Le logo de StatsCan Plus décoré de couleurs inspirées de la fierté.

Que le Nord soit avec vous

4 mai 2022, 11 h 00 (HAE)
Illustration of an alien spacecraft flying through space, with stars and four planets in the background.

Dans une galaxie lointaine, très lointaine — ou, plus probablement, moins lointaine de plusieurs années-lumière —, se retrouve un espace aérien avec du contenu canadien.

Nous sommes aujourd’hui le 4 mai, jour de l’année où, la « Force » l’oblige, on nous mitraille de références à une populaire série de films.

L’ « Empire » statistique a donc pensé qu’il serait de bonne guerre de contre-attaquer en y allant de quelques chiffres sur l’industrie aérospatiale du Canada.

En 2019, selon l’Agence spatiale canadienne, le secteur spatial a généré des revenus de 5,5 milliards de dollars et a contribué pour 2,5 milliards de dollars au produit intérieur brut (PIB) du Canada, soutenant près de 23 000 emplois.

La même année, les organisations du secteur spatial ont déclaré 243 inventions et 66 demandes de brevet, et les dépenses des entreprises en recherche et développement (R-D) ont totalisé 376 millions de dollars.

Nous sommes loin de l’époque où le premier Canadarm était notre seul « Skywalker ».

L’industrie aérospatiale dans son ensemble comprend l’assemblage d’aéronefs, les pièces et leur entretien, en plus des satellites et de leurs composants.

En 2020, l’industrie a contribué pour plus de 22 milliards de dollars au PIB et a fourni près de 207 000 emplois en dépit d’une baisse par rapport à 2019 en raison de la pandémie de COVID-19.

Cependant, l'industrie a vendu pour près de 1,5 milliard de dollars de produits aérospatiaux et pièces connexes en février 2022, ce qui est un tiers de plus que l’année précédente et la deuxième augmentation en importance parmi l’ensemble des catégories de matériel de transport suivies par Statistique Canada.

Dans son plus récent rapport, l’industrie aérospatiale souligne qu’en 2020, le Canada s’est classé parmi les cinq premiers pays dans les sous-segments des simulateurs de vol, moteurs et aéronefs civils.

Il convient également de souligner que l’industrie aérospatiale a conservé son premier rang en R-D parmi toutes les industries manufacturières canadiennes en 2020.

Bref, le Canada n’est pas un apprenti, il manie le « sabre » de l’aérospatiale avec force et dextérité.

Ainsi, la prochaine fois que vous rêverez de bondir dans l’hyperespace tout en volant en altitude de croisière dans un avion à réaction construit au Canada ou que vous visionnerez un film de science-fiction à l’aide de données mobiles voyageant à la vitesse de la lumière, grâce à la technologie canadienne des satellites, vous saurez que l’avenir n’est jamais lointain!

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec le Service de renseignements statistiques au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).