Le logo de StatsCan Plus décoré de couleurs inspirées de la fierté.

Combler les lacunes dans les données sur la diversité de genre au Canada

19 mai 2022, 11 h 00 (HAE)
Personne tenant un drapeau transgenre contre un ciel bleu

À la suite de la diffusion des données du Recensement de 2021, le Canada est devenu le premier pays à fournir des données de recensement sur les personnes transgenres et non binaires.

Avant le Recensement de 2021, certaines personnes avaient indiqué qu’elles étaient incapables de se reconnaître dans les deux catégories de réponse « masculin » et « féminin » offertes à la question sur le sexe dans le questionnaire du recensement.

Pour de nombreuses personnes, leur genre correspond à leur sexe à la naissance (hommes cisgenres et femmes cisgenres).

Pour certaines personnes, ces catégories ne concordent pas (hommes transgenres et femmes transgenres) ou leur genre n’est pas exclusivement « homme » ou « femme » (personnes non binaires). Pour la première fois, le Recensement de la population de 2021 comprenait une question sur le genre, et la précision « à la naissance » a été ajoutée à la question sur le sexe, ce qui permettait à toutes les personnes cisgenres, transgenres et non binaires de déclarer leur genre.

Au Canada, sur les quelque 30,5 millions de personnes de 15 ans et plus vivant dans un ménage privé en mai 2021, 100 815 étaient transgenres (59 460) ou non binaires (41 355), ce qui représente 0,33 % de la population de ce groupe d’âge.

Le genre se vit de plusieurs façons. Dans le cadre du Recensement de 2021, on a demandé aux répondants de décrire leur genre et d’indiquer le terme qui les représente le mieux au moyen d’une réponse écrite.

Plus des deux tiers (70,5 %) des personnes de 15 ans et plus ayant précisé leur genre à l’aide d’une réponse écrite ont employé le terme « non binaire ». Dans l’ensemble, près de 1 personne non binaire sur 6 a décrit son genre comme étant « fluide » (7,3 %), « agenre » (5,1 %) ou « queer » (4,1 %). Parmi les autres réponses, il y a les termes « genre neutre » (2,9 %), « bispirituel » (2,2 %), « ni homme ni femme » (1,3 %) et « genre non conforme » (1,1 %).

La terminologie relative à la diversité de genre continue d’évoluer, et les façons de déclarer le genre continueront également d’évoluer. En participant au recensement, la population canadienne apporte une contribution importante à cette discussion qui se poursuit et aide Statistique Canada à dresser un portrait fidèle de la diversité de genre au pays.

La diffusion des données du Recensement de 2021 sur les familles, les ménages et l’état matrimonial, qui aura lieu le 13 juillet 2022, comprendra des analyses et des tableaux de données sur les couples. En particulier, on présentera une analyse des couples de même genre et de genres différents, ainsi que des couples composés d’au moins une personne transgenre ou d’au moins une personne non binaire.

La force du recensement est qu’il fournit des données fiables pour les collectivités locales partout au pays et pour les plus petites tranches de population, comme les populations transgenres et non binaires. Les caractéristiques de la famille et du ménage ainsi que les données socioculturelles et socioéconomiques tirées du Recensement de 2021, qui seront diffusées au cours des prochains mois, continueront d’enrichir le portrait des populations transgenres et non binaires au Canada.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec le Service de renseignements statistiques au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).