-grain

À l'échelle nationale, les agriculteurs canadiens s'attendent à ce que la production de maïs-grain augmente de 3,4 % pour s'établir à 13,6 millions de tonnes en 2017, malgré une baisse de 3,3 % du rendement moyen, qui devrait se chiffrer à 153,4 boisseaux à l'acre. La croissance anticipée de la production s'explique par l'augmentation prévue de 7,0 % de la superficie récoltée, qui devrait atteindre 3,5 millions d'acres.

Les agriculteurs de l'Ontario s'attendent à ce que la production de maïs-grain atteigne 8,6 millions de tonnes, en hausse de 6,3 % par rapport à 2016. Cette hausse résulte d'augmentations prévues de la superficie récoltée (+4,2 % pour se fixer à 2,1 millions d'acres) et du rendement moyen (+2,0 % pour atteindre 161,6 boisseaux à l'acre).

Les agriculteurs du Québec s'attendent à ce que leur production de maïs-grain recule de 6,6 % par rapport à l'année précédente pour s'établir à 3,5 millions de tonnes. Bien que la superficie récoltée devrait croître de 5,0 %, un recul de 11,1 % du rendement moyen contribuerait à une baisse de la production.

Carte 1  Vignette de la carte 1: Indice de croissance de la végétation pour la période du 24 au 30 juillet 2017 (pendant la période de collecte de l'enquête), par rapport à la moyenne des 30 années précédentes, selon les subdivisions de recensement unifiées
Indice de croissance de la végétation pour la période du 24 au 30 juillet 2017 (pendant la période de collecte de l'enquête), par rapport à la moyenne des 30 années précédentes, selon les subdivisions de recensement unifiées

À l'inverse, les agriculteurs du Manitoba s'attendent à ce que la production de maïs-grain atteigne un niveau record et augmente de 9,8 % par rapport à 2016, pour s'établir à 1,3 million de tonnes en 2017. Cette hausse est attribuable à une augmentation prévue de la superficie récoltée, qui devrait atteindre un niveau record à 405 000 acres (+22,7 %), puisque le rendement moyen devrait reculer de 10,5 %, pour se situer à 124,7 boisseaux à l'acre.

Soya

À l'échelle nationale, les agriculteurs canadiens s'attendent à ce que la production de soya atteigne un autre niveau record en 2017; elle représenterait 7,7 millions de tonnes, en hausse de 19,8 % par rapport à 2016. Cette hausse résulte de l'augmentation prévue de 34,6 % de la superficie récoltée. Une telle production record devrait être atteinte même si le rendement moyen devrait diminuer de 10,9 % par rapport à 2016, pour s'établir à 39,3 boisseaux à l'acre.

En Ontario, la superficie récoltée de soya devrait progresser de 13,3 % pour atteindre 3,1 millions d'acres, tandis que le rendement moyen devrait baisser de 2,8 % et s'établir à 44,6 boisseaux à l'acre en 2017. Au bout du compte, les agriculteurs de l'Ontario s'attendent à ce que la production augmente de 10,2 %, pour s'établir à 3,7 millions de tonnes.

Au Manitoba, les agriculteurs s'attendent à une production record de soya pour une sixième année consécutive, la production devant croître de 27,0 % par rapport à 2016, pour atteindre 2,2 millions de tonnes en 2017. Cette hausse s'explique uniquement par une superficie récoltée qui devrait atteindre un niveau record de 2,3 millions d'acres (+44,8 %), car le rendement moyen s'établirait à 36,2 boisseaux à l'acre, ce qui représenterait une baisse de 12,3 % par rapport à 2016.

En Saskatchewan, où la superficie récoltée de soya a presque triplé en 2017 (pour s'établir à 845 000 acres), les agriculteurs s'attendent à ce que la production atteigne 547 000 tonnes. Par contre, les producteurs du Québec prévoient une augmentation de 10,6 % de la production, qui s'établirait à 1,2 million de tonnes en 2017.

Orge et avoine

Les agriculteurs canadiens s'attendent à ce que la production d'orge recule de 17,9 %, pour atteindre 7,2 millions de tonnes en 2017. Une telle baisse est attribuable à une diminution de 4,6 % de la superficie récoltée, qui s'établirait à 5,2 millions d'acres, combinée à un recul de 13,9 % du rendement moyen, qui se chiffrerait à 63,2 boisseaux à l'acre.

Les agriculteurs canadiens s'attendent à ce que la production d'avoine augmente de 15,3 % par rapport à 2016, pour s'établir à 3,7 millions de tonnes. Cette hausse est attribuable à l'augmentation prévue de la superficie récoltée, qui devrait atteindre 2,7 millions d'acres, étant donné que le rendement moyen devrait baisser de 2,6 %, pour s'établir à 90,0 boisseaux à l'acre.


  Note aux lecteurs

Le présent communiqué contient les estimations préliminaires de la production de 2017, ainsi que les données de la production de 2016 qui ont été révisées s'il y a lieu. Les estimations découlent de l'Enquête sur les fermes de juillet relative à la production des grandes cultures menée auprès d'environ 13 300 agriculteurs canadiens, du 19 juillet au 1er août 2017. Les agriculteurs ont été invités à déclarer leurs estimations au chapitre de la superficie, du rendement et de la production pour les céréales, les graines oléagineuses et les cultures spéciales.

Les enquêtes sur les fermes permettent de recueillir des données du Québec, de l'Ontario, du Manitoba, de la Saskatchewan et de l'Alberta pour chacun des cinq cycles d'enquête de la campagne agricole (de mars à décembre). Toutefois, les données sont recueillies deux fois par année (à l'occasion de l'Enquête sur les fermes de juin sur les superficies ensemencées et de l 'Enquête sur les fermes de novembre sur la production finale des grandes cultures) pour Terre-Neuve-et-Labrador, l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et la Colombie-Britannique, qui représentent de 2 % à 4 % des totaux nationaux.

Depuis juillet 2014, pour ces provinces, les estimations de la production de juillet reposent sur les données définitives des trois campagnes agricoles précédentes. La superficie récoltée est d'abord estimée selon le ratio obtenu par la somme des superficies récoltées des trois années précédentes sur la somme des superficies ensemencées des trois années précédentes. Ce ratio est alors multiplié par la superficie ensemencée de la campagne en cours, tirée de l'enquête de juin. La superficie récoltée est ensuite multipliée par le rendement moyen des trois années précédentes, ce qui permet d'estimer la production.

Les estimations définitives de production pour 2017 seront diffusées le 6 décembre 2017 et peuvent faire l'objet d'une révision pendant deux ans.

Le 19 septembre 2017, Statistique Canada diffusera les estimations modélisées du rendement et de la production pour les grandes cultures au Canada. Les données sont produites au moyen de la télédétection, de données d'enquête et de données agroclimatiques.

Source de données parallèle : Les lecteurs sont invités à visiter l'application Web du Programme d'évaluation de l'état des cultures, un outil supplémentaire permettant d'évaluer les conditions de croissance des grandes cultures pendant la campagne agricole. Ils peuvent y suivre un indice de végétation des terres en culture mis à jour chaque semaine.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :