L'histoire du Canada racontée en chiffres

27 janvier 2017

Cette année, Statistique Canada se joint aux autres institutions publiques du Canada pour marquer le 150e anniversaire de la Confédération.

Pour célébrer, nous raconterons l'histoire du Canada en chiffres, et nous en avons long à raconter! De l'Annuaire du Canada, publié pour la première fois en 1867, aux communiqués dans Le Quotidien, les données de Statistique Canada ont relaté la vie des Canadiens tout au long de notre histoire.

Alors, quelle est la contribution de l'organisme à cette fête?

  • Une série de conférenciers;
  • Le concours Jeunes statisticiens pour encourager les jeunes Canadiens à s'exprimer de façon créative et engageante sur les principaux thèmes du Canada 150;
  • Un blogue pour communiquer les points de vue des historiens, des généalogistes, des universitaires et des étudiants sur la manière dont les statistiques racontent l'histoire du Canada;
  • De nombreuses activités en ligne afin de présenter une perspective historique du Canada 150 et de démontrer la profondeur et la richesse des données de Statistique Canada.

Pour Anil Arora, statisticien en chef du Canada, le rôle de StatCan est vital afin de fournir des données cohérentes au fil du temps, données qui racontent l'histoire du Canada. « Statistique Canada est le mieux placé pour parler de notre histoire en chiffres. Le contexte qui décrit la manière dont notre société a évolué exige le type de mesure sophistiquée que seul Statistique Canada peut fournir. »

Grâce à son étroite collaboration avec certains partenaires — les administrations publiques fédérale, provinciales, territoriales et municipales, les universitaires, les historiens, les collègues statisticiens — Statistique Canada est en mesure de fournir un contexte riche en histoire et en statistiques, lequel sert à appuyer les décisions politiques et les projets de loi qui influent sur les Canadiens.  Chacun des quatre thèmes du Canada 150 : diversité et inclusion, réconciliation avec les peuples autochtones, les jeunes et l'environnement s'inscrit dans les travaux de Statistique Canada à titre d'organisme national de statistique.

Avec toujours plus de sophistication et de nuance, Statistique Canada a fourni des données sur les réussites du pays ainsi que sur ses défis. En ayant accès à ces données, les Canadiens sont plus en mesure de prendre des décisions fondées sur des données probantes, décisions qui, du temps de nos arrière-grands-parents, auraient peut-être été qualifiées de « s'en tenir aux faits ».

Diversité et inclusion

Depuis les tout débuts de l'organisme, les données de StatCan assurent un suivi de l'immigration, des origines ethniques et des langues, en plus de fournir des données sur la diversité du Canada. Les statistiques montrent comment la composition de la population a changé, au fil des vagues successives d'immigrants.

« Nous sommes une nation d'immigrants, note M. Arora. Au cours de nombreuses parties de notre histoire, l'immigration a représenté la source dominante de croissance. Plus récemment, vous avez constaté que l'immigration provient de différentes parties du monde et cela a sans aucun doute enrichi le pays avec la diversité que nous avons aujourd'hui. »

Dans le cadre de nos travaux, nous nous sommes penchés sur la manière dont les immigrants qui sont arrivés alors qu'ils étaient enfants s'en tirent, grâce à des études sur les taux d'obtention d'un diplôme universitaire et les notes en mathématiques et littératie selon la région. Nous avons exploré la façon dont l'immigration a modifié nos grandes villes et nos petits villages. Nous avons aussi analysé le mariage entre des personnes issues de milieux ethnoculturels différents et le sentiment d'appartenance des immigrants au Canada.

Réconciliation avec les peuples autochtones

Statistique Canada a, de plus, recueilli des données sur la situation des peuples autochtones.

M. Arora qualifie ces données de point de départ afin de comprendre le parcours des peuples autochtones et le renforcement des relations. Il note « qu'il y a de nombreuses initiatives qui visent à enrichir notre compréhension des peuples autochtones, leur histoire et les interrelations. »

Les données sur les résultats en matière de justice, de santé, d'éducation et d'emploi aident tous les Canadiens à mieux comprendre les réalités de la vie des Autochtones qui vivent à l'intérieur et à l'extérieur des réserves.

StatCan a également jeté un regard de plus en plus nuancé sur les expériences des peuples autochtones. Par exemple, une étude, fondée sur des données de 2012, s'est penchée sur la relation entre les activités parascolaires et l'obtention d'un diplôme d'études secondaires. Une autre étude, celle-ci basée sur des données de 2011, révélait que les grands-parents autochtones étaient plus susceptibles de vivre avec leurs petits-enfants que les grands-parents non autochtones. Cette situation de vie était particulièrement commune dans les familles inuites, où 22 % des grands-parents vivaient avec leurs petits-enfants.

Jeunes

StatCan recueille depuis longtemps des données sur les taux d'emploi des jeunes et les niveaux de scolarité de la société dans son ensemble, mais l'organisme s'est concentré plus particulièrement sur ce groupe démographique au cours des dernières décennies.

L'organisme recueille aujourd'hui des données sur un éventail croissant de sujets qui touchent la vie des jeunes Canadiens : la cyberintimidation, les jeunes adultes vivant avec leurs parents et les répercussions des problèmes de santé mentale sur les membres de la famille.

Récemment, l'organisme s'est concentré sur les questions de santé des enfants. En octobre 2016, Statistique Canada a mené la version pilote de sa nouvelle Enquête canadienne sur la santé des enfants et des jeunes. L'organisme a collaboré avec Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada pour élaborer cette enquête, qui recueille des données sur la santé physique et mentale des enfants de moins de 12 ans. Les sujets couverts comprennent l'activité physique et sédentaire des enfants, l'utilisation d'appareils électroniques, la nutrition, le temps passé à l'école et les activités parascolaires.

Environnement

Sur le thème de l'environnement, StatCan a élaboré un cadre de travail afin de recueillir des données environnementales qui nous permettront de recueillir des statistiques sur l'environnement avec la même délibération et la même rigueur que celles que nous accordons aux statistiques économiques.

Chaque année, notre publication annuelle L'activité humaine et l'environnement présente un aperçu détaillé des enjeux environnementaux par thème : le paysage changeant des villes et l'impact des changements apportés à l'agriculture.

Nous recueillons aussi des données sur les habitudes environnementales des ménages du Canada : la consommation d'eau, l'utilisation d'ampoules fluorescentes compactes et les programmes de recyclage.

Prochain chapitre

Le profil statistique du Canada fera l'objet d'une mise à jour cette année, alors que StatCan publiera les résultats du Recensement de 2016 dès le 8 février, en commençant par les données sur les chiffres de population et des logements.

Dans l'ensemble, 98,4 % des ménages ont participé au Recensement de la population, en hausse comparativement aux recensements de 2006 et de 2011. Le taux de participation pour le questionnaire détaillé a atteint un niveau record de 97,8 %, ce qui en fait le meilleur recensement au Canada depuis 1666.

Pour M. Arora, ce succès est la preuve de la relation que l'organisme entretient avec les Canadiens. « Cela montre la valeur que les Canadiens accordent aux renseignements probants et aux données. Je suis extrêmement fier de la relation qu'une institution comme la nôtre entretient avec ce pays. C'est quelque chose qu'il ne faut pas tenir pour acquis. »

Dans ce qui a été qualifié d'ère de post-vérité, l'organisme travaille d'arrache-pied pour s'assurer que cette relation demeure solide, affirme-t-il. « Notre travail ne s'arrête pas lorsque nous publions des données de grande qualité sur notre site Web. Nous devons aussi informer la société sur l'utilisation adéquate de ces données ou, lorsqu'elles sont utilisées de concert avec d'autres renseignements, qu'elles sont utilisées de la façon la plus responsable qui soit. »

Ainsi, pour le 150e anniversaire, nous nous tournerons en partie vers le passé et en partie vers l'avenir. « Nous allons prendre le temps de célébrer les réalisations de nombreux employés au sein de l'organisme qui, avant nous, ont consacré leur vie professionnelle à aller au cœur de ces données et de ces analyses. Il s'agit là d'une occasion en or, tandis que nous publions des données tout au long de l'année, de prendre un instant pour regarder en arrière et constater comment cette histoire a évolué. »

Et la fête ne s'arrête pas là. En 2018, Statistique Canada célèbre le 100e anniversaire de la fondation du Bureau fédéral de la statistique, qui est devenu Statistique Canada en 1971.

Ce sera l'occasion de réfléchir encore une fois sur la manière dont les données continuent de façonner la vie des Canadiens. « Dans 100 ou même 150 autres années, j'espère que nous pourrons regarder en arrière et constater qu'il ne manque aucun chapitre à ce livre. »

Veuillez prendre note que les commentaires sont modérés. Les commentaires peuvent prendre un certain temps avant d’apparaître en ligne. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter nos règles de participation.

Date de modification :