Joyeux anniversaire, StatCan!

9 février 2018

Cent ans se sont écoulés depuis la création du Bureau fédéral de la statistique, rebaptisé plus tard Statistique Canada.

Tout au long de 2018, l'organisme dévoilera ses plans pour célébrer cette étape importante. « Nous souhaitons honorer le passé et le présent », a indiqué Anil Arora, statisticien en chef du Canada. « Nous reconnaissons que notre succès repose sur des années de dévouement, d'ingéniosité et de travail acharné, une tradition perpétuée aujourd'hui avec fierté par les employés. »

Un siècle de croissance

L'organisme a grandi en parallèle avec la population du Canada, qui se chiffrait à 8,6 millions en 1918 et à 35,1 millions en 2016.

En 1918, Robert H. Coats, le premier statisticien fédéral et contrôleur du recensement, supervisait le travail de 123 employés dans un petit bureau du centre-ville d'Ottawa.

Un siècle plus tard, l'organisme a poursuivi sa croissance sur le plan de la portée et sur le plan de la pertinence. La présence de Statistique Canada est maintenant étendue à tout le pays au moyen d'un réseau de centres de données de recherche où des chercheurs peuvent avoir accès à des microdonnées, qui leur permettent d'analyser des questions complexes d'ordre social et économique.

L'influence de l'organisme dépasse les frontières nationales. À titre de membre d'organismes comme les Nations Unies et l'Organisation de coopération et de développement économiques, Statistique Canada participe activement aux groupes de travail internationaux, lesquels explorent de nouvelles limites. L'organisme collabore avec d'autres organisations statistiques dans le but de partager connaissances et savoir-faire et de développer des capacités statistiques avec des collègues du monde entier.

Statistique Canada à travers le temps

Les nombreux progrès réalisés et les nombreuses innovations mises en place au cours du dernier siècle ont modifié Statistique Canada d'une manière fondamentale.

Même si les cartes perforées et les tabulatrices électroniques ont finalement révolutionné la compilation de statistiques, les imprimantes de 1918 ne faisaient pas de lignes verticales. Ce qui laissait aux commis le travail fastidieux de tirer à la règle de grandes feuilles de papier utilisées pour les tableaux de recensement, et ce, entièrement à la main!

Au fil des années, l'évolution technologique a augmenté les capacités de traitement et d'analyse de Statistique Canada. Les employés d'aujourd'hui peuvent imputer, pondérer et vérifier les données au moyen d'un éventail de logiciels de traitement de pointe.

Les tendances au chapitre de la communication et de la diffusion ont également évolué. En 1918, compte tenu des moyens limités de diffusion de l'information et de l'absence de fils d'actualités de 24 heures, l'Annuaire du Canada était la principale publication.

Aujourd'hui, Statistique Canada dispose de divers canaux de communication, comme la diffusion de données dans Le Quotidien, et communique avec les Canadiens au moyen de billets de blogue et de médias sociaux. L'organisme produit également des infographies et des outils de visualisation des données afin de rendre les données statistiques plus accessibles et plus intéressantes.

Élargir la portée des statistiques

Au fil des années, la thématique de Statistique Canada s'est diversifiée afin de répondre aux besoins des Canadiens.

En 1918, Statistique Canada se concentrait en grande partie sur la mesure des industries, comme l'extraction minière et l'agriculture, et a enregistré à ce titre 118 millions de livres de cuivre et 189 millions de boisseaux de blé cette année-là.

Alors qu'il assure toujours le suivi de ces secteurs, l'organisme a élargi ses programmes afin de répondre aux besoins d'information d'une société moderne et d'une économie mondiale, qui sont alimentés par des données de grande qualité et actuelles. À titre d'organisme national de la statistique dans un système centralisé, Statistique Canada occupe une position unique pour répondre à ces besoins.

L'organisme produit maintenant des statistiques sur un large éventail de sujets, allant du tourisme, au commerce et à l'énergie, en passant par la justice, la santé et l'éducation. Le Centre de statistiques sur le cannabis, lancé dans le cadre d'une initiative de suivi des répercussions sur les plans sociaux et économiques du projet de loi sur la légalisation du cannabis non médical, est un exemple de la capacité de Statistique Canada à réagir aux demandes de renseignements statistiques en constante évolution.

Où nous en sommes aujourd'hui

Les assises solides établies au cours du siècle dernier ont permis à l'organisme de connaître de nouvelles réussites au cours des dernières années.

En 2016, Statistique Canada a mené son recensement le plus fructueux jamais réalisé. Les Canadiens ont répondu avec un enthousiasme débordant — le taux de participation de 98,4 % était le plus élevé de l'histoire du recensement.

L'année suivante, l'organisme a lancé un ambitieux programme de modernisation et a révélé des plans en vue de travailler davantage sur les besoins des utilisateurs, l'amélioration de la collaboration, le développement de la capacité statistique, l'adoption de méthodes novatrices pour recueillir et traiter des données et la modernisation de son milieu de travail.

La fin de 2017 a été caractérisée par l'introduction d'une mesure législative consistant à modifier la Loi sur la statistique, pour officialiser l'indépendance de l'organisme et renforcer la confiance des Canadiens envers leur organisme national de la statistique.

Rétrospective et perspectives d'avenir

Alors que bien des choses ont changé à Statistique Canada au cours du dernier siècle, certaines choses sont demeurées constantes au fil du temps : notre détermination à assurer la qualité de nos données, l'approche novatrice de nos employés et, ce qui est le plus important, la valeur que nous ajoutons et qui permet aux Canadiens de mieux comprendre notre société, notre environnement et notre économie. Selon les propos de M. Coats : « Les statistiques d'une nation sont, en fait, l'expression quantitative du caractère et des activités des gens et sont, par conséquent, de la signification la plus profonde. »

Bien entendu, l'acte de recueillir des renseignements statistiques au Canada n'est rien de nouveau : la tradition remonte à 1666, lorsque Jean Talon a mené le premier recensement de la Nouvelle-France.

L'anniversaire marque l'année où le Canada a officialisé le Bureau fédéral de la statistique en tant qu'institution nationale. La célébration du centenaire de Statistique Canada vise à commémorer les réalisations du passé, à célébrer le chemin parcouru et à se réjouir à la perspective d'un avenir encore meilleur. Les Canadiens ne s'attendent à rien de moins et ne souhaitent rien de moins de la part d'un organisme statistique de calibre mondial. Comme l'a indiqué M. Arora : « Nous avons la possibilité de reconnaître des générations de talents qui nous ont amenés là où nous sommes aujourd'hui, et de célébrer les réalisations continues d'un organisme de classe mondiale ».

Au cours de 2018, nous nous échangerons avec les Canadiens au moyen de produits et d'activités de commémoration. Visitez régulièrement notre site Web et prenez part aux célébrations. Que les 100 prochaines années soient formidables!

Connectez-/inscrivez-vous pour publier un commentaire.

Veuillez prendre note que les commentaires sont modérés. Les commentaires peuvent prendre un certain temps avant d’apparaître en ligne. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter nos règles de participation.

Date de modification :