Publications

Un coup d'œil sur l'agriculture canadienne

Un coup d'œil sur l'agriculture canadienne

Un collage des produits agricoles. Le collage est créé par : Margaret Morris. Photos : Jerry Baziliauskas, Institut du vin de Colombie-Britannique, Erik Dorff, Norman Dorff, Rick Dunphy, D.W. Goerzen: SASPA,  Lynda Kemp, Cyd Rainville, Paul Young, la Ontario photothèque agriculture et le Conseil canadien du canola.

Au sujet des artistes

Cette édition d’Un coup d’œil sur l’agriculture canadienne vise à ouvrir les portes des étables de l’agriculture canadienne aux agriculteurs et aux non agriculteurs et à leur présenter une information utile et impartiale, sur l’état de l’agriculture au pays.

Dans le Recensement de l’agriculture de 2011 — sur lequel sont fondés les articles — on a constaté que moins de 1 % des Canadiens sont des exploitants agricoles. Or, tous les Canadiens participent au secteur agroalimentaire lorsqu’ils vont faire leurs emplettes au magasin d’alimentation et qu’ils choisissent des aliments.

Statistique Canada a pour mandat de bien informer tout les Canadiens afin qu’ils puissent prendre des décisions judicieuses fondées sur des faits, à la ferme ou au magasin d’alimentation. Le document contient une multitude de données objectives sur le secteur de l’agriculture afin que vous puissiez faire vos propres choix.

Survol des dépenses d’exploitation des fermes d’élevage

Octobre 2014

Par Jean-Mathieu Lachapelle, Division de l’agriculture

Un survol des dépenses d’exploitation a permis de mieux comprendre quels sont les postes de dépenses importants des fermes d’élevage canadiennes. Ces dépenses varient entre autres selon la province, le type de production et le type d’industrie étudiés. L’analyse sommaire permet de comparer le mouvement des dépenses pour chaque dollar déboursé.

Les légumineuses au Canada

Août 2014

Par Ellen Bekkering, Division de l’agriculture

Les légumineuses sont des semences comestibles récoltées à l'état de gousse d'une variété de plantes légumineuses annuelles. Les légumineuses cultivées au Canada comprennent, notamment, les haricots secs, les pois secs, les lentilles et les pois chiches. Selon les données du Recensement de l'agriculture de 2011, les légumineuses représentaient environ 6 % des superficies consacrées aux grandes cultures, tandis que le blé et le canola représentaient près de 50 % de cette superficie. La superficie et la production des légumineuses sont en hausse depuis les années 1980, faisant du pays l'un des principaux producteurs et exportateurs de légumineuses au monde.

Évolution de l'industrie porcine canadienne

Juillet 2014

Par Yan Brisson, Division de l’agriculture

L’industrie porcine canadienne a bien évolué au fil des années. Les données recueillies au moyen du Recensement de l’agriculture révèlent que cette industrie s’est transformée radicalement. D’un très grand nombre de fermes mixtes possédant chacune seulement quelques porcs, elle est passée à un nombre restreint de fermes très spécialisées et de plus grande taille. Elle occupe aujourd’hui un rôle majeur au chapitre des exportations et s’améliore sans cesse sur le plan technique.

L'engraissement des sols nourrit la population

Mai 2014

Par Erik Dorff et Martin S. Beaulieu

À mesure que les cultures poussent, elles épuisent la fertilité des sols en y absorbant les éléments nutritifs. Ces éléments nutritifs doivent ensuite être reconstitués afin qu'il y ait quelque chose dans les sols pour les cultures de l'année suivante. L'agriculture canadienne dépend beaucoup des engrais chimiques et du fumier pour reconstituer les éléments nutritifs du sol. Le présent article examine la manière dont les agriculteurs fournissent à leurs cultures les éléments nutritifs dont ils ont besoin pour pousser et la manière dont ces pratiques agricoles ont évolué au fil du temps.   

L'évolution du secteur canadien des fruits et légumes : de 1941 à 2011

Avril 2014

Par Erik Dorff, Statistique Canada

Le Recensement de l’agriculture de 2011 a relevé plusieurs changements dans le secteur de l’horticulture. La croissance de l’industrie des cultures de serre nationale et la hausse des importations ont donné lieu à un plus large éventail de choix alimentaires au cours des dernières décennies. L’évolution des pratiques agricoles, comme le recours accru à la mécanisation, a également joué un rôle dans l’offre variée de produits cultivés dans les fermes canadiennes en 2011.

Le présent article compare les données du Recensement de 2011 sur l’horticulture aux chiffres déclarés dans le cadre du Recensement de 1941. Le Recensement de 1941 se démarque des autres, ayant dénombré le plus grand nombre de fermes jamais déclaré depuis le début de la collecte de données sur l’agriculture au Canada. En outre, la comparaison permet de décrire les changements qui sont survenus dans le secteur de l’horticulture en 70 ans.  

Le maïs : troisième culture en importance au Canada

Mars 2014

Marie-André Hamel et Erik Dorff, Division de l’agriculture

Le maïs est la céréale par excellence en ce qui concerne la production dans le monde. Voilà un fait qui pourrait en surprendre plus d’un, car quiconque a déjà vu les champs infinis de blé doré dans les Prairies canadiennes serait porté à penser que ce fleuron de l’agriculture canadienne est la première culture céréalière en importance.

On pourrait penser de même du riz en regardant les rizières qui s’étendent à perte de vue partout en Asie. Mais, au contraire, la céréale la plus produite mondialement est en fait le maïs (également appelé blé d’Inde), une céréale indigène des Amériques. Il devance le riz et le blé pour ce qui est de la production mondiale.

Changements démographiques dans le secteur canadien de l’agriculture

Février 2014

Martin S. Beaulieu, Division de l’agriculture

La structure de  l’agriculture a considérablement évolué au cours des deux dernières décennies, le nombre de fermes ayant diminué mais leur taille ayant augmenté. Selon le Recensement de l’agriculture, le nombre de fermes a graduellement diminué entre 1991 et 2011, passant de 280 043 à 205 730. Depuis 1991, la superficie agricole moyenne est passée de 598 à 778 acres, tandis que le nombre d’exploitants agricoles a diminué pour passer de 390 875 à 293 925, ce qui représente une baisse de 24,8 %. Pendant cette même période, l’âge moyen des exploitants agricoles a augmenté, passant de 47,5 à 54,0 ans.

Date de modification :